Robe R pour ma cousine

14 mars 2016 at 20 h 22 min

Pour ma cousine de bientôt 6 ans, j’ai choisi pour Noël de coudre une jolie robe. Il y a un modèle que j’apprécie particulièrement et que je n’ai malheureusement pas encore fait pour la puce car elle a passé l’âge des robes. Il s’agit de la robe du livre Little Girl de Yoshiko Tsukiori (que je recommande chaudement, les modèles sont chou comme tout).

J’ai cousu du 6 ans sans marge de couture, et la robe est finalement un peu grande mais ce n’est pas grave, elle sera portée plus tard. J’ai pris dans mon stock de tissu un velours milleraies fin crème que j’aime beaucoup, j’ai supprimé la dentelle et utilisé un joli biais à fleurs à la place.

Robe R

J’étais très contente car je commence à bien maîtriser la pose de fermeture à glissière invisible : celle-ci a été posée du premier coup et en moins de 15 minutes ! J’étais fière comme tout. J’ai fini le tout avec un appliqué brillant pour égayer le tout.

Robe R

C’est un modèle d’une très grande simplicité à coudre, pour un résultat dont le rendu est top ! Cela a été visiblement apprécié. En cousant cette jolie créa, j’ai soudain réalisé qu’il m’était tout à fait possible de coudre cette robe pour la puce en en faisant une tunique. C’est l’un des prochains projets pour l’été !!

Robe R

Tissus utilisés pour la robe R :
Velours milleraies (Coupons de Saint-Pierre)
Autres fournitures utilisées pour la robe R :
Fermeture à glissière (mercerie Laines et tissus)
Biais à fleurs (mercerie Laines et Tissus)
Appliqué strass (Noz)

Les sacs d’artiste

11 mars 2016 at 20 h 21 min

Pour Noël cette année, j’ai de nouveau décidé de ne faire que des cadeaux « maison » aux enfants de mon entourage. Et d’optimiser autant que possible, afin de ne pas me compliquer trop le travail.

Sacs d'artistes Sacs d'artistes

Il y avait 3 ou 4 petits garçons entre 3 et 5 ans à gâter, j’ai donc décidé de coudre 3 sacs d’artistes, dont le modèle que j’avais réalisé et offert 2 ans plus tôt avait énormément plu. J’ai repris les tissus utilisés à l’époque, et j’ai mixé avec d’autres que j’avais en stock car il ne m’en restait malheureusement plus assez pour 3 créations complètes.

Sac d'artiste n°1 Sac d'artiste n°1

Cela donne 3 sacs d’artistes, plus ou moins dans les mêmes coloris et avec des tissus proches, mais différents quand même. J’ai ainsi pu écluser un peu mon stock de tissu et du molleton qui me prenait de la place. Le tout a été assez vite découpé, et vite cousu.

Sac d'artiste n°2 Sac d'artiste n°2

J’ai cependant fait des petites erreurs à chaque fois, et  je m’en veux un peu d’autant que ce n’est pas compliqué à faire !!

Sac d'artiste n°3 Sac d'artiste n°3

Tissus utilisés pour les sacs d’artiste :
Tissu coton bleu (Butinette)
Tissu coton à rayures (Butinette)
Tissu coton vert à pois (Coupons de Saint-Pierre)
Tissu coton motifs dinosaures (Butinette)
Tissu coton jaune (stock personnel)
Tissu coton rouge (mercerie Laines et tissus)
Tissu coton orange (Butinette)
Tissu coton vert (stock personnel)
Autres fournitures utilisées pour les sacs d’artiste :
Boutons pression (mercerie Laines et Tissus)

Couture simple pour enfant sage : le pantalon

17 octobre 2015 at 15 h 01 min

Toujours pour le même petit garçon, j’ai voulu compléter le gilet avec un pantalon simple, celui du livre Couture simple pour enfants sages. J’ai choisi un velours milleraies crème, même si c’est salissant car je trouvais que c’est ce qui se mariait le mieux avec le bleu du gilet Yasuo. J’ai fait les poches non pas carrées comme sur le modèle mais plus travaillées, et j’ai aussi utilisé le tissu pour faire des revers.

Août 2015 - 002-2

Cousu en 3/4 ans le pantalon se révèle beaucoup trop grand !! Pas grave, il sera porté l’an prochain…

Et voilà l’ensemble complet !

