Popular Tags:

Mes livres de couture : Petites filles à croquer

12 octobre 2014 at 20 h 04 min

JALI080-filles-croquer-couture-mode-Araki-edisaxe-z

Autant je me suis tâtée pour investir dans le livre Little Girl, autant pour celui-ci, je n’ai pas hésité une seconde ! Les modèles proposés sont parfois assez compliqués. Mais qu’est-ce qu’ils sont beaux !! Un vrai régal pour les yeux. Bien mis en valeur par l’adorable petite fille qui sert de mannequin. J’avoue que la robe que l’on voit en couverture m’a pour beaucoup décidé à acheter tant j’ai craqué dessus, et l’homme aussi.

04102014-batmobile20143760 04102014-batmobile20143763

Le point fort de cet ouvrage selon moi (outre les modèles bien sûr !), c’est le choix des tissus pour les vêtements, vraiment très appropriés. Mon regret est qu’il est difficile de trouver la même chose en France… Les patrons ne sont pas toujours évidents à suivre car assez fournis, mais on y arrive quand même. Et j’hésite parfois assez longtemps pour faire les réalisations car il y a toujours pas mal de pièces pour les modèles. Les explications en fin d’ouvrage sont elles très bonnes. Et les modèles vont jusqu’au 12 ans, ce qui est assez rare !!

S’il y a bien un achat que je ne regrette pas, c’est celui-ci !

Mes livres de couture : Little Girl

12 octobre 2014 at 20 h 01 min

41Q8NwCS+HL._SY300_

J’ai découvert cet ouvrage à la médiathèque. Je l’ai feuilleté rapidement, mais pas été très convaincue. Mis en page trop sobre, modèles qui me paraissaient vieillots ou pas esthétiques… Un seul m’a vraiment attiré l’œil, mais tout me semblait très compliqué. Peu après, je l’ai réemprunté pour regarder de plus prêt la petite robe qui me plaisait et j’ai finalement décidé de l’acheter. Grand bien m’en a pris, l’exemplaire a disparu du prêt et le livre est épuisé depuis !

Ce qui m’a fait changer d’avis, c’est tout simplement une relecture plus attentive de l’ouvrage. Et d’avoir regardé le blog des Japan Couture addict. On voit bien que les modèles sont très jolis, et tombent idéalement sur les fillettes. Maintenant, lorsque je le feuillette, j’ai mille et une envies. Et les modèles ne sont finalement pas si compliqués, il suffit d’un peu de pratique.

04102014-batmobile20143770

Après, je ne suis pas fan de tous les modèles, mais il en faut pour tous les goûts. Les jupes notamment ont selon moi un souci, à savoir une taille trop haute.

04102014-batmobile20143766

Et il  est parfois difficile de reproduire les patrons car les lignes se croisent en un fouillis difficile à lire. Les tenues proposées n’ont pas beaucoup de pièces ce qui rend les patrons assez rapide à faire une fois que l’on s’est retrouvé dans l’embrouillamini des lignes.

Comme tous les ouvrages à tendance japonaise, les modèles sont photographiés au début, puis le cahier technique est à la fin. Tous les modèles ne sont pas faciles, mais certains sont relativement simples. Et surtout le rendu est top et très soigné !

Mes livres de couture : Couture simple pour enfants sages

12 octobre 2014 at 19 h 56 min

350x350xlivre-couture-simple-enfants-sages.jpg.pagespeed.ic.cZGpVXr4DG

L’un des premiers que j’ai acheté : Couture simple pour enfants sages de Emma Hardy : trouvé 3€ dans un vide-grenier, je n’allais pas laisser passer l’occasion ! Il y a des modèles intéressants, mais d’autres que je trouve très moches (le tablier par exemple… ou certaines robes trop échancrées). Ce modèle par exemple ne me semble pas très seyant :

04102014-batmobile20143775

Après quelques réalisations, je ne suis pas entièrement convaincue par les modèles. Les chaussons par exemple m’ont faite suer à grosses gouttes tant ils étaient compliqués. En plus au final ils se sont révélés presque trop petits pour le bébé à qui ils ont été offerts (je ne suis pas sûre qu’il a pu les porter une semaine…) Je n’ai jamais tenté un nouvel essai, les modèles proposés dans Esprit Kimono pour petits étant nettement plus simples et plus à mon goût. De même, j’ai tenté le bonnet à oreilles mais cela n’a finalement que peu d’intérêt.

