L’Exposition Harry Potter à la Cité du Cinéma

29 juin 2015 at 8 h 05 min

Paris_2015-05-02_[672]

Je suis une très grande fan d’Harry Potter. J’ai vu les films de nombreuses fois, lu les livres encore plus souvent (et en anglais pour les trois derniers ! Pour une qui n’aime pas trop cette langue et n’est pas douée c’est plutôt pas mal…) Mon chéri m’a offert à Noël il y a quelques années le coffret ultime et trop trop beau contenant tous les films ainsi que de nombreux goodies.

Pour Noël cette année, l’homme m’a offert des billets d’entrée à l’Exposition Harry Potter qui avait lieu à la Cité du Cinéma à Saint-Denis. Un petit week-end en famille car la puce venait avec nous, et allait voir pour la première fois la capitale !

Alors cette expo, ça donnait quoi ?

Non non je ne suis pas du tout à fond !!

Non non je ne suis pas du tout à fond !!

Nous sommes arrivés de bonne heure. Les billets étant vendus avec des horaires fixes, nous avons donc attendu. Mais pas trop ! L’attente se faisait devant une immense image du photo de Poudlard, des affiches de tous les films. Et chaque groupe de visiteurs était invité à poser devant un fond vert avec la baguette de son choix (photo à récupérer à la fin pour ceux qui veulent). J’ai eu la baguette de Severus, c’est pas la classe ?

On rentre ensuite en petit groupe dans une pièce où nous attend le Choixpeau. Malheureusement, seuls trois volontaires auront le privilège de le porter et d’être envoyé dans la maison de leur choix. Réservé aux enfants, je n’ai pas pu le faire (et j’ai mis la honte à l’homme en levant le doigt pour être volontaire et en râlant sur le fait que les adultes n’y ont pas droit). La salle suivante propose une reproduction du Poudlard Express.

Viennent ensuite les décors, costumes et accessoires du film. Chaque personnage a une « vitrine » dédiée, plus ou moins importante selon la place qu’il occupe dans la série. Harry, Hermione et Ron se taillent la part du lion. On peut voir les « vrais costumes » portés par les acteurs.

Paris_2015-05-02_[686]

Je bondissais partout, mais un seul m’intéressait vraiment. Celui du professeur Rogue bien sûr !! Très sobre et sombre, comme son personnage.

Paris_2015-05-02_[683]

Nous avons pu voir les mandragores de la classe de Mme Pomfresh.

Paris_2015-05-02_[679]

Paris_2015-05-02_[677]

Oui, on avait de les soulever et les entendre crier !

Il y avait également un jeu de quidditch en miniature (que je n’ai pas pu essayé, car il était squatté par un jeune délinquant en culotte courte qui n’a pas cédé sa place !!) La cabane de Hagrid était reproduite, et on pouvait ainsi voir la taille qu’il est sensé avoir. On est largement à l’aise à deux dans son fauteuil !!

On a traversé la forêt interdite. Des pièces du jeu d’échec enchanté par McGonagall étaient là également. J’ai beaucoup aimé la statue du cimetière de Little Hangleton.

Paris_2015-05-02_[690]

Viennent ensuite divers décor des films. Les décrets d’éducation du professeur Ombrage étaient tous là !!

La dernière pièce présente la grande salle… mais bien petite. Il y avait les costumes portés par les personnages lors du bal de Noël, mais pas tous ce qui était dommage (notamment la robe de Fleur… j’aurais bien aimé la voir « en vrai »).

Alors, au final, qu’est-ce que je retire de cette expo ? Un peu de déception. Il ne nous a fallu que 25 à 30 minutes pour en faire le tour en prenant notre temps. Nous avons choisi de ne pas prendre d’audioguide, cela se serait peut-être révélé plus intéressant. La lumière était assez mauvaise tout au long de la visite, impossible d’avoir de belles photos avec nous. La boutique elle-même était décevante. Je sais bien que l’univers des films était en avant, mais j’ai été désappointée de ne même pas trouver un seul livre ! Et pourtant, je m’étais préparée à acheter le Grand livre des créatures, car il était basé sur les films !!

Grand livre créatures magiques

Nous n’avons pensé à la photo à récupérer qu’une fois partis. Sur le moment cela ne m’a pas perturbée, mais maintenant je regrette un peu de ne pas avoir au moins ce souvenir.

Au final, cette expo m’a donné une envie très forte : celle de découvrir le Warner Bros studio tour à côté de Londres car il est paraît-il merveilleux !!

Chapeau ! N°1

20 juin 2015 at 8 h 24 min

Le livre Chapeau et cie de Junko Okabe est une vraie mine pour qui veut faire un couvre-chef ! J’adore les modèles, mais j’ai toujours eu peur de me lancer car cela me paraissait compliqué de faire un chapeau. Mais cela me démangeait vraiment, et je me suis lancée.