 Août 2015 - 002-1

Gilet Yasuo, le retour

16 octobre 2015 at 14 h 53 min

J’ai eu envie de coudre des petites choses pour offrir aux petits de mes amies de lycée que j’avais invitées à la maison. Pour un petit mec de 3 ans, je me suis décidée pour le gilet sans manches Yasuo du livre Esprit kimono pour les petits. J’ai sorti des coupons achetés à la foire aux coupons à la mercerie à côté de chez moi : tissu polaire pour l’extérieur, et coton à motifs pour l’intérieur.

Ce modèle est très simple à faire et taille idéalement contrairement à d’autres de l’ouvrage . Je n’ai pas joué sur le côté réversible, car ce n’était pas une réussite la dernière fois. Et j’ai remplacé les boutons par des pressions car je trouve que c’est plus pratique (et j’ai un peu honte de le dire, bien plus simple à poser !!)

Gilet Yasuo

Tissus utilisés pour le gilet Yasuo :
Polaire bleu à pois (mercerie Laines et Tissus)
Coton motifs animaux (mercerie Laines et Tissus)
Autres fournitures :
4 boutons pression

Petites filles à croquer : Pantacourt G

10 septembre 2015 at 13 h 17 min

Toujours dans ma folie « cousons pour la puce sinon elle va être toute nue », j’ai choisi de faire un pantacourt. La puce adore tellement celui cousu l’an dernier que j’ai décidé d’en refaire un. Cette fois, j’ai pris le modèle du livre Petites filles à croquer. Pour le tissu, j’ai utilisé du coton Tilda que la puce avait elle-même choisi l’an dernier.

Ce modèle a quelque chose de particulier : la puce a participé à sa réalisation ! Elle se débrouille plutôt bien ! Aucune difficulté, j’avais déjà cousu le short basé sur le même modèle

Place à la photo !!

Couture_2015-09-06_[2884]-14

Jupe aux couleurs de l’été

6 septembre 2015 at 13 h 08 min

Le mois dernier, j’ai eu envie de coudre plein de choses pour la puce. Il faut dire que l’été arrivait et que j’ai eu l’impression qu’elle avait tous ses vêtements de l’an dernier trop petits. Une petite incursion dans son armoire m’a démontré que ce n’était pas le cas… mais j’avais déjà découpé mon tissu.

Première cousette pour l’été : une petite jupe. Issue du livre Basiques pour petites filles de Yuki Araki. Taillée en 120cm, j’ai allongé/agrandit le patron légèrement vu que ça semblait être ce qu’il fallait pour la puce (qui fait plus de 140cm mais a la carrure d’une enfant de 120cm, soit 8 ans). Cela s’est révélé juste comme il fallait, et la puce était ravie de sa jupe. L’homme un peu moins, il n’aime pas du tout le tissu choisi. Il est pourtant chouette ce coton à grosses fleurs rouges non ?

Couture_2015-09-06_[2888]-15

Little girl : la robe M/tunique L

31 août 2015 at 13 h 56 min

Encore un modèle estival pour la puce. J’ai mixé la robe L pour les manches à volant avec la tunique L pour la longueur.

Lorsque la puce a vu le modèle choisi, elle était enthousiaste et encore plus ravie de voir le tissu que j’avais pris !! Elle l’avait adoré quand j’avais fait une blouse pour moi, j’avais donc décidé d’utiliser le reste de tissu pour lui coudre un petit quelques chose.

Modèle simple à faire, l’encolure qui me faisait peur quand je la regardait à mes débuts m’a semblé enfantine à coudre. Très rapidement cousue, elle fait plaisir à sa destinataire !!!!

Juin 2015 - 004-2 Juin 2015 - 004-1

Chemise Etsuko à hiboux

27 juillet 2015 at 14 h 48 min

Encore une cousette issue de mon livre de couture préféré Esprit kimono pour les petits (si ça continue je vais faire toutes les cousettes !!) La chemise Etsuko pour mon filleul en taille 36 mois. Pour le tissu, j’ai acheté un coton imitation lin avec un motif « hibouesque ».

J’ai pas mal de regrets avec ce modèle. Je n’ai pas eu de difficultés à le coudre, je pense que le rendu est tel qu’il doit être, mais ce n’est pas un modèle qui me plait. Je ne sais pas à quoi c’est dû  au tissu, à la taille ? J’ai réalisé une fois la chemise offert que je n’ai pas assez retroussé les manches, ce qui donne un rendu bizarre.

Au final, je suis déçue du rendu. J’avais noté que plusieurs couturières trouvaient ce modèle trop grand et je confirme, c’est immense. Et pourtant, j’ai cousu sans marge de couture ! Et puis le tissu utilisé n’est pas ce qui convient le mieux au modèle. Mais bon, si on l’utilise comme une sur-chemise et non une simple chemise, c’est plutôt réussi !

