Détective Conan de Gosho Aoyama

17 mars 2015 at 11 h 00 min

index

Shinichi Kudo est un lycéen passionné d’enquête policières. Il a d’ailleurs quelques succès à son actif et collabore régulièrement avec la police. Mais un jour où il se promène avec sa petite amie Ran, il devient gênant pour « Les hommes en noir » et se voit administrer un poison. Celui-ci ne le tue pas, mais le fait rajeunir. Et le voilà obliger de se faire passer pour Conan Edogawa, un écolier de 6 ans. Personne n’est au courant, excepté le professeur Agasa , un savant qui va l’aider. Et Conan va être hébergé chez Ran, et aider le père de celle-ci, détective privé, à résoudre des énigmes.

A la base, cette série était destinée à être lue par la puce. Mais heu… Elle est encore un peu jeune ! Les scènes sont parfois gore (victime démembrée, pendue ou clouée au mur par un sabre) et parfois très inquiétantes. Cependant, certaines enquêtes sont de son âge, et elle peut tout à fait les lire, ce qu’elle fait sans attendre dès qu’elle a notre feu vert. Mais pour d’autre c’est niet !

Comme je n’ai pas 9 ans mais XX ans (on ne demande pas son âge à une demoiselle) j’ai le droit de tout lire. Et je dois avouer que c’est plutôt réussi comme série. Les dessins sont simples au départ, mais sont meilleurs au fil des tomes. Les histoires sont bien menées et prenantes. La solution de l’enquête est toujours complexe et bien travaillée, on se prend vraiment au jeu d’essayer de découvrir qui est le coupable.

Les fameux hommes en noir sont inquiétants, et apparaissent de temps à autre au détour d’une histoire. Conan les recherche car il veut récupérer une dose du poison qui lui a été administré afin que le professeur Agasa puisse fabriquer un antidote.

Une série bien sympathique donc. Mais longue… très longue… On en est déjà à plus de 70 tomes !! Et la médiathèque est très loin de tous les posséder malheureusement… On se débrouillera pour les lire autrement !