Chapeaux et cie

L’avantage d’un chapeau, c’est qu’il faut très peu de tissu pour le réaliser. Je n’ai finalement eu absolument aucune difficulté, et j’aime le résultat !!

Couture_2015-05-31_[853] Chapeau

J’ai décidé d’en faire un autre pour moi, histoire de varier les plaisirs…

Swap Aux couleurs des beaux jours (4) : le porte-monnaie

14 juin 2015 at 10 h 46 min

Je me suis enfin lancée dans un modèle du livre Sacs et accessoires d’Anne Pia. Je suis enchantée de ce livre : les explications sont claires et le rendu super !

J’ai choisi le porte-monnaie : très simple à faire avec peu de tissu. J’aime tellement que je vais m’en faire un (mais grand modèle). Pour le tissu, j’ai pris un reste de tissu à fleurs bleues pour l’extérieur, et de tissu bleu pétrole pour l’intérieur. Le tout va très bien avec le sac !!

Mai 2015 - 001-2 Mai 2015 - 001-1

Swap Aux couleurs des beaux jours (3) : le sac

12 juin 2015 at 10 h 45 min

Pour ce swap, j’ai décidé pour ma « grosse pièce » de faire un sac. J’avais vu un modèle sur Pinterest qui me bottait bien. Mais je n’avais pas de patron, et c’est légèrement stressant de se lancer sans ça (en tout cas pour moi ça l’est !) J’ai finalement récupéré un livre à la médiathèque sur les sacs, recopié un patron que j’ai ensuite bidouillé à ma sauce.

Au final, le rendu n’est pas celui espéré. La faute d’une part au tissu choisi (j’avais un tissu en jean, mais j’aurais aimé un tissu qui se tienne mieux) et à mon patron maison d’autre part qui n’était pas fait comme il fallait. Mais j’aime bien le rendu quand même et même l’homme qui était sceptique à la base a finalement trouvé ça plutôt pas mal.

Mai 2015 - 002-1

On remercie la puce qui a fait « mannequin de sac » !

Le sac comporte une poche sur l’arrière, plus d’autres à l’intérieur. La sangle ne m’a pas posé de problème, mais j’ai dû acheter de quoi la faire. J’ai également acheté les fermetures « cartable » du devant, et qui donnent un style sympa à l’ensemble.

Mai 2015 - 002-2

Swap Aux couleurs des beaux jours (2) : le boléro

10 juin 2015 at 10 h 45 min

Toujours pour le swap des Fées tisseuses, j’ai cousu un petit boléro tout simple… tout simple à la base !!

J’ai trouvé le patron dans l’ouvrage Sarouels et autres trucs de filles de Valérie Roy.

Sarouels filles

J’ai choisi ce modèle car il était simple et surtout le patron allait jusqu’au 46. Je devais faire un boléro en taille 52, donc modifier le patron ce que je n’avais jamais fait. Finalement ça n’a pas été trop difficile. Voilà le résultat !!

Petit tissu bleu marine à fleurs blanches, biais et dentelle tirés de mon stock : 100% récup !

Mai 2015 - 003-1 Mai 2015 - 003-2

Swap Aux couleurs des beaux jours (1) : le porte-bouteille

8 juin 2015 at 10 h 44 min

Après le swap marathon de Noël, un nouveau swap plus léger a été organisé par les Fées tisseuses. Avec un thème assez simple : « Aux couleurs des beaux jours ». Le principe : faire 3 à 4 créations, sur la base de la couleur choisie par la swappée, et en utilisant au maximum ce que l’on possède déjà, ou à la limite en se fournissant dans des vides-greniers ou brocantes.

J’ai eu de la chance, ma swappée a choisi la couleur bleu. Ce n’est pas forcément une couleur que j’affectionne, mais je possède beaucoup de tissus de cette teinte (merci maman qui m’avait donné énormément de coupons !)

Avril 2015 - 003-1

La première création que j’ai choisie et faite est un porte-bouteille. J’ai suivi le tuto de Fort comme la forêt. Très simple à faire, j’avais en plus le tissu isotherme pour l’intérieur.

 Avril 2015 - 003-2

Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

3 juin 2015 at 9 h 02 min

Miss Peregrine

Je suis tombée sur des critiques élogieuses de ce livre un peu par hasard. Je l’ai donc réservé à la médiathèque pour m’en faire une idée. Première surprise : c’était un livre de littérature de jeunesse alors que je m’attendais à un ouvrage « pour adultes ». Mais comme j’aime beaucoup le littérature de jeunesse, cela ne m’a posé aucun souci.

