Popular Tags:

Porte pinces à linge

8 octobre 2017 at 12 h 34 min

Plutôt que de laisser traîner les pinces à linge sur le fil, j’ai décidé de coudre un petit panier / porte pinces à linge. Il en existe plusieurs tutos sur Internet. J’ai donc fait au plus simple. Un cintre, du tissu, deux ou trois fournitures et hop, voilà le résultat ! Comme il reste dehors, il a été bien délavé et s’est abîmé en un an. Par contre, la bonne surprise c’est que même s’il reste au grand air, les insectes ne s’y mettent pas et il ne s’est jamais envolé à cause du vent !

J’en referai un peut-être un jour, mieux fini et plus joli mais celui-ci fait déjà bien l’affaire !

Tissu utilisé pour le porte pinces à linge :
Coton à fleurs (stock)
Autres fournitures utilisées pour le porte pinces à linge :
Boutons fleurs (Noz)
Élastique (Noz)
Cintre (stock)

Les jeux de société : Dobble

6 octobre 2017 at 10 h 30 min

Dans la famille, nous sommes assez branchés jeux de société. La puce aimait ça dès toute petite : je pense que jouer tous ensemble est quelque chose qui lui plaisait énormément. L’homme de la maison et moi même ne débordons pas d’un amour fou pour les jeux « traditionnels » (Monopoly par exemple) mais les jeux de société se sont énormément développés ces dernières années. Notamment grâce aux « jeux apéros », ces mini jeux faciles et rapides qui mettent de l’ambiance dans une soirée.

Il y a quelques années, pour son anniversaire, la puce a reçu le Dobble. Il rassemble 5 mini jeux, touts plus ou moins basés sur le même principe. Sur chaque carte sont représentés des symboles. Chaque carte a en commun avec n’importe quelle autre carte l’un de ces symboles. Le but étant d’être le plus rapide à trouver lequel (les minis-jeux consistent alors soit à se débarrasser de ses cartes, soit à en avoir le plus, soit à essayer d’en donner le maximum à l’adversaire…)

L’avantage de ce jeu, c’est qu’il peut se jouer très vite et à n’importe quel moment. S’il reste 10 minutes avant de manger, d’aller faire les courses ou de se coucher (ah non, là je déconseille car on s’excite trop en jouant !!) c’est idéal. C’est assez vivant et rapide, et les adultes peuvent jouer avec les enfants sans que ces derniers soient désavantagés. Et c’est un jeu qui met bien l’ambiance par son rythme et les interactions entre les joueurs.

Il est maintenant assez connu, et ce décline sous plein de variantes (pour les plus petits, thème cinéma…)

Toiles de jouy et indiennes

3 octobre 2017 at 14 h 57 min

Lors de l’une de mes incursions chez Noz, je suis tombée par hasard sur l’ouvrage Toiles de jouy et indiennes de Kumiko Nakayama-Geraerts. Après bien des hésitations et une réflexion de quelques jours, je me suis décidée à l’acheter. Et sans le regretter par la suite, d’autant plus que l’avantage des livres acheté chez Noz, c’est qu’en général ils coûtent 4 fois moins cher qu’achetés ailleurs, voir plus s’ils sont épuisés !!

Sont présentés dans cet ouvrage plusieurs modèles, allant d’accessoires aux vêtements. L’avantage c’est qu’ils sont ici présentés avec des tissus toiles de jouy ou indienne, mais que rien n’empêche de les moderniser avec des tissus plus actuels.

J’adore certains projets présentés car ils sont vraiment originaux, et je ne les ai pas trouvé ailleurs, que ce soit dans des livres ou sur Internet. Et ça c’est assez rare pour le souligner ! Je pense notamment au porte-clé USB ou au sac cabas du marché.

Je suis plus réservée sur la partie consacrée aux vêtements par contre, notamment parce qu’il n’y a qu’une seule taille proposé (38/40 pour la robe adulte, 6/8 ans pour la robe fillette).

Un autre point qui me chiffonne un peu est que les explications ne sont pas schématisées, et qu’il peut sembler ardu de s’y retrouver. J’espère que cela ne me posera pas de problème quand je voudrais coudre l’un des ouvrages de ce livres.

Pour le prix, je suis plus que satisfaite de mon achat !!

Coussins : le trio de choc !

29 septembre 2017 at 12 h 21 min

Pour rendre notre canapé plus cosy, nous avons acheté plusieurs coussins. Il a donc fallu faire les housses pour les habiller.

