Les kallounettes

15 octobre 2014 at 12 h 58 min

Mais qu’est-ce donc que cette chose, une kallounette ? Il s’agit d’une couverture de voyage pour bébé. Moitié manteau, moitié couverture… C’est un peu difficile de décrire ! Mais l’enfant est bien au chaud dedans, c’est idéal pour les promenades l’hiver !

J’ai acheté le patron sur le site des Moutons de Kallou. Pas très cher (5€ pour toutes les tailles + les explications), et je ne regrette pas mon achat. C’est facile à coudre, les explications sont parfaites et le rendu est très chouette ! C’est le cadeau idéal pour une naissance.

J’ai fait la première kallounette pour mon filleul. Fait en 18 mois, elle était vraiment très (trop ?) grande et je doute qu’il l’ai utilisé. Il faut dire que la kallounette, une fois que l’enfant marche, perd de son intérêt car elle comporte des jambes… En plus, elle m’a semblé interminable à coudre tant elle était large et longue… J’ai choisi une fermeture par liens, fort peu pratique au final.

Septembre 2013 - 004

La seconde kallounette était pour ma nièce, sœur du précédent filleul. Cette fois, je m’y suis prise à l’avance. J’ai cousu du 6 mois pour qu’elle puisse l’utiliser très vite. Je l’ai réalisé rapidement, comparé à la précédente ! J’avais un coupon de polaire à carreaux acheté à la foire aux coupons de ma mercerie, et un reste de tissu liberty. J’ai décidé de faire le tout en contrastant chaque tissu, ce qui donne un rendu plutôt sympathique. Et cette fois-ci, exit les liens j’ai choisi d’utiliser des scratchs bien plus pratiques.

Juin 2014 - 002

On ne le voit pas sur les photos, mais la kallounette comporte une capuche, et les manches ont des manchons au bout que l’on peut replier pour protéger les mains de bébé du froid !

Les protèges carnet de santé

13 octobre 2014 at 18 h 59 min

Voici des créations pas très complexes mais qui permettent de laisser libre court à son imagination. Sur le modèle de la couverture de carnet, j’ai donc réalisé deux protège carnet de santé.

Le premier était un cadeau de naissance pour le filleul de l’homme. Encore assez malhabile, j’ai eu du mal à coudre le biais correctement. J’ai choisi de le faire dans des tons plein de fraîcheur. J’ai craqué pour des appliqués hiboux simples. J’ai remplacé les liens d’origine par une fermeture par bouton pression qui m’a donné du mal car il était difficile de savoir comment poser la languette avec le biais… Mais je ne regrette absolument pas ce choix. J’ai cependant fait l’erreur de vouloir le repasser une fois fini : il est molletonné et le molleton à l’arrière a légèrement « cartonné ». Et le ruban a un peu fondu… D’où les petits nœuds pour camoufler la bêtise. Les parents étaient heureux de ce protège carnet : ils avaient acheté celui de leur aînée assez cher et ils l’aimaient moins que celui-ci !

Mai 2013 - 010-1

Mai 2013 - 010-3 Mai 2013 - 010-2

J’ai appris durant l’été que ma belle-sœur en cherchait un personnalisé pour mon filleul, mais était horrifiée par les prix. J’ai sauté sur l’occasion pour le faire. En cherchant sur Internet, j’ai trouvé un modèle qui m’a aussitôt plu. Je l’ai donc reproduit. Mis à part le plissé des arbres au dos dû à mon inexpérience (vite corrigé car le reste est impeccable) je suis plutôt contente du résultat. J’aurais dû surpiquer le tour pour donner un peu plus de tenue à l’ensemble mais tant pis.

Août 2013 - 002

Août 2013 - 003

Ma petite couture : la cape de bain

13 octobre 2014 at 18 h 53 min

J’ai trouvé le modèle dans l’ouvrage Ma petite couture (quand je dis que c’était une vraie mine d’or !!) J’ai faite la première à mes débuts pour le petit d’une amie qui venait de naître. J’ai un peu galéré avec le biais (les biais, c’est ma bête noire), surtout au niveau de la capuche. J’ai customisé avec un Totoro en appliqué.