Deuxième surprise, ce livre est largement illustré de photos. Celles-ci sont inquiétantes et complètement incluses dans l’histoire. Assez effrayantes parfois, je crois que si j’avais vu le livre avant de le réserver je ne l’aurais peut-être pas lu car ce n’est pas du tout mon univers. J’aurais eu tort…

url2

Ce roman nous parle de Jacob. Enfant, il était captivé par les histoires étranges et fantastiques que lui racontait son grand-père. Quelques années plus tard, gosse de riche un peu paumé, il assiste à la mort horrible de son grand-père et cela va le traumatiser. Afin de surmonter sa peine et ses terreurs, il va partir sur les traces des histoires fantastiques de son enfance…

J’ai été prise dans l’histoire dès le début. C’est très inquiétant parfois, effrayant même, mais très prenant. On se doute vite de la vérité concernant les histoires d’Abe mais on a envie d’en savoir plus. Le roman s’essouffle un peu au milieu je trouve, lorsque Jacob découvre le secret de Cairnholm. Mais le plaisir de lire reste et j’ai dévoré la fin.

La déception a été que ce roman n’est que le premier tome d’une série. Je pensais que c’était un tome unique, et j’avoue être un peu dépitée d’avoir à lire la suite… Car si l’auteur a prévu une série longue il faudra attendre des mois entre les tomes. En attendant, je vais déjà me procurer le tome 2 qui est déjà paru. C’est quand même signe que ce livre est une réussite non ?

Le charme du style classique : la robe à pois

2 juin 2015 at 8 h 17 min

J’en ai déjà parlé lors d’un article antérieur, le modèle de robe du livre Le charme du style classique m’avait complètement fait craquer. Très simple, épuré et féminin… bref, j’ai bavé devant ! Mais sans me lancer, car c’est un modèle complexe (pas moins de 10 pièces !!) devant lequel j’avais un peu peur. Puis petit à petit, j’ai progressé dans l’idée de me jeter à l’eau. D’abord, acheter le tissu (coton beige à pois blancs comme le modèle car il me plaisait bien tel quel). Puis bien lire, re-lire, re-re-re-re-relire les explications. Je me suis ensuite décidé à faire le patron (ce n’est pas compliqué, ça ne mange pas de pain). Et enfin, j’ai franchi le pas : faire une toile !

Première toile (pour le haut uniquement, car c’est ce qui poserait problème), faite avec une marge de couture moitié moins large que d’habitude. Oui, parce qu’avec ma poitrine mini que même les japonaises en ont des plus grosses, je ne savais pas si ça n’allait pas « pendre » sur moi et j’ai préféré anticiper. Là, catastrophe ! Rien n’allait, je me voyais déjà renoncer à cette robe tant les modifications me paraissaient insurmontables. Au bord des larmes la petite madame, triste de voir sa belle robe rester de papier glacé.

Mais j’ai pris mon courage à 2 mains et j’ai préparé une nouvelle toile. Cette fois-ci, marge de couture de 1 cm comme prévu sur le patron. Comme je me suis rendu compte qu’il y avait également un problème de buste, j’ai rajouté 5 cm de longueur pour les épaules, et réhaussé sous les aisselles de 3 cm pour que ça ne soit pas trop échancré. Mais ce n’était pas encore ça, ça baillait au niveau des épaules. J’ai donc cintré davantage sur les côtés et là, miracle ! Tout semblait aller parfaitement !!

Mai 2015 - 005-6

Je me suis donc lancé avec le vrai tissu. Puis j’ai rajouté la jupe (qui était très simple à faire elle). Tout va bien. Je m’applique comme jamais, je surfile, je surpique avec soin. Tout est beau. Je sens que ça ne va pas durer, mon sixième sens me le dit…

Mai 2015 - 005-7

Arrive l’étape décisive : la pose de la fermeture à glissière invisible. Chose que je n’ai jamais faite. D’abord j’épingle pour voir si ça va. Non, c’est encore trop large en haut, mais ça va impeccablement à partir des fesses. Il faut donc resserrer en haut et rattraper vers le bas. Je refais un test. Ça va !! Go go go, il faut y aller !! J’inaugure pour l’occasion mon nouveau pied acheté récemment : le pied pour fermeture à glissière invisible. Une vrai merveille, celui qui a inventé ça devrait être canonisé. C’est fou ce que ça simplifie les choses, je couds ma fermeture sans aucun souci !! C’est beau, propre, et vraiment invisible (« mais ça se voit » m’a quand même dit la puce, attirée par le nom et déçue du résultat). J’avais malheureusement un décalage entre la partie droite et gauche, j’ai donc dû découdre et recoudre et au final tout est parfait ! (ou presque).

Mai 2015 - 005-5

Encore quelques petites couture à la main et… tadaaaaaa !! Je suis fière de moi, très très fière. Qui aurait cru que j’arriverais à un tel résultat ? Pas moi ! Et pas mon sixième sens qui doit (heureusement pour le coup) être en vacances.

 couture_2015-05-31_[889] couture_2015-05-31_[891]

Prochaine étape : pourquoi pas le même modèle mais un peu plus cintré (je pense qu’il faudrait quand même enlever au moins 2 cm de plus dans le dos, la robe est un tout petit peu trop large) et avec un tissu plus « punchy » ?

couture_2015-05-31_[902] couture_2015-05-31_[900]