Livre en tissu… en double !

24 décembre 2015 at 15 h 20 min

La même copinaute qui m’a demandé la balle de préhension Montessori m’a demandé s’il était possible d’avoir un livre en tissu. Ce projet me plaisait énormément. J’ai déjà eu l’occasion d’en faire un à partir d’un modèle pour mon filleul et j’avais adoré. J’avais d’ailleurs commencé à réfléchir pour en faire un pour ma nièce et les idées étaient déjà nombreuses et assez avancées. J’ai donc accepté la demande avec joie.

Mon premier problème est qu’un livre en tissu est long à faire. Je pensais qu’en m’organisant bien j’arriverais à raccourcir le temps passé dessus, mais il n’en a rien été. Mais cela ne m’a pas posé de souci car j’ai été très enthousiaste de ce projet, je n’ai donc pas vu le temps passer ! Mais il y a eu quelques bonnes heures de travail.

Livre en tissu

Mon second souci, et pas des moindres, et que j’ai eu trop d’idées. Vraiment trop d’idées. Et j’étais limitée dans le temps car je n’avais qu’un mois pour tout faire. J’ai dû faire un choix, et ça a été de simplifier mes idées, mais de faire ce que je voulais en étant efficace pour pouvoir finir à temps.

Le projet d’un seul livre s’est très vite transformé en… 2 livres ! Un pour chaque jumelle. Pourquoi ça ? Il se trouve que je ne voulais pas faire un livre trop épais car je trouve ça peu pratique et pas très esthétique. D’autre part, j’ai trouvé sur Pinterest l’idée géniale de faire un livre avec une page = une lettre du prénom de l’enfant. Les 2 jumelles ayant chacune 6 lettres dans leur prénom, cela tombait idéalement pour chaque livre !

Livre en tissu

Le choix des illustrations s’est donc assez vite imposé, et mis à part une ou 2 idées un peu tordues, mes choix et idées de base ont trouvé leur place. J’ai essayé dans la mesure du possible de faire pour chaque double page un lien « physique » comme une ruban ou autre, ou une thématique « logique ». Et d’inclure autant de textures ou d’activités que possible. Et ça aussi c’est très long, choisir les textures, tissus et couleurs qui s’accorderont bien ! J’y ai passé une soirée complète. Le gros avantage d’un livre en tissu, c’est qu’il peut se faire avec uniquement des chutes, et ça permet d’écluser les dites chutes ce qui est plutôt positif !!!

Voici donc le livre pour Louise.

L = Lapin
O = Orange : ça a été difficile à trouver. Il y avait bien Otarie comme idée, mais ça n’avait aucun rapport avec le lapin. Après quelques réflexions, j’ai pensé aux carottes orange, et dans la mesure où un lapin trônait sur la page de gauche, j’ai choisi un mot « abstrait » mais qui me permettait de faire un petit jeu sympa.

Novembre 2015 - 004-8

Novembre 2015 - 004-2 Livre en tissu

U = Ukulele
I = Ile

Livre en tissuLivre en tissu Livre en tissu

S = Soleil
E = Eléphant : l’oreille de l’éléphant comporte un petit bidule qui fait « pouet ». A la base, l’éléphant devait tenir des ballons par la trompe et l’un des ballons devait « s’envoler » sur la page du soleil mais c’était trop compliqué à faire. Ces 2 pages n’ont donc pas trop de lien… même si la puce m’a dit que le lien c’était que les éléphants ça vivait là où il y avait beaucoup de soleil !!

Livre en tissu Livre en tissu Livre en tissu

Et voilà le livre pour Romane.

R = Ruche : un peu tiré par les cheveux, mais c’est pour aller avec la page suivante
O = Ours

Livre en tissu Livre en tissu Livre en tissu

M = Maison : la porte se soulève pour faire apparaître une surprise. Le toit se soulève aussi mais sans surprise, si ce n’est qu’il est bourré de ouate et mou.
A = Automobile : à la base je voulais faire un avion, mais j’ai bien aimé le principe de la voiture et des boutons en guise de roue, et la voiture sert à renter à la maison en plus !

