Quelques réalisations pour mon mariage !

29 juillet 2017 at 14 h 13 min

Durant ces quelques mois d’absence, je n’ai que très peu cousu. En effet, j’avais à m’occuper d’un événement très prenant : mon mariage !! Donc pas de grosse création. Cependant, j’ai fait pas mal de petites choses pour cette grande occasion.

Tout d’abord, une réalisation qui me tenait à coeur : un cintre personnalisé pour ma robe de mariée. Un peu de fil de fer coloré, de biais à fleurs pour le noued et le tour est joué ! J’ai fait le même pour la puce.

Ensuite, des guirlandes origamis pour suspendre dans la salle du mariage.

 

Il faut quand même que je vous raconte l’histoire de ces origamis. Dès la visite de la salle, j’avais repéré les lustres que je n’aimais absolument pas !! Mais j’ai tout de suite eu l’idée de les habiller avec ces guirlandes. Quand j’en ai parlé à monsieur, j’ai eu droit à une moue et un avis défavorable. Mais je sais être têtue quand je veux, et ça a été l’occasion de le montrer ! Mon chéri a bien compris et a abandonné la partie (« de toute façon j’ai décidé de le faire, na ! »)

J’ai donc acheté ce qu’il fallait (le fil argenté et les perles) et une semaine où j’étais immobilisée à la maison, j’ai réalisé les 36 grues en origami nécessaires. Ce n’est pas très compliqué à faire, et pas forcément très long.

Et vous savez quoi ? Une fois tout en place, celui qui est désormais mon mari a admis qu’en effet c’était plutôt bien. Et ça a été l’élément de déco dont les gens m’ont le plus parlé !! Visiblement ça a fait mouche, et c’était parfait le jour J !

J’ai également réalisé les pochons pour les dragées. Il était évident pour moi que les contenants à dragées seraient des pochons en tissu fait maison. Pour le choix du tissu, j’avais repéré depuis bien longtemps le tissu liberty Mitsy rouge, idéal pour coller à nos couleurs. Je m’y suis prise très à l’avance, car j’avais une soixantaine de pochons à coudre, et si ce n’est pas compliqué c’est plutôt long car ils sont doublés.

Comme ça ça ne donne pas grand chose, mais en situation ça rend beaucoup mieux !

Toujours pour décorer les tables, j’avais repéré dès le début un photophore qui me plaisait. Je voulais un modèle simple à faire et sans beaucoup de matériel. J’ai trouvé par hasard un photophore en papier, juste magnifique ! Il suffit d’imprimer le gabarit, d’être patient pour la découpe et le tour est joué !

Je n’en avais heureusement que 5 à faire ! J’ai utilisé du bristol, et du papier calque. Par contre attention : comme ce’st du papier il faut des bougies led !

Ensuite, j’ai réalisé un petit panier pour y mettre le nécessaire minimal de la trousse à pharmacie : cachets pour la tête, l’estomac, pansements…

J’ai également cousu 2 guirlandes fanions. C’est bien les guirlandes fanions, ça permet d’utiliser les chutes de tissu de manière ludique. Et c’est vite cousu ! La première guirlande était pour décorer une barrière installée dehors.

La seconde était pour la voiture.

Ni l’une ni l’autre n’ont trouvé grâce aux yeux de monsieur. Flop total. Mais j’étais quand même déterminée à les utiliser ! Cela ne se fera malheureusement pas : dans l’affolement des préparatifs, elles n’ont pas été mises.

Il y a aussi eu un projet qui a finalement été avorté : la couture de la robe de la puce. Le tissu était acheté, le modèle trouvé, mais entre temps la demoiselle a trouvé la robe de ses rêves pour pas cher. Donc j’ai gardé le tissu pour plus tard !

Comme ils disaient dans les Guignols « vous pouvez reprendre une activité normale ». Le mariage passé, et même si nous avons toujours mille projets, je vais me remettre à la couture et donc tenir un peu mieux ce blog !

DIY : Créations pour un mariage parfait

12 octobre 2014 at 20 h 41 min

mariageparfait

Une nouvelle Masse critique étant en cours, j’ai sélectionné plusieurs ouvrages. Le tirage au sort m’a permis de recevoir celui-ci : Do it Yourself : Créations pour un mariage parfait.

Alors non, je n’ai pas de mariage prévu à l’horizon. Mais j’avais vu sur Amazon deux critiques indiquant que cet ouvrage pouvait servir aussi bien pour un mariage que pour l’organisation d’une fête, d’un anniversaire… Aimant bien le fait main, les créas maison, ce livre m’a tentée.