Mai 2013 - 001-3 Mai 2013 - 008-2

Au final, je me suis rendue compte que la cape était 10 fois trop grande (1m de côté… forcément !) car elle allait à la puce qui à l’époque avait 7 ans !! Mais mon amie était très heureuse car les capes du commerce sont apparemment souvent petites. Inspirée, j’ai aussi bidouillé un gant maison sans patron, qui n’était pas une grosse réussite…

J’ai aussi appris en confectionnant cette cape qu’il fallait être vigilant dans le choix du tissu éponge car il en existe différentes qualités. Celui que j’ai choisi pour cette création était juste parfait, beau et moelleux.

Mai 2013 - 001-1

Comme il me restait un coupon assez grand de tissu éponge et que je veux au maximum écluser les tissus que j’ai en stock, j’ai décidé de faire une cape de bain pour ma nièce. J’avais acheté un énorme rouleau de biais chez Noz avec des petits dessins mignons, bref j’étais parée pour coudre ! Je l’ai réalisée en moins de 2h. Pour l’appliqué, j’ai craqué pour celui d’une baleine simplissime à faire mais avec rendu très joli. Cette cape était moins grande que la précédente (70cm) et du coup était idéale pour un cadeau de naissance !

Mars 2014 - 002

A propos d’appliqué, je tiens à remercier l’homme de ma vie qui a la gentillesse de me les dessiner. Je suis nulle en dessin, il s’y colle donc à chaque fois, et avec le sourire (il faut dire que je tente quand même à chaque fois un dessin qu’il trouve « pourri » et qui le fait bien rire). Un amour d’homme…

La cape pour bébé

13 octobre 2014 at 18 h 43 min

J’avais trouvé le modèle sur le site Blue Marguerite. Apparemment pas très compliqué, il fallait néanmoins faire le patron soi-même. J’ai acheté le tissu (intérieur polaire, extérieur en laine bouillie qu’il me restait d’une couverture), demandé à l’homme de me dessiner l’appliqué et j’ai fait carburer la machine. J’ai vraiment galéré pour monter la capuche au col. J’ai dû reprendre cette partie je ne sais combien de fois. Je me demande encore comment j’y suis arrivée…

L’ouverture pour passer la tête s’est révélée bien trop petite au final, alors que la cape était très grande. J’ai dû reprendre le tout en créant une ouverture et en ajoutant une bride. Et là ça allait parfaitement !!

Mai 2013 - 009-1 Mai 2013 - 009-2

Mes premières turbulettes (ou gigoteuses)

12 octobre 2014 at 20 h 52 min

Le livre Ma petite couture a été une vraie mine d’or lors de mes premières cousettes. Ayant un bébé qui arrivait dans mon entourage, j’ai décidé après 2 mois d’expérience de coudre la turbulette proposée dans le livre.

J’ai acheté du liberty (erreur des débuts… aujourd’hui je ne referais jamais une création pour enfant avec un tissu si cher !!!), du molleton, de la doublure, une fermeture à glissière et roulez jeunesse. J’ai dû coudre et découdre pas mal de fois. J’ai dû faire avec l’épaisseur de la turbulette. J’ai dû poser ma première fermeture à glissière. Cela a été long, mais j’ai finalement vaincu !! Avec un résultat qui ma foi était à la hauteur de mes espérances !!

Mai 2013 - 004

En découvrant mon travail ce jour-là, la maman a été très heureuse. Et m’a demandé la version « grande sœur » car sa petite de 2 ans ne voulait dormir que dans une turbulette, même l’été. Elle n’avait pas réussi à trouver ce qui pouvait convenir. Je me suis donc lancée dans la foulée dans une turbulette taille 36 mois, version légère. N’ayant pas de modèle, j’ai fait à ma sauce en agrandissant au niveau des emmanchures le patron de la turbulette 24 mois, et allongé suffisamment au niveau du bas. Le résultat était assez satisfaisant pour une première sans patron !!