J’ai par contre été agréablement surprise par la jupe simple, qui rend vraiment bien. De même, le modèle de bandeau a été fait avec la puce et il est très basique à coudre. D’autres modèles (notamment les pantalons) rendent vraiment bien et donnent envie de les faire. Bref, du bon et du moins bon. Je ne l’aurais pas acheté si j’avais dû le payer le prix fort…

04102014-batmobile20143772

Le noeud assymétrique

12 octobre 2014 at 10 h 39 min

98515078

Si vous aussi vous regardez Cousu main, vous avez dû voir lors de la première émission la superbe jupe faite par Isabelle. Et le noeud si joli qui lui donnait un petit plus. Elle a mis le tuto pour le faire en ligne ici : Noeud. Je le testerai sans doute un jour ou l’autre !!

Elinor Jones d’Algésiras et Aurore

10 octobre 2014 at 16 h 58 min

Le_Bal_d_hiver_Elinor_Jones_tome_1 Le_Bal_de_printemps_Elinor_Jones_tome_2 Le_Bal_d_ete_Elinor_Jones_tome_3

La maison Tiffany est réputée pour ses créations de couture. Elinor Jones éprouve une grande fierté à avoir été recrutée pour y être couturière. Mais elle va très vite découvrir ce qui ce cache derrière cette gloire. Entre le mystérieux Chao, Bianca la caractérielle, Heng le silencieux, elle va devoir trouver ses marques. Et affronter ses propres démons.

Le premier tome relate l’arrivée d’Elinor, et le premier bal. Ces bals sont organisés à l’occasion de chaque saison par la maison Tiffany et permettent de présenter la collection. Les second et troisième tomes se centreront sur les bal de printemps et d’été. L’histoire évoluera, permettra de découvrir les motivations de chacun.

J’ai beaucoup aimé cette série assez courte. D’une part l’histoire est simple, mais bien racontée et assez prenante. Mais le point fort selon moi ce sont les dessins et les robes qui sont présentées. De vraies petites merveilles faites pour éblouir les clientes… et les lectrices !! Et la fin est loin d’être mièvre.

Une très belle découverte !

[Edit] La puce a lu (dévoré plutôt !!) les 3 tomes en une soirée. Inutile de dire qu’elle a adoré. La fin l’a bien entendu attristée, mais visiblement c’est une série qui a fait mouche avec elle aussi.

Les Carnets de Cerise Tome 1 : le Zoo pétrifié

9 octobre 2014 at 17 h 37 min

index7

Cerise est une petite fille de 11 ans. Elle est pleine de vie, habite seule avec sa maman, traîne avec ses 2 meilleures amies… et rêve de devenir écrivain. Pour cela, elle commence un journal et s’entraîne à observer les gens. Très vite, elle remarque un vieux monsieur, qui sort toujours de la forêt couvert de peinture. Pourquoi ? Qui est-il ?

Attention, petit bijou !!! Cette BD dont je n’ai lu que le premier tome m’a tout de suite accrochée. D’abord par la couverture, très belle. Les dessins à l’intérieur pour une fois tiennent la promesse de celle-ci, et on découvre avec joie des dessins très mignons et soignés, et un mélange de BD et de carnet intime. Le tout nous fait rentrer dans la vie de la petite Cerise, une petite fille décidément bien attachante.

index6 images1

L’histoire met un peu de temps à démarrer car elle débute par quelques pages du carnet de Cerise, c’est assez long à lire. Pas désagréable cependant, mais on comprend tout de suite que l’on n’est pas dans une BD classique. Une fois le récit lancé, tout s’enchaîne très vite et on ne peut plus décrocher. C’est émouvant, bien trouvé, bien construit, avec un petit côté doux-amer… Bref, c’est bien !!

