Cadeau de naissance – Robe Intemporels pour bébé

12 avril 2017 at 11 h 09 min

Le livre d’Astrid Le Provost Intemporels pour bébé que j’ai utilisé pour le bavoir m’a aussi servi à coudre une jolie robe toute simple. La taille m’a semblé correcte pour du 6 mois, je me suis donc lancée.

Le patron a été très basique à réaliser. Les pièces ont vite été découpées, et le tout vite cousu. J’ai utilisé un coupon acheté lors de la dernière foire aux coupons de la mercerie (tissu que l’homme de la maison n’aime pas alors que moi oui) et qui donne un côté très frais et estival.

J’ai eu un souci pour poser le biais à l’encolure, et j’ai fait l’erreur de le laisser « entier » et donc ça plissait de partout. J’ai tout décousu, et recousu de manière correcte. Néanmoins, on voit encore un peu l’ancienne couture et ça ne fait malheureusement pas très propre…

Pour le dos, j’ai utilisé des boutons pression. Oui, je suis faignante, les boutons c’est trop long à poser !

Tissus utilisés pour la robe :
Tissu coton pommes (mercerie Laines et tissus)
Autres fournitures utilisées pour la robe :
Fermeture à glissière (mercerie Laines et Tissus)

 

Robe R pour ma cousine

14 mars 2016 at 20 h 22 min

Pour ma cousine de bientôt 6 ans, j’ai choisi pour Noël de coudre une jolie robe. Il y a un modèle que j’apprécie particulièrement et que je n’ai malheureusement pas encore fait pour la puce car elle a passé l’âge des robes. Il s’agit de la robe du livre Little Girl de Yoshiko Tsukiori (que je recommande chaudement, les modèles sont chou comme tout).

J’ai cousu du 6 ans sans marge de couture, et la robe est finalement un peu grande mais ce n’est pas grave, elle sera portée plus tard. J’ai pris dans mon stock de tissu un velours milleraies fin crème que j’aime beaucoup, j’ai supprimé la dentelle et utilisé un joli biais à fleurs à la place.

Robe R

J’étais très contente car je commence à bien maîtriser la pose de fermeture à glissière invisible : celle-ci a été posée du premier coup et en moins de 15 minutes ! J’étais fière comme tout. J’ai fini le tout avec un appliqué brillant pour égayer le tout.

Robe R

C’est un modèle d’une très grande simplicité à coudre, pour un résultat dont le rendu est top ! Cela a été visiblement apprécié. En cousant cette jolie créa, j’ai soudain réalisé qu’il m’était tout à fait possible de coudre cette robe pour la puce en en faisant une tunique. C’est l’un des prochains projets pour l’été !!

Robe R

Tissus utilisés pour la robe R :
Velours milleraies (Coupons de Saint-Pierre)
Autres fournitures utilisées pour la robe R :
Fermeture à glissière (mercerie Laines et tissus)
Biais à fleurs (mercerie Laines et Tissus)
Appliqué strass (Noz)

La Robe Princesse

15 décembre 2015 at 15 h 06 min

La robe princesse du livre la Couture Vintage m’a tapé tout de suite dans l’œil. J’avoue que je n’ai pas tout d’abord osé me lancer. Il y avait en effet 2 obstacles et pas des moindres :

– la jupe corolle du même livre que j’ai faite il y a quelques mois avait été un échec, elle ne me plaisait pas trop. J’avoue avoir eu peur que ce soit la même chose pour la robe
– M. Chéridamour à qui j’avais montré le modèle avait été plus que dubitatif (« beurk » est le mot qu’il a employé je crois… ou quelque chose d’approchant !)

Et pourtant, cette robe princesse me tentait vraiment beaucoup. Mais pas avec des grosses fleurs comme sur le modèle, avec un tissu plus simple ou plus moderne, et sans le gros nœud qui avait tiré le « beurk » de M. Chéridamour. J’ai donc fait le patron, en me disant que lorsque j’aurais le bon tissu sous la main, je serais prête à me lancer.

J’ai trouvé le tissu chez Toto. Et durant les vacances de Toussaint, j’ai eu envie de me coudre quelque chose de beau : ce serait cette robe !

J’ai d’abord fait une toile du haut. Bien m’en a pris, ma poitrine mini m’a encore joué des tours. J’ai dû modifier la pince. Un jour il faudra que j’apprenne à les déplacer de manière « professionnelle » et non pas au petit bonheur comme c’est le cas actuellement. Bref, une fois cela fait, j’ai cousu la robe, qui est d’une très grande simplicité. Seul regret : comme la jupe était trop longue, je l’ai raccourcie mais un peu trop à mon goût. J’aurais dû laisser 5 cm de plus.