Juillet 2013 - 004

Mes premières cousettes : les bavoirs

12 octobre 2014 at 20 h 49 min

Quand j’ai débuté la couture, j’ai commencé par des projets « petits » et « faciles ». Ma première création ne verra jamais le jour. C’était une manique bordée de biais. Pour une débutante, commencer par la pose d’un biais sur une épaisseur molletonnée, c’est loin d’être évident. Aujourd’hui encore je m’y risque avec précaution !

Ma seconde créa était plus simple : un bavoir personnalisé pour mon neveu. Patron trouvé dans le livre Ma petite couture. On voit bien sur la photo que le travail est encore grossier !

Avril 2013 - 001

Je suis restée sur les bavoirs en en cousant deux pour le petit d’une amie qui venait de naître. Ils étaient très grands, mais ont été très utilisés et encore aujourd’hui car justement ils couvrent bien l’enfant ! Cette fois-ci, je me suis servie du livre Couture simple pour enfants sages. J’ai tenté de faire une cravate sur le premier bavoir, ce n’était pas une réussite…

Avril 2013 - 002

Par la suite, les bavoirs que j’ai réalisés avaient une meilleure tête !

Il y a eu celui fait lors de mon premier swap.

Il y a eu celui fait pour le filleul de l’homme (c’est la seule de mes créa dont je n’ai aucune photo… dommage car j’en étais fière !)

Il y a eu celui fait pour ma nièce. On sent bien qu’il y a eu une très nette amélioration de la couturière depuis celui fait pour son frère un an auparavant !!

Juillet 2014 - 015 Juillet 2014 - 016

Et le dernier en date celui fait pour un autre petit

Juillet 2014 - 008

Ces deux derniers bavoirs ont un patron différent, issu du livre Intemporels pour enfants. C’est finalement mon modèle préféré, plus rond et doux que les précédents…

Le livre en tissu

8 octobre 2014 at 13 h 46 min

Allez savoir pourquoi, en feuilletant le livre Mes livres en tissu, j’ai eu très envie d’essayer de coudre l’un des modèles pour mon filleul. Je m’y suis lancée dès mars pour offrir le tout l’été, au moment de la naissance de sa petite sœur.

Livre en tissu

Un livre en tissu, c’est assez complexe à coudre. J’ai bien fait de commencer tôt. Il y a beaucoup de petites pièces à coudre, et il faut réfléchir davantage que pour d’autres créations au choix des tissus et des textures.

Voilà donc le résultat. J’ai choisi ce modèle car il raconte véritablement une histoire. Celle de bébé lapin qui va se coucher.

Livre en tissu

On a d’abord bébé lapin. Il est simple à faire. J’ai rajouté un grelot dans le doudou, histoire qu’il fasse un peu de bruit. Comme vous pouvez le voir, il se range dans la page de couverture ! Doudou lapin a des bandes velcro sur les mains, pour pouvoir tenir ce qu’il va rencontrer au fil de l’histoire.

Livre en tissu

Avant d’aller au dodo, bébé lapin met son pyjama qui est rangé dans une poche. Poche fermée avec une fermeture à glissière. Ma maman m’ayant donné peu auparavant une série de lapins en bois, j’en ai attaché un à la fermeture. Puis bébé lapin se brosse les dents. J’ai choisi pour cette page un tissu éponge rappelant les serviettes. Et j’ai utilisé du papier miroir, que j’ai eu bien du mal à trouver !! Pour se brosser les dents, il y a une brosse en feutrine, que le doudou peut tenir sur sa patte.

