Le top Liliane

12 novembre 2015 at 21 h 44 min

Le livre Un été couture de République du Chiffon propose plusieurs modèles très sympathiques. J’ai opté pour l’un des plus simples : le top Liliane. J’avoue que je vais très certainement tenter dans un avenir plus ou moins proche le robe Marie ou la robe Mélanie qui me plaisent beaucoup.

Le top Liliane n’est pas très compliqué à fair. Il se compose d’assez peu de pièces, le patron est vite réalisé, les pièces vite découpées.

Le plus gros problème que j’ai rencontré dans la confection de ce top est qu’il est trop court !! Vraiment trop court, on voyait mon nombril. Impossible à porter tel quel. J’ai donc bidouillé pour le rallonger et ma foi, il tombe impeccablement bien ! Voilà qui est une leçon pour m’apprendre à faire une toile plus régulièrement plutôt que de me lancer bille en tête !! D’autant qu’en parcourant divers blogs après coup, j’ai vu que nombre de couturières avaient eu le même souci que moi. Dommage que le livre ne précise pas où arrive le bas du top…

Mes modifications : j’ai posé des boutons pression dans le dos plutôt que de coudre des nœuds, j’ai mis du biais aux manches, et bien entendu une bande supplémentaire en bas pour rallonger ! Pour le tissu, après avoir longtemps hésité dans mon choix, je me suis finalement décidée pour un coton à mini carreaux violets.

Top Liliane

C’est un modèle tout simple que je referai certainement car on peut le customiser à volonté. Par contre, la prochaine fois j’abaisserai les pinces qui sont un poil trop hautes pour moi.

Top Liliane

Tissu utilisé pour le top Liliane :
Coton violet à petits carreaux (Toto tissus)
Autres fournitures :
Biais (mercerie Laines et Tissus)
8 boutons pression

Une nouvelle tunique 21 !!

7 novembre 2015 at 9 h 12 min

Les Fées tisseuses ont lancé un nouveau concours en septembre. Le thème : les bonnes résolutions de la rentrée ! Des bonnes résolutions, j’en avais beaucoup et des idées de couture en rapport avec également !

Avec l’homme de la maison, on a décidé de se reprendre des cours de japonais. La cousette idéale pour coller à cette résolution m’est apparue tout de suite : utiliser un patron japonais, et un tissu japonais ! J’avais les deux à la maison, je me suis donc lancée très vite.

J’ai voulu refaire le modèle de tunique n°21 du livre Élégance et sobriété déjà réalisé il y a quelques mois, en apportant pas mal de petites modifications simples. Cette fois-ci, j’ai supprimé les fronces pour préférer un pli creux (qui malheureusement n’est pas assez marqué, le rendu de ce que j’ai fait ne me convainc pas). J’ai remplacé les manches 3/4 du modèle de base par des manches longues, boutonnées au bout afin de pouvoir porter ma tunique en hiver et à la mi-saison. La goutte et le cordon du haut ont été supprimés car j’ai préféré coudre une fente indéchirable accompagnée de boutons. Et j’ai ajouté un passepoil blanc sur le devant.

Aucune difficulté particulière à noter. Les fentes indéchirables m’ont pris un peu de temps mais une fois que j’ai compris comment faire, ça a été tout seul.

Tunique 21 du livre Elégance et sobriété

Et tadaaaa !! Une superbe tunique parfaitement portable en toutes occasions. Un peu trop longue malheureusement, mais ce n’est pas un gros défaut car si c’est rectifiable si j’ai envie. Carton plein à la maison car mon homme et la puce ont adoré !

Tunique 21 du livre Elégance et sobriété Tunique 21 du livre Elégance et sobriété

Tissu utilisé pour la tunique 21 version japonaise :
Coton japonais (A Little Mercerie)
Autres fournitures :
Passepoil blanc (mercerie Laines et Tissus)
4 boutons (Noz)

La jupe corolle

2 novembre 2015 at 15 h 17 min

En feuilletant des catalogues durant les soldes d’été, j’ai vu une jupe corolle en vichy qui m’a tapé dans l’œil. Mais hors de question de mettre 50€ dans une jupe si simple à faire !! Si simple en apparence (ou plutôt si simple si on ne s’y prend pas comme un manche !)

J’ai donc trouvé chez Toto tissus un coupon en coton, à carreaux très légers et fleurs en bas, idéal pour faire la jupe dont j’avais envie. J’ai choisi le modèle du livre Couture Vintage. Mal m’en a pris…

Le modèle en question semblait facile. Cependant, j’ai eu beau tourner et retourner le problème dans tous les sens, impossible de monter la fermeture à glissière invisible quand on a une doublure !! Enfin si, c’est possible, mais certainement pas en suivant les indications données dans le livre. C’est à s’arracher les cheveux, déjà que je n’en ai pas beaucoup… J’ai donc bidouillé quelque chose, mais le résultat ne fait pas propre. Idem pour la ceinture, je n’arrive pas à comprendre comment arriver à un résultat nickel, c’est moche comme tout. De plus, la jupe a énormément d’ampleur, est très grande (et pourtant j’ai retaillé !!) et « lourde » à porter. La faute à la doublure, je me demande encore comment j’ai pu me lancer en voyant qu’il y avait une doublure alors que je voulais une jupe légère, aérienne…. Mais là ce n’est pas très agréable, et je trouve ça extrêmement dommage.

Août 2015 - 003-Jupe corolle

Au final, même si la jupe ne tombe pas mal, j’en suis très déçue et je ne me vois pas la porter. Je pense que je vais tout découdre, et refaire une jupe plus simple avec le tissu, une jupe corolle à ma sauce sans patron.

 Jupe corolle

Tissus pour la jupe corolle :
Coton à fleurs et carreaux (Toto tissu)
Popeline blanche (mercerie Laines et Tissus)
Autres fournitures :
Fermeture à glissière 22 cm