Chemise Etsuko

Tissu utilisé pour la chemise Etsuko :
Coton imitation lin (A Little Mercerie)
Autres fournitures :
Biais rouge (mercerie Laines et Tissus)
3 boutons pression

Créations à coudre pour l’été : la robe Angélique

25 mai 2015 at 22 h 35 min

Voici un modèle que j’ai voulu coudre dès que j’ai appris à me servir d’une machine. Qu’est-ce qu’elle est belle cette robe Angélique !!! Mais je n’ai pas trouvé un tissu qui me plaisait à l’époque (enfin, surtout aucun tissu qui plaisait à mon homme !!) Ni l’an dernier. Et cette année, ô miracle !! En allant dans une petite mercerie de Mont-de-Marsan (fermée maintenant) je suis tombée sur une batiste Linna Morata, une petite merveille ! La puce a accroché aussitôt également. Ni une ni deux, je l’ai acheté car c’était parfait pour la robe Angélique ! Légère et fluide, très fraîche dans les couleurs, mais très moderne avec des gouttes argentées…

Et voilà le résultat, la robe tombe impeccablement bien, les finitions sont tops (à une exception près : rien n’est prévu sur les côtés hauts devant, j’ai posé un biais). Faite en 130cm rallongée en 140cm pour la puce. A la base, on avait choisi avec la puce un biais de tour de cou argenté. Mais il ne convenait pas car la puce trouvait qu’il la grattait. J’ai donc défait et mis un biais coton vert. Le même qui finit la robe en bas, mais on ne le voit pas sur les photos car il est sur l’envers.

Tadaaaaa, voilà les photos !!

preview8.png previewii.png preview-.png

La puce la trouve très légère et agréable à porter. Il faut juste penser à nouer la robe un peu plus haut que sur les photos car sinon elle est trop échancrée.

Balade sens dessus dessous de Shiro Fujimoto

9 mai 2015 at 18 h 53 min

Balade sens dessus dessou

Lors de la dernière Masse Critique de Babelio consacrée à la littérature de jeunesse, j’ai eu le plaisir de recevoir Balade sens dessus dessous de Shiro Fujimoto (allez, pour le plaisir on l’écrit en japonais : ねずみのえんそくもぐらのえんそく, histoire que mes 2 ans de cours de japonais n’aient pas été inutiles). Je l’avais sélectionné car en grande passionnée du Japon j’étais curieuse de découvrir un nouvel exemple de la littérature de jeunesse de ce pays.

Premier bon point : « l’objet-livre » est très beau et solide. Belles couleurs, couverture épaisse, pages également. Yoaké est un éditeur que je ne connaissais pas mais qui fait bien les choses.

L’histoire de cet album est très simple : profitant du beau temps, la classe des souris part se promener. Sous terre, la classe des taupes fait de même. Une balade ressemblant à une petite aventure, et qui montre de quelle manière chaque action des unes influe sur le parcours de l’autre.

Première surprise : il y a très très peu de texte. Certaines pages en sont vierges. Je dois avouer que ça déroute, et du coup c’est assez difficile par moments pour une lecture à haute voix. Cependant ces pages sont assez rares, et si l’enfant feuillette tout seul, cela ne pose aucun problème. Autre très léger bémol : les dessins s’étalent sur des doubles pages, ce qui est très agréable mais pose un souci au niveau de la pliure. Car certaines actions s’y passent et à moins d’ouvrir l’album en grand et donc de l’abîmer, on y voit mal. Dommage…

Ce sont néanmoins deux petits points qui n’entachent pas le plaisir de lecture et la qualité de l’album. Les dessins sont juste à croquer : les petites souris tout comme les petites taupes sont adorables. Les couleurs sont jolies, entre pastel et teintes plus vives. Le dessin est tout en douceur, très agréable à regarder et re-regarder (oui, un album se lit de nombreuses fois, il ne faut pas se lasser entre deux lectures !) L’histoire est sympathique et rigolote. Chaque classe va être confrontée à des soucis, ou des surprises amusantes. De nombreux obstacles ponctuent la balade, et chaque classe fait des rencontres permettant à l’enfant lecteur de découvrir des insectes ou des petits animaux (fourmis, serpent, mille-pattes…) L’interaction entre les deux classes fait tout le sel de l’aventure et ravira l’enfant.

Au final, un album que je recommande vivement pour les petits entre 2 et 5 ans !!