Livre en tissu

Ensuite, bébé lapin doit chercher son doudou. Un doudou carotte, forcément… Il se cache derrière l’un des trois buissons, mais lequel ? A l’enfant de trouver ! J’ai rajouté du papier bruissant pour les buissons (j’ai utilisé le papier des papillotes de Noël). Une fois le doudou trouvé, c’est l’heure de lire une histoire. Plutôt que de laisser des pages avec divers tissus comme dans le modèle, j’ai choisi d’y inclure des photos de toute la famille (et du chien !) Cela fait assez disgracieux car c’est épais, mais j’y tenais vraiment. La maman a adoré l’idée. J’ai utilisé du papier transfert pour tissu clair, très facile à utiliser.

Livre en tissu

Enfin, bébé lapin fait un câlin à sa maman (ou son papa, avec les lapins c’est dur de savoir !!) puis il va au lit pour une bonne nuit de sommeil.

J’ai vraiment adoré coudre ce livre et j’ai d’ailleurs décidé d’en faire un autre dès que l’occasion se présenterait. Mais un vraiment personnel cette fois !

Le cube d’éveil

8 octobre 2014 at 13 h 05 min

Cet été, j’étais en mode couture warrior : j’ai passé mon été à confectionner vêtements et objets !! Juste avant d’aller rendre visite à mon frère pour voir ma toute nouvelle petite nièce, je me suis lancée dans la confection d’un cube d’éveil.

Très facile à faire, de petites chutes de tissus de différentes textures, quelques rubans, un grelot à l’intérieur et le tour était joué !!

 Cube d'éveil  Cube d'éveil

Cube d'éveil  Cube d'éveil

Tissus utilisés pour le cube d’éveil :
Coton divers (Butinette, mercerie Laines et Tissus)
Polyester divers (mercerie Laines et Tissus)
Velours milleraies à fleurs (mercerie Laines et Tissus)
Tissu éponge (mercerie Laines et Tissus)
Autres fournitures :
Rubans divers (Noz)

Swap « Senteurs et saveurs » (1)

5 octobre 2014 at 11 h 36 min

Sur le forum des Fées tisseuses sont régulièrement organisés des swaps. Un swap, qu’est-ce que c’est ? Swap en anglais signifie « échange ». Le principe est simple : sur un thème donné, plusieurs personnes s’inscrivent et vont s’envoyer des cadeaux, fait main la plupart du temps. Par exemple, A fait quelque chose pour B, qui fait quelque chose pour C… et ainsi de suite jusqu’à F qui fait quelque chose pour A. L’occasion de faire travailler ses méninges et ses mains, de créer, le tout dans une ambiance de partage et d’émulation. Et avec une touche de suspense car si on sait pour qui on prépare quelque chose, on ne sait pas qui va nous offrir quoi, ni qui offre quoi à qui (vous suivez toujours ?)

Swap des fées tisseuses

L’année dernière j’ai participé à mon premier swap. Le thème : senteurs et saveurs. Il fallait réaliser des objets en rapport avec les 5 choix de sa « swappée » (personne à qui on va offrir les cadeaux). Un vrai challenge pour moi qui n’avais pas 6 mois d’expérience de couture. Mais on peut créer des choses diverses, pas forcément en couture. Heureusement pour moi, car lors de ce swap, je n’aurais pas réussi à ne faire que des créations couture. J’ai tenté diverses créations qui étaient des « premières ». Certaines ont réussi, comme un photophore réalisé à partir d’un bocal de compote et de feuilles mortes aux couleurs de l’automne. Mais d’autres, malgré plusieurs essais, se sont révélés des échecs (un mug personnalisé avec la technique du serviettage).

J’ai mis 2 mois à réaliser les choses suivantes. Mon colis contenait :

– une petite carte

Swap des fées tisseuses

– deux livres, un coupon de tissu, un pot de confiture

– une bougie odorante et son photophore (feuille apposées avec du vernis-colle).

Swap - Photophore

 

-un livre de recettes et un savon à l’huile d’olive :

Swap - Livre de cuisine Swap - Savon

– un porte-mug (tuto ici)

Swap - Porte tasse Swap - Porte tasse

– un sac de plage (modèle du livre Créations à coudre pour l’été)

Swap - Sac Swap - Sac

– une écharpe nouée (si je devais la refaire, je la rallongerais)

Swap - Echarpe

– une ceinture réversible (modèle trouvé sur le site de Petit citron). un peu déçue du résultat, car elle est trop large à mon goût. Mais cela convenait à la fille qui l’a reçue en cadeau.