Cela peut plaire autant aux adultes qu’aux enfants, belle-fille a aimé également.

Il paraît que le second tome est aussi sympathique que le premier, je vais vérifier ça dès que possible !

Les enfants du capitaine Grant d’Alexis Nesme

9 octobre 2014 at 17 h 18 min

les-enfants-du-capitaine-grant-de-jules-verne-bd-volume-3-simple-50986 les-enfants-du-capitaine-grant-de-jules-verne-bd-volume-1-simple-9720 les-enfants-du-capitaine-grant-de-jules-verne-bd-volume-2-simple-21175

Ces trois tomes sont l’adaptation BD du roman de Jules Verne. Je me souviens l’avoir lu quand j’étais ado, et avoir été complètement emballée et transportée par cette histoire. Encore aujourd’hui, et malgré les 20 ans qui ont passés depuis ma lecture, je me souviens encore fortement de certaines scènes.

Lors d’une sortie en mer avec son navire de plaisance, Lord Glenarvan découvre une bouteille contenant un message. C’est un appel au secours du capitaine Grant, dont le navire a sombré. Lord Glenarvan décide de monter une expédition pour partir à son secours. Sa femme, les enfants du capitaine, Robert et Mary, son second Tom Austen, le major Mac Nabbs et Jacques Paganel un étourdi géographe français seront de l’aventure. Car si le message mentionne la latitude, la longitude a malheureusement été effacée…

Voilà pour l’histoire. De l’aventure en perspective ! J’avais très peur d’être déçue par l’adaptation BD. Il n’en a rien été. Le récit fait par Alexis Nesme a l’air d’être assez proche et fidèle au récit de Jules Verne. En tout cas, j’ai bien retrouvé les scènes qui m’avaient marquée, et d’autres oubliées sont ressurgi. Paganel m’a paru aussi insupportable qu’il y a 20 ans.

Côté dessin, l’auteur/dessinateur a pris le parti de l’anthropomorphisme (mot barbare pour dire simplement que les personnages sont des animaux). Ce n’est pas forcément un procédé nouveau (voir par exemple le dessin animé du Tour du Monde en 80 jours, autre adaptation de Jules Verne). Mais il est cependant bien réalisé. J’ai particulièrement savouré le fait que Paganel, savant français, soit représenté par une grenouille. Les dessins en eux-mêmes sont très beaux et fouillés. Cela rend cette BD particulièrement agréable à lire. J’ajoute que Alexis Nesme n’a pas joué la facilité car les dialogues et descriptions sont nombreux et fournis.

1424_P4

Cette BD peut aussi bien être lue par des enfants que des adultes. Attention toutefois car dans la BD comme dans le roman, le cannibalisme est clairement évoqué et montré…

Le costume d’infirmière

8 octobre 2014 at 18 h 09 min

Un vendredi soir de mars, tout était calme dans la ville. Jusqu’à ce que la puce nous apprenne que moins d’une semaine plus tard aurait lieu le carnaval de son école, et qu’il lui fallait un déguisement, « maison » s’il vous plaît !!! Et auquel les enfants doivent participer. De quoi s’arracher les cheveux.

Après une tentative avortée de Petit chaperon rouge, la puce s’est finalement décidée pour un costume d’infirmière. Infiniment plus simple à faire ! Elle aime bien m’aider, elle a pu y participer en cousant un peu. J’ai trouvé un modèle que le site de Petit Citron : il s’agit d’un tablier simple, idéal pour être cousu rapidement. Modèle qui n’a d’ailleurs pas emballé la puce quand elle l’a vu !! Une fois commencé à assembler elle vient zieuter et me sort « wouhaa, mais c’est super joli en fait ». Ben oui mamz’elle !! Je l’ai monté assez vite : ayant auparavant galéré sur un tablier, je savais exactement comment faire et n’ai pas perdu de temps.