Le plus difficile en fait n’a pas été de les réaliser mais bel et bien de choisir les tissus et de se mettre d’accord avec l’homme de la maison. Si j’avais été seule ça aurait été plus rapide et plus simple, mais il a fallu composer. J’adore les fanfreluches, les dentelles, les noeuds… lui pas du tout ! Donc on a fait du simple et basique, trop à mon avis. Mais l’essentiel c’est qu’au final ils nous plaisent à tous les deux.

Tissus utilisés pour les coussins :
Coton à triangles (mercerie Laines et tissus)
Coton japonais (Alittlemercerie)
Cotons divers (stock)
Autres fournitures pour les coussins :
Boutons (Noz)
Fermeture à glissière invisible (mercerie Laines et tissus)

Cadeaux de remerciement

18 septembre 2017 at 12 h 53 min

Apprenant que la puce était fan du manga Détective Conan, une copine avait eu la gentillesse de nous prêter les tomes qu’elle possédait (et il y en avait un paquet !) Pour la remercier, j’ai cousu 3 petits cadeaux pour elle.

Tout d’abord, un turban de bain, très simple mais toujours aussi efficace !

Ensuite, une écharpe, dans les tons roses et violet. C’est un modèle simple, toujours agréable à coudre. J’ai cependant un regret : ayant dû faire avec les restes de tissu que j’avais, je trouve qu’elle est un peu courte.

Et enfin, la copine en question adorant manger et devant se préparer des petits plats pour déjeuner au travail, j’ai cousu sur le modèle du porte crayon un set de table pour pique-nique.

Tissu et fournitures utilisés pour le turban de bain :
Tissu éponge blanc (mercerie Laines et tissus)
Pièce thermocollante (Noz)
Biais (mercerie Laines et tissus)
Tissus utilisés pour l’écharpe :
Coton gris à fleurs (Tissus.net)
Voile de coton rose (mercerie Laines et tissus)
Caban violet (Coupons de Saint Pierre)
Dentelle (Butinette)
Ruban (Noz)
Tissus utilisés pour le set de pique-nique :
Coton à motifs japonais (mercerie Laines et tissus)
Coton gris (mercerie Laines et tissus)
Coton vers Tilda (Tissus.net)

Cape de bain

15 septembre 2017 at 20 h 51 min

Pour le concours de printemps des Fées tisseuses sur le thème de la couleur, j’ai décidé de réaliser le cadeau de naissance d’une cousine. Le choix a été vite fait : une cape de bain ! J’ai décidé de coudre des appliqués colorés : libellule, papillons et fleurs.

Le résultat est très coloré et agréable à l’œil je trouve. J’y ai passé beaucoup de temps car les appliqués étaient vraiment longs à réaliser et à coudre. Je les ai trouvés dans l’ouvrage Mes appliqués à coudre de Eve Caudy-Joly. Je recommande vivement ce livre qui propose beaucoup d’appliqués vraiment sympas et variés (avec comme seul inconvénient de devoir photocopier et agrandir les patrons qui ne sont pas à taille réelle).

Cela a été assez longs de faire tous ces appliqués, mais je suis plutôt contente du résultat. La cape est grande, mais moins que les premières que j’avais cousues. La taille est parfaite pour des petits. A noter que j’ai cependant un regret : je n’ai pas pensé à faire une petite accroche en haut de la cape de bain pour la suspendre facilement.

Tissus utilisés pour la cape de bain :
Tissu éponge (mercerie Laines et Tissus)
Chutes de divers tissus coton (stock)
Autres fournitures utilisées pour la cape de bain :
Biais (mercerie Laines et tissus)
Thermocollant double face pour les appliqués (Butinette)

Miss Couture : le top à plis

29 août 2017 at 11 h 45 min

Et voilà encore et toujours un petit haut estival pour la puce. Cette fois-ci, j’ai choisi le top à pli du livre Miss Couture. Modèle qui n’est malheureusement pas mis en valeur dans l’ouvrage je trouve.

Pour le tissu, j’ai encore pioché dans les tissus que la puce aime et choisi un reste de celui utilisé pour confectionner ma jupe ratée. J’ai fait le patron en taille 128 rallongé en 140cm. C’est une fois le tissu coupé que je me suis rappelée que non, la puce ne mesure plus 140cm mais au moins 10 de plus ! Tant pis. Je couds le tout et s’il faut rallonger, je me débrouillerai d’une manière ou d’une autre.

Le top en lui-même est vraiment simple à patronner, découper et coudre (il ne comporte que 2 pièces, heureusement que c’est simple et rapide !) Je me suis trompée dans la couture du premier pli, et j’ai eu du mal à comprendre comment faire les suivants. Mais réparer mes erreurs n’a pas pris plus de 10 minutes. Au final, je n’ai pas mis plus d’une heure pour faire cette cousette. Décidément, j’aime énormément ce tissu et je trouve que ça rend très bien avec ce top !