Livre en tissu Livre en tissu Livre en tissu

N = Nuages : ils se soulèvent (et crissent car j’ai utilisé du papier à papillotes) et permettent de dévoiler un cœur que l’on cache derrière le nuage qu’on veut (ça tient avec des scratchs).
E = Escargot : les escargots sortent par temps de pluie, quand il y a des nuages !!

Livre en tissu Livre en tissu Livre en tissu

Tissus utilisés pour le livre en tissu pour Louise :
Tissu coton à motif oiseaux (Butinette)
Chutes diverses pour les illustrations : éponge, milleraies, tricot, cotons, feutrine, dentelle…
Autres fournitures pour le livre en tissu pour Louise :
Rubans divers (Noz)
Cordelette (Noz)
Pression étoile (mercerie Laine et Tissus)
Bruiteur (Butinette)
Fil à broder
Tissus utilisés pour le livre en tissu pour Romane :
Tissu coton à motif étoiles (Coupons de Saint Pierre)
Chutes diverses pour les illustrations : éponge, milleraies, polaire, feutrine, cotons, fourrure…
Autres fournitures pour le livre en tissu pour Louise :
Rubans divers (Noz)
Boutons (Noz)
Pression (mercerie Laine et Tissus)
Ouate de rembourrage (Butinette)
Appliqué (Noz)
Fil à broder
Papier paillote (chocolats de Noël !!)

La balle de préhension Montessori

19 décembre 2015 at 14 h 48 min

La copinaute qui avait eu des jumelles en juillet (et pour qui j’avais cousu les robes Oki ainsi qu’un cube et un papillon) m’a demandé si j’étais partante pour lui coudre des petits cadeaux de Noël pour ses filles. Je suis toujours partante pour prendre une aiguille ! Enfin pour être honnête, pour coudre à la machine, car la couture à la main ce n’est pas trop mon truc. Et pourtant, sa première demande allait m’obliger à me confronter à ça car il s’agissait d’une balle de préhension Montessori.

Si comme M. Chéridamour vous vous demandez ce que c’est que cette bête-là, il s’agit de ce que vous pouvez voir dans ce tuto très bien fait : Alternative Montessori. Le nom est barbare, mais une fois qu’on voit la balle en photo, on se dit qu’on en a effectivement déjà vu !

J’avais un peu peur avant de me lancer car la couture à la main occupait une grande place dans cette cousette, et je n’en raffole pas. Et puis, ça semblait assez complexe à faire. Au final, ce n’est vraiment pas compliqué, mais c’est vrai que c’est long. Et contre toute attente, j’ai apprécié la partie couture à la main car c’était des soirées où je pouvais rester tranquillement devant la télé tout en avançant dans un projet.

Novembre 2015 - 002

Le résultat n’est pas trop mal ma foi, même si rétrospectivement je pense que j’aurais d’avantage pu remplir la balle.

Tissus utilisés pour la balle de préhension Montessori :
Coton fleur (stock maman)
Coton rose (mercerie Laine et Tissus)
Autres fournitures :
Ouate de remplissage

La Robe Princesse

15 décembre 2015 at 15 h 06 min

La robe princesse du livre la Couture Vintage m’a tapé tout de suite dans l’œil. J’avoue que je n’ai pas tout d’abord osé me lancer. Il y avait en effet 2 obstacles et pas des moindres :

– la jupe corolle du même livre que j’ai faite il y a quelques mois avait été un échec, elle ne me plaisait pas trop. J’avoue avoir eu peur que ce soit la même chose pour la robe
– M. Chéridamour à qui j’avais montré le modèle avait été plus que dubitatif (« beurk » est le mot qu’il a employé je crois… ou quelque chose d’approchant !)