L’auteur de l’ouvrage est Axelle Katrantzis-Wolters (elle est l’auteur du blog la Princesse aux bidouilles). Je ne connaissais pas mais j’aime bien.

Le livre est divisés en plusieurs parties : la papeterie, la déco, les mariés, la cérémonie, les urnes et le photobooth, le dessert, les petits cadeaux. C’est donc assez varié. Et agréable à feuilleter : la mise en page est claire, aérée, jolie, j’aime bien le papier utilisé (je sais que c’est bête mais c’est le genre de choses auxquelles je suis sensible). Les photos sont sympathiques et la vue d’ensemble des réalisations dans un contexte peu donner bien plus d’idées qu’il n’y paraît au premier abord. La plupart des réalisations sont expliquées point par point et de manière assez détaillée. La partie sur la papeterie notamment est bien faite car j’ai l’impression qu’en suivant les instruction on peut arriver à faire des cartes avec de belles finitions et un beau rendu. Certaines idées sont assez originales pour que ce soit la première fois que je les vois, et ça c’est toujours bon à prendre (le halo lumineux ou les strass sur semelle sont par exemple originales).

Voilà pour les points positifs. Passons maintenant à ce qui pêche. Et c’est cette impression qui a dominé mon premier feuilletage : je suis déçue. Déçue par les réalisations proposées. Plusieurs sont faites à l’aide de « perles à repasser » : je ne connais pas, et je n’aime pas du tout le côté trop enfantin, limite bidouillage d’enfant.

12102014-prise de vue sans titre20143803

Ce qui m’a aussi parfois un peu consternée est que j’ai eu l’impression que si je tentais certaines idées, cela aurait vraiment un côté trop amateur et un rendu très maladroit (j’ai assez fait de créas maison pour savoir quel peut être le rendu réel d’une idée belle sur le papier). De plus, certaines idées sont vraiment simplistes. Créer une barrette à partir de 2 strass ou une broche pour homme à partir d’une épingle et d’une figurine… Oui mais non. Des idées aussi simples, je n’ai pas besoin d’un ouvrage pour la mettre en œuvre. Idem pour les moulins à vent en papier : j’ai exactement fait la même chose pour l’anniversaire de la puce il y a quelques mois sans avoir eu besoin d’aide ou de conseil, et en trouvant l’idée de moi-même. Le photobooth proposé est très classique, et on peut trouver sur Internet des versions plus élaborées. Le souci majeur de cet ouvrage est là : quand on est habitué à beaucoup créer soi-même, il est facile de trouver sur Internet des idées, de s’en inspirer pour trouver ses propres idées. Qui souvent sont plus complètes que ce que cet ouvrage propose.

12102014-prise de vue sans titre2014380212102014-prise de vue sans titre20143800

Alors oui, si on n’est pas habitué à créer, à chercher, à décorer soi-même cet ouvrage est une bonne base. Je dirais même qu’une future mariée (ou l’organisateur d’une fête) qui ne sait pas quoi faire, vers où s’orienter, c’est un livre qui lui apportera beaucoup. Mais quelqu’un de plus aguerri pourra passer son chemin. Pour ma part, malgré les quelques idées sympathiques que j’y ai trouvées, je ne l’aurais pas acheté mais plus certainement emprunté à la bibliothèque.

Après avoir écrit ma critique, je l’ai postée sur Babelio. A cette occasion, je me suis rendue compte qu’une autre personne avait elle aussi effectué la sienne, qui rejoint très largement ce que je peux dire ici : AimerlesDimanches

Swap « Senteurs et saveurs » (1)

5 octobre 2014 at 11 h 36 min

Sur le forum des Fées tisseuses sont régulièrement organisés des swaps. Un swap, qu’est-ce que c’est ? Swap en anglais signifie « échange ». Le principe est simple : sur un thème donné, plusieurs personnes s’inscrivent et vont s’envoyer des cadeaux, fait main la plupart du temps. Par exemple, A fait quelque chose pour B, qui fait quelque chose pour C… et ainsi de suite jusqu’à F qui fait quelque chose pour A. L’occasion de faire travailler ses méninges et ses mains, de créer, le tout dans une ambiance de partage et d’émulation. Et avec une touche de suspense car si on sait pour qui on prépare quelque chose, on ne sait pas qui va nous offrir quoi, ni qui offre quoi à qui (vous suivez toujours ?)