Swap - Ceinture Swap - Ceinture

– des taies d’oreiller en patchwork. A cette occasion, j’ai découvert que le patchwork n’était absolument pas fait pour moi. Cela demande trop de minutie.

Swap - Taies

 – enfin, je me suis rajouté un challenge supplémentaire. Ma swappée étant tombée enceinte au début du swap, j’ai décidé de coudre des petites choses pour son futur bébé, et toujours en rapport avec ses thèmes « senteurs et saveurs ». Les chaussons sont issus du livre Esprit kimono pour les petits et déjà montrés ici.

Swap - Doudou dino Swap - Bavoir

Swap - Chaussons

Ce premier swap a été intense pour moi. Et ça a été un vrai régal, et cela m’a rendue accro !!

Tissus pour le porte tasse (swap) :
Coton à pois (Butinette)
Coton à motif poires (Butinette)
Tissus pour le sac :
Coton à fleurs (Butinette)
Coton cercles (Butinette)
Tissus pour l’écharpe nouée :
Coton brodé (mercerie Laines et Tissus)
Polyester rouge (mercerie Laines et Tissus)
Tissus pour la ceinture obi :
Coton rouge (Au fil d’Emma)
Coton beige (Au fil d’Emma)
Coton ocre (Au fil d’Emma)
Tissus pour les taies :
Cotons variés lot patchwork (Butinette)
Tissus doudou dino :
Coton cœurs (mercerie Laines et Tissus)
Chutes de tissus
Tissus pour le bavoir :
Tissu éponge (mercerie Laines et Tissus)
Biais rouge (mercerie Laines et Tissus)
Coton cupcakes (mercerie Laines et Tissus)
Tissu pour les chaussons :
Feutrine rouge

Babies YUI en rouge et or

3 octobre 2014 at 18 h 58 min

J’ai cousu ces babies Yui lors de mon premier swap des Fées Tisseuses, pour le futur bébé de ma swappée. En rouge pour s’assortir avec la ceinture que j’avais cousue pour la future maman.

Babies Yui

Ultra simples à coudre ces petites ballerines !! Et il n’y a rien de particulier à noter concernant la confection. J’ai utilisé de la feutrine qui manquait d’épaisseur et donc de tenue… Le rendu final ne me satisfait pas complètement à cause de ça, dommage… J’ai compris plus tard que j’avais utilisé une feutrine plus adéquate pour des petits travaux manuels d’enfant, et que pour ce qui est de coudre il faut privilégier quelque chose de plus épais. Par ailleurs, j’ai mis longtemps à voir l’intérêt de la feutrine. Je n’aime pas trop ça, car c’est un peu rêche et le rendu me semble moins « fini » qu’avec du tissu. Ce n’est que plus tard que j’ai compris que cette matière ne s’effiloche pas et permet des créations particulières.

J’ai apprécié le modèle de broderie proposé : ces petites fleurs sont d’une grande simplicité à faire et ont un rendu vraiment très joli. Quant au point de feston, c’est un peu long à faire mais devant un bon film ça ne pose pas de problème ou n’est pas ennuyeux. Je n’avais que des pressions pas très belles à mettre (c’est en fait le même problème que pour les bottines Kin), là encore je suis déçue de ce que ça donne, plus même car les pressions blanches ressortent beaucoup trop et ne vont pas avec les babies Yui. J’aurais bien aimé les couvrir avec des boutons mais je n’en avais aucun qui convenait.

Ce modèle est vraiment très agréable à confectionner, je le referai très certainement.

Tissu utilisé pour les babies Yui :
Feutrine rouge
Broderie :
Point de bouclette
Point de feston
Autres fournitures :
Boutons pression