Et pourtant, cette robe princesse me tentait vraiment beaucoup. Mais pas avec des grosses fleurs comme sur le modèle, avec un tissu plus simple ou plus moderne, et sans le gros nœud qui avait tiré le « beurk » de M. Chéridamour. J’ai donc fait le patron, en me disant que lorsque j’aurais le bon tissu sous la main, je serais prête à me lancer.

J’ai trouvé le tissu chez Toto. Et durant les vacances de Toussaint, j’ai eu envie de me coudre quelque chose de beau : ce serait cette robe !

J’ai d’abord fait une toile du haut. Bien m’en a pris, ma poitrine mini m’a encore joué des tours. J’ai dû modifier la pince. Un jour il faudra que j’apprenne à les déplacer de manière « professionnelle » et non pas au petit bonheur comme c’est le cas actuellement. Bref, une fois cela fait, j’ai cousu la robe, qui est d’une très grande simplicité. Seul regret : comme la jupe était trop longue, je l’ai raccourcie mais un peu trop à mon goût. J’aurais dû laisser 5 cm de plus.

Robe princesseRobe princesse

Le résultat est à la hauteur de mes attente, j’adooooooore ma nouvelle robe ! En plus, j’ai pu bénéficier d’une belle séance photo où M. Chéridamour a fait montre de tout son talent de photographe et où j’ai joué les modèles (oui oui j’ai fait ma star !!)

Robe princesse

Vivement l’été que je puisse frimer avec !

Tissu utilisé pour la robe princesse :
Coton rose à motif (Toto Tissus)
Autre fournitures :
Fermeture à glissière 40cm

Calendrier de l’Avent

10 décembre 2015 at 15 h 34 min

Et voilà, cette année je m’y suis encore prise trop tard pour le calendrier de l’Avent de la puce. Chaque année je me dis que je vais prendre le temps d’en coudre un. Et chaque année, j’oublie cette résolution, et je ne m’en rends compte que trop tard pour en faire un, et la puce se contente donc d’un calendrier acheté. non pas qu’elle râle à ce sujet… enfin si un peu, car malheureusement les calendrier de l’Avent du commerce ne sont garnis que de petits chocolats, et la puce est une grosse gourmande !!

N’ayant pas le temps de faire un beau calendrier de l’Avent en tissu comme j’aimerais, j’ai quand même pris mon courage à deux mains et décidé de créer quelque chose pour garnir le tout de bons et/ou gros chocolats, afin de faire plaisir à la puce.

Il me fallait donc une idée simple, rapide à mettre en œuvre, pas trop complexe, qui ne prenne pas trop de place et facile à transporter car les derniers chocolats seront mangés chez les grands-parents où nous passons Noël.

Direction ma boîte à idée préférée : Pinterest !! Un modèle de calendrier s’est très vite imposé car il rassemblait tous les critères voulus : un calendrier fait avec des rouleaux de papier toilette ! Ce sont mes collègues qui ont bien ri car ils ont participé en m’apportant leurs rouleaux vides.

La réalisation est simple au possible : on enroule autour de chaque rouleau vide un joli papier (pour ma part, j’en ai beaucoup que j’achète régulièrement à Noz), on colle le numéro (imprimé sur du papier puis découpé), on agrafe les rouleaux ensemble et on termine en nouant un nœud sur le haut afin de suspendre le calendrier. Et bien entendu, on n’oublie pas d’envelopper les chocolats dans du papier et de former des papillotes que l’on met dans les rouleaux.

Calendrier de l'avent Calendrier de l'avent

La Quête d’Ewilan de Pierre Bottero

8 décembre 2015 at 15 h 34 min

Quête d'Ewilan

Il y a 3 mois, j’ai sorti le premier tome de la Quête d’Ewilan pour me rendre compte si la puce était assez grande pour lire cette merveilleuse série. J’ai donc lu le premier chapitre pour voir et… je n’ai finalement pas arrêté et j’ai relu tous les tomes suivants !! La puce a été vite oubliée… jusqu’à récemment où je lui ai prêté le premier tome de cette série, qu’elle a dévoré.