Robe princesseRobe princesse

Le résultat est à la hauteur de mes attente, j’adooooooore ma nouvelle robe ! En plus, j’ai pu bénéficier d’une belle séance photo où M. Chéridamour a fait montre de tout son talent de photographe et où j’ai joué les modèles (oui oui j’ai fait ma star !!)

Robe princesse

Vivement l’été que je puisse frimer avec !

Tissu utilisé pour la robe princesse :
Coton rose à motif (Toto Tissus)
Autre fournitures :
Fermeture à glissière 40cm

Robe Oki… en double !!

11 juillet 2015 at 13 h 01 min

Les jumelles d’une copinaute sont nées, et je n’allais pas rater cette occasion de faire fumer la machine !! J’ai choisi la robe Oki à col Mao du livre Esprit Kimono pour les petits que je n’avais jamais faite mais qui me plait bien. J’ai évité les tissus trop rose bonbon selon les goûts des parents. C’est donc 2 jolis restants de tissu que j’ai choisi : un coton jaune et un coton beige.

Robe Oki  Robe Oki

Le modèle, bien que noté difficulté 3/3 ne m’a pas paru si difficile que ça. Je pense juste m’être trompé au niveau de la parementure car cela n’est pas très clair dans les explications. C’est bien la première fois que cela m’arrive avec ce livre…

  Robe Oki Robe Oki

Sinon j’ai galéré avec les boutonnières au début, mais les dernières sont impeccables. Pour les boutons, j’ai pioché dans mon stock acheté chez Noz et ce sera étoiles pour l’une des robe, et petits soleils pour l’autre.

J’ai beau avoir déjà cousu énormément de modèle de cet ouvrage, il y a encore beaucoup de choses que je n’ai toujours pas testé. Dans le cas de la robe Oki, j’ai pour la première fois décidé de faire les jolis boutons proposés dans le livre. Ils ne sont pas compliqués en soi à faire, par contre qu’est-ce que j’ai eu du mal à les coudre sur les robes ! Le tut est très épais, j’ai dû recourir à un bidouillage à l’aide de cartons épais pour arriver à enfiler l’aiguille sans me faire mal (un dé à coudre n’était pas suffisant !!) Mais le résultat vaut le coup…

Juin 2015 - 002-3

Juin 2015 - 003-3

Les 2 robes ont été faites en taille 12 mois pour l’été prochain !

Tissu utilisé pour la robe Oki n°1 :
Coton beige à fleurs (mercerie Laines et Tissus)
Autres fournitures :
4 boutons (Noz)
Tissu utilisé pour la robe Oki n°2 :
Coton jaune à fleurs roses (Butinette)
Autres fournitures :
4 boutons (Noz)

Le charme du style classique : la robe à pois

2 juin 2015 at 8 h 17 min

J’en ai déjà parlé lors d’un article antérieur, le modèle de robe du livre Le charme du style classique m’avait complètement fait craquer. Très simple, épuré et féminin… bref, j’ai bavé devant ! Mais sans me lancer, car c’est un modèle complexe (pas moins de 10 pièces !!) devant lequel j’avais un peu peur. Puis petit à petit, j’ai progressé dans l’idée de me jeter à l’eau. D’abord, acheter le tissu (coton beige à pois blancs comme le modèle car il me plaisait bien tel quel). Puis bien lire, re-lire, re-re-re-re-relire les explications. Je me suis ensuite décidé à faire le patron (ce n’est pas compliqué, ça ne mange pas de pain). Et enfin, j’ai franchi le pas : faire une toile !

Première toile (pour le haut uniquement, car c’est ce qui poserait problème), faite avec une marge de couture moitié moins large que d’habitude. Oui, parce qu’avec ma poitrine mini que même les japonaises en ont des plus grosses, je ne savais pas si ça n’allait pas « pendre » sur moi et j’ai préféré anticiper. Là, catastrophe ! Rien n’allait, je me voyais déjà renoncer à cette robe tant les modifications me paraissaient insurmontables. Au bord des larmes la petite madame, triste de voir sa belle robe rester de papier glacé.

Mais j’ai pris mon courage à 2 mains et j’ai préparé une nouvelle toile. Cette fois-ci, marge de couture de 1 cm comme prévu sur le patron. Comme je me suis rendu compte qu’il y avait également un problème de buste, j’ai rajouté 5 cm de longueur pour les épaules, et réhaussé sous les aisselles de 3 cm pour que ça ne soit pas trop échancré. Mais ce n’était pas encore ça, ça baillait au niveau des épaules. J’ai donc cintré davantage sur les côtés et là, miracle ! Tout semblait aller parfaitement !!