L’essayage a montré que le top est pile à la longueur qu’il faut (allez, pour être honnête je dirais que quelques centimètres de plus n’auraient pas été de trop). Par contre, problème non prévu : il était beaucoup trop serré au niveau de la poitrine ! Aaarrg. Qu’à cela ne tienne, je rectifie en échancrant d’avantage au niveau de l’emmanchure. Ce top serre encore un peu mais il plait à la puce : encore une réussite !

Tissu utilisé pour le top à plis :
Coton à fleurs et carreaux (Toto tissu)
Autres fournitures utilisées pour le top à plis :
Biais violet (mercerie Laines et Tisus)
Boutons pression (mercerie Laines et tissus)

Little Girl : la robe R version tunique

11 août 2017 at 19 h 38 min

On continue dans les cousettes faites pour la puce pour l’été dernier : une tunique inspirée du livre Little Girl. Cette fois-ci, j’ai choisi un modèle que j’ai déjà cousu pour une de mes cousines. J’ai cependant transformé la robe en tunique car la puce est à un âge où les robes… bref, où on n’aime plus trop les robes ! Elle m’a d’ailleurs bien répété : pas de jupe ou de robe ! Cette année c’est un autre discours, elle voulait une robe. Bref…

Le tissu a été sélectionné par la puce. A ma grande surprise, son choix s’est porté sur un vichy rouge tout simple. S’il était dans mon stock, c’est qu’il me plaisait, mais j’avoue que je ne l’aurais pas forcément utilisé pour faire un haut ! Et encore moins pour coudre quelque chose pour la puce.

Le patron a été fait très vite, le tissu coupé très vite. Une fois cela fait, je me suis de suite rendue compte que… et oui comme quasi tous les autres modèles du livre, c’était trop large ! Vraiment beaucoup beaucoup trop. J’ai donc recoupé et réduit l’ampleur d’au moins 4 cm. Et en surjetant les côtés, le drame est arrivé : j’ai fait une bêtise, et déchiré le tissu. Perdu pour perdu, j’ai décidé de recouper encore, et de modifier la ligne générale du bas. Au pire, si c’était trop petit pour la puce cela servirait à une des petites filles de mon entourage. Et je dois avouer qu’une fois fini j’ai eu le sentiment que la puce n’arriverait pas à l’enfiler car trop étroit pour elle.

Contrairement à la version précédente où j’avais utilisé un biais pour border l’encolure, j’ai cette fois-ci suivi le modèle du livre et choisi une dentelle toute simple.

Et voilà, fin du suspense : la puce a une tunique qui lui va juste pile comme il faut ! Il y a encore une petite marge sur les côtés qui fait que ce n’est pas trop étroit et qu’elle s’y sent à l’aise. Je dirais même plus : elle a A-DO-RE cette tunique et sautait littéralement de joie en l’essayant. Lorsque je lui couds quelque chose, je sais de suite si elle va le porter ou pas : là c’est sûr, ça a été son must des beaux jours !!! Je ne vous raconte pas le drame que ça a été cette année quand elle a voulu le remettre et qu’il s’est déchiré car trop petit.

Tissu utilisé pour la tunique :
Coton vichy rouge (mercerie Laines et Tissus)
Autres fournitures utilisées pour la tunique :
Dentelle (mercerie Laines et Tissus)
Fermeture à glissière invisible (mercerie Laines et Tissus)

Little girl : la blouse B

8 août 2017 at 19 h 20 min

Voici encore une cousette issue de l’excellent livre Little Girl. Cette blouse me faisait de l’œil depuis longtemps déjà. J’ai fait le patron en taille 120cm, sans jamais trouver le temps et le tissu pour faire une jolie robe pour la puce. Cette année, je me suis lancée mais avec la version blouse.

Le patron a été très simple à faire : taille 130cm rallongé en 140cm car la puce est fine et grande. J’ai choisi un coupon de tissu acheté à la foire aux coupons (décidément, j’achète un peu trop à ces foires aux coupons, ça remplit énormément mon stock !!) Le problème avec ce tissu c’est qu’à la base il ne plaisait pas trop pour à la puce, mais parmi les tissus qu’elle avait sélectionnés aucun n’aurait convenu pour ce modèle (ou alors je n’avais pas assez de métrage). Le tout a été assez vite cousu car il n’y a aucune difficulté particulière. J’ai trouvé que le nœud faisait un peu trop « fillette » pour la puce, et je l’ai remplacé par des boutons pression. Choix largement approuvé par la principale intéressée ! Le résultat me plait davantage et donne une blouse un peu plus moderne et passe-partout.

