Seuls – Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann

11 janvier 2015 at 14 h 06 min

seuls,-tome-1---la-disparition-4397912-250-400 seuls,-tome-2---le-maitre-des-couteaux-4397063-250-400 seuls,-tome-3---le-clan-du-requin-67898-250-400 seuls,-tome-4---les-cairns-rouges-4397922-250-400 seuls,-tome-5---au-coeur-du-maelstrom-67899-250-400

Tome 1 : La disparition
Tome 2 : Le maître des couteaux
Tome 3 : Le clan du requin
Tome 4 : Les cairns rouges
Tome 5 : Au cœur du Maëlstrom

Cinq enfants se réveillent un matin absolument seuls dans la ville. Les adultes et les autres enfants ont tous disparus. Ils vont chercher à éclaircir ce mystère tout en survivant par leurs propres moyens dans ce monde qui paraît désormais très étrange.

Le premier tome pose les bases de l’histoire et met en place une atmosphère très étrange et assez étouffante. Dès le second tome, ça s’accentue, et on sent que cette BD n’est pas destinée aux plus jeunes enfants. C’est assez dérangeant et parfois violent. La tendance se confirme avec les tomes suivants. Il ne faut donc pas la mettre dans les mains des jeunes lecteurs.

Les cinq premiers tomes forment un premier cycle. Qui finit de façon étrange, mais qui se suffit à lui-même. Le dessin est simple, les dialogues collent à chaque personnage. On se laisse prendre très rapidement dans l’histoire. Ces enfants vont vite grandir et avoir des attitudes d’adultes.

Une belle découverte que cette série, dont j’attends la lecture des tomes suivant avec impatience !!

La Porte des Enfers de Laurent Gaudé

17 octobre 2014 at 19 h 29 min

La porte des enfers

Matteo, jeune père de famille et mari comblé voit son univers s’effondrer au cours d’une fusillade. Il va alors entamer le sombre chemin de la vengeance et du désespoir et croiser sur sa route de l’aide inattendue… Je n’en dirais pas plus pour ne pas vous plomber la lecture (surtout ne pas lire la quatrième de couverture, elle en révèle beaucoup trop, je trouve!).

C’est un roman vraiment merveilleux !! J’ai été tout de suite prise par l’histoire. Le roman alterne les va-et-vient entre le présent en 2002 et les événements passés en 1980. Difficile au départ de bien tout comprendre mais on ressent fortement les choses, les sentiments des personnages. On s’approprie la douleur des parents, on observe le lien qui les unissait s’étioler, on se demande jusqu’où Filippo va aller pour se venger. L’auteur s’attache à montrer la part de vie que les morts nous volent, et la part de mort qu’il y a en chacun de nous. Ce drame très particulier trouve un écho en nous car qui n’a pas perdu un être cher ?

C’est captivant de bout en bout. Le réel cède peu à peu place au fantastique. Un roman plein de désespoir mais aussi d’espoir. C’est superbe, ce mythe d’Orphée revisité m’a bouleversé de bout en bout. Je ne peux qu’en conseiller vivement la lecture. Quant à moi je vais me précipiter sur les autres romans de cet auteur !

Les Carnets de Cerise Tome 1 : le Zoo pétrifié

9 octobre 2014 at 17 h 37 min

index7

Cerise est une petite fille de 11 ans. Elle est pleine de vie, habite seule avec sa maman, traîne avec ses 2 meilleures amies… et rêve de devenir écrivain. Pour cela, elle commence un journal et s’entraîne à observer les gens. Très vite, elle remarque un vieux monsieur, qui sort toujours de la forêt couvert de peinture. Pourquoi ? Qui est-il ?

Attention, petit bijou !!! Cette BD dont je n’ai lu que le premier tome m’a tout de suite accrochée. D’abord par la couverture, très belle. Les dessins à l’intérieur pour une fois tiennent la promesse de celle-ci, et on découvre avec joie des dessins très mignons et soignés, et un mélange de BD et de carnet intime. Le tout nous fait rentrer dans la vie de la petite Cerise, une petite fille décidément bien attachante.

index6 images1

L’histoire met un peu de temps à démarrer car elle débute par quelques pages du carnet de Cerise, c’est assez long à lire. Pas désagréable cependant, mais on comprend tout de suite que l’on n’est pas dans une BD classique. Une fois le récit lancé, tout s’enchaîne très vite et on ne peut plus décrocher. C’est émouvant, bien trouvé, bien construit, avec un petit côté doux-amer… Bref, c’est bien !!

Cela peut plaire autant aux adultes qu’aux enfants, belle-fille a aimé également.

Il paraît que le second tome est aussi sympathique que le premier, je vais vérifier ça dès que possible !