Mai 2015 - 005-6

Je me suis donc lancé avec le vrai tissu. Puis j’ai rajouté la jupe (qui était très simple à faire elle). Tout va bien. Je m’applique comme jamais, je surfile, je surpique avec soin. Tout est beau. Je sens que ça ne va pas durer, mon sixième sens me le dit…

Mai 2015 - 005-7

Arrive l’étape décisive : la pose de la fermeture à glissière invisible. Chose que je n’ai jamais faite. D’abord j’épingle pour voir si ça va. Non, c’est encore trop large en haut, mais ça va impeccablement à partir des fesses. Il faut donc resserrer en haut et rattraper vers le bas. Je refais un test. Ça va !! Go go go, il faut y aller !! J’inaugure pour l’occasion mon nouveau pied acheté récemment : le pied pour fermeture à glissière invisible. Une vrai merveille, celui qui a inventé ça devrait être canonisé. C’est fou ce que ça simplifie les choses, je couds ma fermeture sans aucun souci !! C’est beau, propre, et vraiment invisible (« mais ça se voit » m’a quand même dit la puce, attirée par le nom et déçue du résultat). J’avais malheureusement un décalage entre la partie droite et gauche, j’ai donc dû découdre et recoudre et au final tout est parfait ! (ou presque).

Mai 2015 - 005-5

Encore quelques petites couture à la main et… tadaaaaaa !! Je suis fière de moi, très très fière. Qui aurait cru que j’arriverais à un tel résultat ? Pas moi ! Et pas mon sixième sens qui doit (heureusement pour le coup) être en vacances.

 couture_2015-05-31_[889] couture_2015-05-31_[891]

Prochaine étape : pourquoi pas le même modèle mais un peu plus cintré (je pense qu’il faudrait quand même enlever au moins 2 cm de plus dans le dos, la robe est un tout petit peu trop large) et avec un tissu plus « punchy » ?

couture_2015-05-31_[902] couture_2015-05-31_[900]

Créations à coudre pour l’été : la robe Angélique

25 mai 2015 at 22 h 35 min

Voici un modèle que j’ai voulu coudre dès que j’ai appris à me servir d’une machine. Qu’est-ce qu’elle est belle cette robe Angélique !!! Mais je n’ai pas trouvé un tissu qui me plaisait à l’époque (enfin, surtout aucun tissu qui plaisait à mon homme !!) Ni l’an dernier. Et cette année, ô miracle !! En allant dans une petite mercerie de Mont-de-Marsan (fermée maintenant) je suis tombée sur une batiste Linna Morata, une petite merveille ! La puce a accroché aussitôt également. Ni une ni deux, je l’ai acheté car c’était parfait pour la robe Angélique ! Légère et fluide, très fraîche dans les couleurs, mais très moderne avec des gouttes argentées…

Et voilà le résultat, la robe tombe impeccablement bien, les finitions sont tops (à une exception près : rien n’est prévu sur les côtés hauts devant, j’ai posé un biais). Faite en 130cm rallongée en 140cm pour la puce. A la base, on avait choisi avec la puce un biais de tour de cou argenté. Mais il ne convenait pas car la puce trouvait qu’il la grattait. J’ai donc défait et mis un biais coton vert. Le même qui finit la robe en bas, mais on ne le voit pas sur les photos car il est sur l’envers.

Tadaaaaa, voilà les photos !!

preview8.png previewii.png preview-.png

La puce la trouve très légère et agréable à porter. Il faut juste penser à nouer la robe un peu plus haut que sur les photos car sinon elle est trop échancrée.

Chemise de nuit Mitsu

28 mars 2015 at 10 h 29 min

En février/mars était organisé sur le blog Esprit Kimono pour les petits addicts un concours. Un vrai concours avec des lots à gagner et tout et tout. J’ai hésité à participer. J’avoue avoir eu peur de la concurrence qui allait sans nulle doute être rude, certaines couturières étant bien plus douées que moi. Et puis j’avais déjà tellement de projets en cours !!

Finalement, je me suis lancée tranquillement. J’ai choisi un modèle qui me tentait depuis un moment, j’avais le tissu (un petit coton à fleurs de chez Butinette), et puis je pouvais toujours présenter ce modèle au concours sur le thème du printemps sur le forum des Fées tisseuses si jamais je me dégonflais et je ne voulais plus le présenter au concours des addicts.

J’ai modifié le modèle de base pour faire une petite robe d’été et non une nuisette. Au départ, je pensais utiliser un biais blanc pour les liens et les bords mais je trouvais que cela n’avait pas assez de pêche. J’ai finalement opté pour un biais framboise et le résultat et juste parfait !!

Chemine de nuit Mitsu

Je suis très fière de moi sur cette robe car le bais est posé de manière impeccable !! Et en plus admirez les raccords de devant, juste magnifiques !