Je dois cependant faire un reproche aux patrons de cet ouvrage : les modèles sont presque toujours très évasés, et ont un côté bouffant qui peu parfois rebuter. Par ailleurs, les manches papillons sur ce modèle sont très particulières, et ni la puce ni mon chéri ne les ont appréciées ! Qu’à cela ne tienne, avec un bouton pression et une petite astuce, le modèle redevient très classique et plait beaucoup à la puce ! Et le tissu qu’elle ne trouvait pas beau à la base lui convient très bien sur ce modèle ! Et en plus ça lui va bien, que demander de plus ?

Tissu utilisé pour la blouse :
Tissu coton à motifs (mercerie Laines et tissus)
Autre fournitures :
Boutons pression (mercerie Laines et Tissus)

Quelques réalisations pour mon mariage !

29 juillet 2017 at 14 h 13 min

Durant ces quelques mois d’absence, je n’ai que très peu cousu. En effet, j’avais à m’occuper d’un événement très prenant : mon mariage !! Donc pas de grosse création. Cependant, j’ai fait pas mal de petites choses pour cette grande occasion.

Tout d’abord, une réalisation qui me tenait à coeur : un cintre personnalisé pour ma robe de mariée. Un peu de fil de fer coloré, de biais à fleurs pour le noued et le tour est joué ! J’ai fait le même pour la puce.

Ensuite, des guirlandes origamis pour suspendre dans la salle du mariage.

 

Il faut quand même que je vous raconte l’histoire de ces origamis. Dès la visite de la salle, j’avais repéré les lustres que je n’aimais absolument pas !! Mais j’ai tout de suite eu l’idée de les habiller avec ces guirlandes. Quand j’en ai parlé à monsieur, j’ai eu droit à une moue et un avis défavorable. Mais je sais être têtue quand je veux, et ça a été l’occasion de le montrer ! Mon chéri a bien compris et a abandonné la partie (« de toute façon j’ai décidé de le faire, na ! »)

J’ai donc acheté ce qu’il fallait (le fil argenté et les perles) et une semaine où j’étais immobilisée à la maison, j’ai réalisé les 36 grues en origami nécessaires. Ce n’est pas très compliqué à faire, et pas forcément très long.

Et vous savez quoi ? Une fois tout en place, celui qui est désormais mon mari a admis qu’en effet c’était plutôt bien. Et ça a été l’élément de déco dont les gens m’ont le plus parlé !! Visiblement ça a fait mouche, et c’était parfait le jour J !

J’ai également réalisé les pochons pour les dragées. Il était évident pour moi que les contenants à dragées seraient des pochons en tissu fait maison. Pour le choix du tissu, j’avais repéré depuis bien longtemps le tissu liberty Mitsy rouge, idéal pour coller à nos couleurs. Je m’y suis prise très à l’avance, car j’avais une soixantaine de pochons à coudre, et si ce n’est pas compliqué c’est plutôt long car ils sont doublés.

Comme ça ça ne donne pas grand chose, mais en situation ça rend beaucoup mieux !

Toujours pour décorer les tables, j’avais repéré dès le début un photophore qui me plaisait. Je voulais un modèle simple à faire et sans beaucoup de matériel. J’ai trouvé par hasard un photophore en papier, juste magnifique ! Il suffit d’imprimer le gabarit, d’être patient pour la découpe et le tour est joué !

Je n’en avais heureusement que 5 à faire ! J’ai utilisé du bristol, et du papier calque. Par contre attention : comme ce’st du papier il faut des bougies led !

Ensuite, j’ai réalisé un petit panier pour y mettre le nécessaire minimal de la trousse à pharmacie : cachets pour la tête, l’estomac, pansements…

J’ai également cousu 2 guirlandes fanions. C’est bien les guirlandes fanions, ça permet d’utiliser les chutes de tissu de manière ludique. Et c’est vite cousu ! La première guirlande était pour décorer une barrière installée dehors.

La seconde était pour la voiture.

Ni l’une ni l’autre n’ont trouvé grâce aux yeux de monsieur. Flop total. Mais j’étais quand même déterminée à les utiliser ! Cela ne se fera malheureusement pas : dans l’affolement des préparatifs, elles n’ont pas été mises.

Il y a aussi eu un projet qui a finalement été avorté : la couture de la robe de la puce. Le tissu était acheté, le modèle trouvé, mais entre temps la demoiselle a trouvé la robe de ses rêves pour pas cher. Donc j’ai gardé le tissu pour plus tard !

Comme ils disaient dans les Guignols « vous pouvez reprendre une activité normale ». Le mariage passé, et même si nous avons toujours mille projets, je vais me remettre à la couture et donc tenir un peu mieux ce blog !