Swap des fées tisseuses

L’année dernière j’ai participé à mon premier swap. Le thème : senteurs et saveurs. Il fallait réaliser des objets en rapport avec les 5 choix de sa « swappée » (personne à qui on va offrir les cadeaux). Un vrai challenge pour moi qui n’avais pas 6 mois d’expérience de couture. Mais on peut créer des choses diverses, pas forcément en couture. Heureusement pour moi, car lors de ce swap, je n’aurais pas réussi à ne faire que des créations couture. J’ai tenté diverses créations qui étaient des « premières ». Certaines ont réussi, comme un photophore réalisé à partir d’un bocal de compote et de feuilles mortes aux couleurs de l’automne. Mais d’autres, malgré plusieurs essais, se sont révélés des échecs (un mug personnalisé avec la technique du serviettage).

J’ai mis 2 mois à réaliser les choses suivantes. Mon colis contenait :

– une petite carte

Swap des fées tisseuses

– deux livres, un coupon de tissu, un pot de confiture

– une bougie odorante et son photophore (feuille apposées avec du vernis-colle).

Swap - Photophore

 

-un livre de recettes et un savon à l’huile d’olive :

Swap - Livre de cuisine Swap - Savon

– un porte-mug (tuto ici)

Swap - Porte tasse Swap - Porte tasse

– un sac de plage (modèle du livre Créations à coudre pour l’été)

Swap - Sac Swap - Sac

– une écharpe nouée (si je devais la refaire, je la rallongerais)

Swap - Echarpe

– une ceinture réversible (modèle trouvé sur le site de Petit citron). un peu déçue du résultat, car elle est trop large à mon goût. Mais cela convenait à la fille qui l’a reçue en cadeau.

Swap - Ceinture Swap - Ceinture

– des taies d’oreiller en patchwork. A cette occasion, j’ai découvert que le patchwork n’était absolument pas fait pour moi. Cela demande trop de minutie.

Swap - Taies

 – enfin, je me suis rajouté un challenge supplémentaire. Ma swappée étant tombée enceinte au début du swap, j’ai décidé de coudre des petites choses pour son futur bébé, et toujours en rapport avec ses thèmes « senteurs et saveurs ». Les chaussons sont issus du livre Esprit kimono pour les petits et déjà montrés ici.

Swap - Doudou dino Swap - Bavoir

Swap - Chaussons

Ce premier swap a été intense pour moi. Et ça a été un vrai régal, et cela m’a rendue accro !!

Tissus pour le porte tasse (swap) :
Coton à pois (Butinette)
Coton à motif poires (Butinette)
Tissus pour le sac :
Coton à fleurs (Butinette)
Coton cercles (Butinette)
Tissus pour l’écharpe nouée :
Coton brodé (mercerie Laines et Tissus)
Polyester rouge (mercerie Laines et Tissus)
Tissus pour la ceinture obi :
Coton rouge (Au fil d’Emma)
Coton beige (Au fil d’Emma)
Coton ocre (Au fil d’Emma)
Tissus pour les taies :
Cotons variés lot patchwork (Butinette)
Tissus doudou dino :
Coton cœurs (mercerie Laines et Tissus)
Chutes de tissus
Tissus pour le bavoir :
Tissu éponge (mercerie Laines et Tissus)
Biais rouge (mercerie Laines et Tissus)
Coton cupcakes (mercerie Laines et Tissus)
Tissu pour les chaussons :
Feutrine rouge

Origami : une jolie déco

4 octobre 2014 at 15 h 53 min

J’adore faire de l’origami, notamment les fleurs. J’aime quand ils allient un côté esthétique à un côté utile, ou qu’ils peuvent servir à la décoration. Faire des pliages d’origami sans que cela débouche sur quelque chose « d’utile » ne m’intéresse pas vraiment, mais si cela donne un résultat « pratique »cela me plaît davantage.

Il y a 2 ans, nous avions une poutre de cheminée bien terne et triste à meubler. Je m’étais alors lancée dans la confection de branches décorées avec des fleurs de cerisier en origami. Le résultat était une réussite, et décore encore aujourd’hui le salon même si la cheminée et la poutre ont disparu.

Fleurs de cerisier en origami

Le modèle de la fleur a été trouvé ici : Fleur de sakura. Très facile à réaliser, la puce avait pu m’aider à en faire alors qu’elle n’avait que 6 ans à l’époque. Elle avait surtout aimé choisir les divers papiers et les assortir, et cela était plutôt réussi. Nous avons sur le même principe décoré une lanterne japonaise toute simple, en épinglant les fleurs avec des attaches parisiennes qui formaient le cœur de la fleur. Cela fait une suspension pour pas cher et très jolie.