Chemise de nuit Mitsu

J’avoue cependant avoir été perplexe sur le montage car tel que c’était présenté dans le livre, la robe me paraissait très large et avec trop d’ampleur. J’ai finalement fait à ma sauce, et j’ai dû rectifier l’ourlet qui ne tombait plus correctement. Par contre, je ne suis pas certaine que les nouettes soient très pratiques pour habiller un enfant mais le résultat est très joli.

Chemise de nuit Mitsu

Voilà donc une petite robe Mitsu en 3 ans pour la nièce de mon homme (admirez d’ailleurs les belles photos qu’il m’a faites !!)

Quant aux résultats… je n’ai gagné aucun des 2 concours. Mais cela s’est joué à un cheveu pour celui organisé par Esprit Kimono pour les petits addicts, donc je suis quand même contente !

Tissu utilisé pour le chemise de nuit Mitsu version robe d’été :
Coton jaune à fleurs roses (Butinette)
Autres fournitures :
Biais framboise (mercerie Laines et Tissus)

Robe Hisae : concours « l’Hiver »

26 décembre 2014 at 11 h 43 min

Hop hop hop !! Le swap à peine terminé, je me suis lancée dans les cadeaux de Noël et dans le concours des Fées tisseuses organisé autour du thème de l’hiver. J’ai hésité sur ce que je pouvais faire sans me mettre en retard dans les cadeaux. J’ai donc décidé de combiner les deux : faire une robe Hisae pour la nièce de mon homme avec un superbe velours milleraies à paillettes et y ajouter un petit gilet sans manches en fourrure pour ma cousine. Elles ont presque le même âge, les deux ensemble seraient parfaits pour le concours !!

Robe Hisae et gilet Jacinthe

J’ai choisi de faire le modèle de la robe Hisae du livre Esprit kimono pour les petits en 36 mois. C’est le premier modèle de difficulté 2 que j’ai tenté. Et… c’était en effet plus difficile que les modèles 1 étoile ! Les plis ont été compliqués, ainsi que la patte de boutonnage (mais là c’est parce que j’ai énormément de mal à coudre des boutonnières avec ma machine).

Robe Hisae

Le biais au niveau du col m’a également posé souci. Mais au final… ouah ! Une robe superbe !!! Qui va impeccablement à la petite. Les parents sont plus que ravis !

 Robe Hisae Robe Hisae

Pour le gilet ça a été plus simple : j’ai fait le modèle Jacinthe du livre Mes modèles de couture, en 4 ans sans marge de couture. Fausse fourrure qui j’espère tiendra bien au lavage sur l’endroit et coton rose à petites fleurs, agrémentés d’un joli ruban mauve.

Gilet Jacinthe

Cette fois encore, la concurrence était rude. Ma place était au milieu du classement, mais le plus important c’est que l’ensemble ait vraiment plu !

Tissu utilisé pour le robe Hisae :
Velours à paillettes (les Coupons de Saint-Pierre)
Autres fournitures :
2 boutons (Noz)
Biais prune (mercerie Laines et Tissus)
Tissus utilisés pour le gilet :
Fausse fourrure (Butinette)
Coton rose à fleurs (mercerie Laines et Tissus)
Autres fournitures :
Ruban (Noz)

Ma petite couture : la robe de petite fille

21 octobre 2014 at 21 h 21 min

Mars 2014 - 004

Ce modèle est très simple à faire. J’ai choisi un tissu que j’avais acheté à la base pour coudre un haut à la puce mais il ne l’emballait pas plus que ça. Cousu très rapidement, j’ai cependant eu une surprise pas très agréable à la fin sur la méthode de fermeture : les liens ne sont pas vraiment retenus et pendouillent. J’ai donc cousu les liens à la robe, de peur que cela n’aille pas. Quelques semaines plus tard, en cousant une robe pour la puce, je me suis rendue compte que le type de fermeture était le même. Il faut en fait choisir des liens qui ne glissent pas (type ruban en satin comme je l’avais fait).

Little girl : la robe H

19 octobre 2014 at 10 h 04 min

Il y a longtemps que j’avais un tissu qui attendait son destin qui était dès l’origine de finir en robe. J’ai hésité sur le modèle, et je me suis finalement décidée pour le modèle du livre Little Girl.

La plus grande difficulté à été de reproduire le patron. Il faut dire qu’ils sont difficiles à lire car très embrouillés. Sinon, ça a été plutôt rapide à coudre. L’empiècement devant a un peu plissé, j’ai compris après coup comment j’aurais dû faire. Cela ne se voit pas trop, et c’est une robe parfaitement mettable !

A noter qu’elle va bien à la puce, mais paraît un peu large. Mais elle pourra la remettre l’été prochain sans souci, et même si elle prend 5cm dans l’année.

Avril 2014 - 002