J’ai cousu une coiffe sur le modèle d’un bandeau à cheveux, rajouté de la feutrine pour faire les croix et roulez jeunesse ! Alors, elle est pas belle notre Florence Nightingale ?

Mars 2014 - 001 - Copie

Chi, une vie de chat de Konami Kanata

8 octobre 2014 at 14 h 26 min

index7

Un petit chaton perdu est recueilli par une famille. Ils vont s’apprivoiser et Chi va devoir tout apprendre et tout découvrir : la litière, un chien, le soleil, tout est nouveau pour elle !

J’ai craqué pour ce manga tout mignon ! C’est publié dans le sens de lecture français et c’est en couleur. C’est très drôle de voir les réactions de Chi et l’interprétation qu’en fait sa nouvelle famille. Un exemple : Chi est tout fier de faire pipi sur le linge propre ! Car il n’a du coup pas fait pipi par terre ! Bien sûr, il ne comprend pas la réaction de la maman, furieuse !!

Au fil des tomes, les choses évolues et l’univers de Chi s’agrandit. Elle fait des rencontres, ses réactions sont toujours drôles. J’ai les les 8 premiers tomes sans me lasser. Et puis, comment ne pas craquer devant la bouille de cette canaille ?

images1index7

Je l’ai offert à une petite fille de 10 ans, pas très lectrice, qui s’est acheté toute la série tant elle a aimé ! Et la puce aussi a été conquise. Même mon chéri, qui déteste les chats, s’est surpris à lire avec plaisir quelques pages des aventures de ce petit chat espiègle.

Le Journal du Colonel Brandon d’Amanda Grange

8 octobre 2014 at 14 h 05 min

index7

Je me suis lancée dans la lecture du Journal du Colonel Brandon en étant à la fois impatiente et anxieuse. Impatiente parce que le Colonel Brandon est mon personnage masculin préféré de l’oeuvre de Jane Austen. Ceux qui me connaissent savent que je voue un culte à l’acteur qui l’incarnat si magnifiquement dans l’adaptation d’Ang Lee. Anxieuse car j’avais peur d’être déçue. J’avais bien apprécié le Journal de Mr Darcy du même auteur, ce qui ne m’avait pas empêché d’être critique sur plusieurs choses. Or ici, nulle déception !!

J’avais reproché au précédent roman de cet auteur d’être beaucoup trop fidèle au roman original, et de se poser en redite de celui-ci. Avec le Journal du Colonel Brandon, je n’ai pas du tout eu cette impression au contraire !!

Le roman commence plus de 15 ans avant les événements que raconte Jane Austen. Au moment où James Brandon, encore jeune homme, est fou amoureux d’Eliza Williams, la pupille de son père. Nous sont ensuite décrits tous les événements de sa vie jusqu’à sa rencontre avec les soeurs Dashwood. Celle-ci n’intervient qu’à un bon tiers du roman. J’ai vu que c’est ce qui avait grandement désappointé certaines lectrices de ce livre, mais pour ma part j’ai vraiment adoré ! On peut ainsi suivre le jeune James, et le voir évoluer, devenir l’homme qui déplaît à Marianne lors de leur rencontre à cause de son humeur taciturne et mélancolique. La suite du roman est fidèle à ce que raconte Jane Austen, mais sans être complètement un copier-coller. On n’a pas comme dans le Journal de Mr Darcy des dialogues entiers repris.

En fait mon seul regret est que Amanda Grange a légèrement modifié ce qui arrive à la pupille de Brandon, modifiant ainsi la façon dont Marianne accepte de se marier avec lui. Je me souviens que j’avais été déçue quand je l’avais lu dans Raison et sentiments, mais au final je trouve que comme souvent Jane Austen est tombée juste et que son choix est plus pertinent que celui d’Amanda Grange.

Par contre, Amanda Grange a réussi dans ce roman à trouver un peu de l’humour piquant de son modèle en proposant certains personnages assez amusants et décrit avec un peu de l’humour de Jane Austen.

Bref, pour moi ce livre est une réussite.