J’avais lu cette merveilleuse série il y a 10 ans. Je suis très heureuse de la relire : j’avais conservé de bons souvenirs de certains passages, mais j’en ai redécouvert bien d’autre avec joie !!

La Quête d’Ewilan est l’histoire de Camille. Elle découvre un jour qu’elle a un don : elle sait dessiner. C’est-à-dire faire basculer dans la réalité ce qu’elle imagine. Et cette découverte s’accompagne d’une autre tout aussi surprenante : elle vient d’un autre monde, Gwendalavir, où la guerre fait rage. Le royaume est assiégé de toutes parts, menacé par les Rhaïs (guerriers cochons venus du nord) et les Tsliches (sorte de mante religieuse géante). Les Sentinelles, dessinateurs les plus doués de l’Empire, ont été emprisonnées et ne peuvent plus défendre Gwendalavir. Ewilan va tenter de sauver ce monde qui est le sien, avec l’aide de son ami Salim et d’autres personnes rencontrées dans sa quête.

On est pris dès les premières lignes dans cette histoire passionnante. Le très regretté Pierre Bottero avait vraiment un don pour l’écriture, et on est tout de suite happé dans cette histoire. Le monde qu’il décrit mélange avec bonheur des éléments familier et fantastiques. En suivant les aventures d’Ewilan, on se promène dans tout le pays, et c’est tout simplement merveilleux.

Les personnages peuvent sembler caricaturaux mais il n’en est rien : Siam la jeune et belle guerrière semble placer l’honneur et la force au dessus de tout, mais n’est-elle pas trop fascinée par la puissance ? Maître Duom est sage et savant, cependant il paraît très bougon. Le rêveur Artis Valpierre semble très effacé, mais fait parfois preuve d’une force inattendue. Le groupe de compagnons d’Ewilan fonctionne ainsi très bien, et chaque personnage a un intérêt et peu trouver un écho chez le lecteur.

C’est un peu difficile de dire tout l’enthousiasme et tout le plaisir que j’ai eu à relire cette série. L’action avance vite, mais il y a des moments de pause bienvenus, le rythme et le ton de l’auteur sont justes. Bref, c’est un réel bonheur à lire et relire !

La Quête d’Ewilan est suivie par Les Mondes d’Ewilan. Le ton de l’auteur y est plus mature, les aventures sont bien plus sombres que dans la première trilogie (le tome d’ouverture La Forêt des captifs notamment est assez noir). De plus, Pierre Bottero a réussi à trouver une fin parfaite pour cette saga, tout en nuances.

A noter que le troisième tome d’une autre de ses séries (Ellana, qui se centre sur la marchombre, personnage phare de la saga des Ewilan) se passe après les événements d’Ewilan, et fait en quelque sorte office de suite.

Des projets, encore des projets

5 décembre 2015 at 11 h 25 min

Cela fait presque un mois que je n’ai rien publié sur ce blog. Non pas que je ne fasse rien, loin de là. Mes petites mains sont au contraire très actives en cette période de fin d’année. Mais j’ai tellement de projets divers en cours, dont certains encore « secrets », que je n’ai pas le temps d’écrire et de poster des messages. De même, je lis beaucoup, mais je ne prends pas le temps de détailler tout ici.

Petit aperçu de ce qui va arriver dans les prochaines semaines et de ce qui m’occupe actuellement :

  • des petits cadeaux pour des jumelles : une balle et un livre en tissu (mais chut ! je crois que je me suis emballée)
  • les cadeaux de Noël pour les cousins/cousines/neveu/nièce/petits d’amis…
  • un calendrier de l’Avent pour la puce (mademoiselle va pouvoir se gaver de chocolats !)
  • une soirée pyjama pour l’anniversaire de la puce (réflexion concernant la décoration et les jeux possibles à organiser)
  • et un swap qui est en cours sur mon thème favori : la littérature !!!

Je me mens pas quand je dis que je suis bien occupée !