Des merceries en veux-tu en voilà, oui encore !!

30 mai 2015 at 10 h 43 min

Encore parce que j’en ai oublié la dernière fois.

A Little mercerie

Le principe : des particuliers et des professionnels proposent tissus, breloques, accessoires divers. On peut y trouver des petits coupons, tout comme des tissus au mètre. Le choix est vaste, mais il n’est pas forcément facile d’y chercher (les vendeurs étant différents, on peut très vite se retrouver avec de multiples choses à acheter chez divers vendeurs… et attention aux frais de port !) En fait, il s’agit d’une sorte de « Priceminister » mais pour la couture ! J’ai eu un bon d’achat à mon anniversaire, déjà bien utilisé. Je n’ai eu absolument aucun souci de commande.

Des merceries en veux-tu en voilà

28 mai 2015 at 15 h 54 min

Je cite régulièrement les sites et autres endroits où j’achète du tissu. Il serait peut-être temps de faire un petit point rapide et exhaustif des merceries (en ligne ou physique) que j’ai testées !

Les Coupons de Saint-Pierre (Internet)

Le principe : des coupons de 3 mètres à prix mini. L’avantage : le tissu n’est pas cher, et pendant certaines offres promotionnelles à pister, on peut avoir d’autres tissus vraiment pas cher (par exemple, en septembre ils ont fait une offre sur les tissus épais pour manteau pour 15€). L’inconvénient : les tissus se renouvellent peu, sont peu variés et les imprimés n’ont rien d’original. Et le coton est parfois trop fin, parfois trop rèche pour faire des vêtements. Néanmoins, j’achète très régulièrement car on peut faire des affaires. Ils sont au top au niveau du suivi et envoient très vite les commandes.

 couture20144214bis Juillet 2013 - 002

Exemples de tissus utilisés (Coupons de Saint-Pierre) : caban violet et coton à pois roses pour la cape et coton à pois vert pour vêtements d’enfant

Butinette  (Internet)

Le principe : de tout, de tout pour les loisirs créatifs m’sieurs dames !! Génial quand on aime comme moi faire des choses avec ses dix doigts. Côté mercerie, ils ont un large choix de tissus et de boutons, biais, outils divers… Il y a moins d’offres promotionnelles que sur les Coupons de Saint-Pierre. Néanmoins, les tissus sont plus variés et plus sympas. Là aussi, le suivi est très bon, et l’envoi rapide. Et en plus on peut commander des échantillons. Avec les tissus achetés, j’ai fait plein de choses !!

Octobre 2013 - 003 couture20144321

Exemples de tissus utilisés (Butinette) : cotons assortis dans les tons rouge, coton rayé et laine bouillie

Tissus.net  (Internet)

Le principe : un choix de tissus à vous donner le tournis !! L’avantage, c’est qu’on a de très grandes chances de trouver le tissu qu’il faut. Il y en a pour tous les prix. L’avantage, c’est que les propriétés du tissu sont bien décrites (doux au toucher, lisse sur la peau ou encore tombé souple) ce qui aide vraiment pour choisir quand on veut utiliser pour des vêtements. L’envoi est plus lent mais le sav parfait (j’y ai eu affaire suite à une erreur de paiement).

Mai 2014 - 002b preview.png

Exemples de tissus utilisés (Tissus.net) : tissus coton Tilda

Stragier  (Internet)

Le principe : de beaux tissus. Très beaux les tissus, mais attention aux prix ! J’y ai commandé du liberty à mes débuts, je n’en ai jamais repris depuis car ce n’est vraiment pas donné. Néanmoins, qu’est-ce que c’est beau !! Le jour où je me décide à me faire une belle tenue, c’est là que j’achèterai ! Et agréable à travailler !! Service top là aussi, rien à redire.

Juin 2013 - 007 Juin 2014 - 002

Exemples de tissus utilisés (Stragier) : liberty à fleurs

Viennent ensuite les merceries « en vrai ». J’ai une chance folle, juste à côté de la maison il y a Laines et Tissus, une mercerie où je trouve quasiment tout, et pas plus cher que sur Internet. J’y trouve d’ailleurs souvent des tissus vus sur Butinette. L’avantage ? Les fameuses « Foires aux coupons » dont j’ai parlé plusieurs fois : deux fois par an, juste après les soldes, des coupons bradés de 50 à 70% ! Il faut être organisé et venir dès la première matinée, mais pas à l’ouverture car rien n’est sorti. Stratégiquement le mieux est d’arriver à 10h15 : les vendeuses sont en train d’installer et vous pouver surveiller du coin de l’oeil ce qu’elles déballent, et sauter dessus avant les autres (voire même fouiller dans les cartons non encore déballés !) Seul désavantage, on trouve peu de dentelles ou bordures sympas.

Juillet 2014 - 005 Octobre 2014 - 100

Exemples de tissus utilisés (Laines et tissus) : coupon de suédine rouge, coton à fleurs et doudou crème

L’autre mercerie de ma ville est Laines Katia. Spécialisée dans la laine donc. On y trouve néanmoins des tissus (mais très très peu). Par contre, il y a un très grand choix de boutons, biais et dentelles !! Je n’y vais que rarement car je trouve que les prix sont un peu élevés.

Il y avait également une troisième mercerie superbe, mais que je n’ai malheureusement découvert que 15 jours avant sa fermeture. Ô tristesse ! Mais l’homme m’a appris qu’apparemment une nouvelle mercerie allait s’ouvrir dans notre centre commercial proche, je vais y aller dès que ce sera fait !

previewii.png preview4.png

Exemples de tissus utilisés (défunte mercerie) : popeline gouttes et popeline grise

Pour ce qui est des autres villes, je n’ai encore eu l’occasion que d’aller dans la grande ville la plus proche de la mienne. J’y ai trouvé une petite mercerie très sympathique (mercerie Mua), un peu semblable à celle qui a fermé ici. De jolis tissus, bien aménagée, et des vendeuses très gentilles.

J’ai également enfin pu aller à Toto tissus. Ma mère y passait des heures lorsqu’elle faisait du patchwork. La boutique existe toujours au même endroit. Le principe : des tissus pas chers. Voire même vendus « au poids » !! Ma première incursion remonte à pas plus tard qu’hier, et j’y retournerai sans aucun doute !! Il faut fouiller pour trouver ce que l’on veut, mais cela vaut le coup. Pour moins de 30€, j’ai acheté grosso modo 6m de tissu. Des cotons sympas, que même l’homme a appréciés. Tant mieux car dans le lot il y en a un pour sa future chemise qu’il me réclame depuis des mois !!

Mes livres de couture : Créations à coudre pour la nuit

26 mai 2015 at 9 h 53 min

Tout comme Créations à coudre pour l’été, j’aime énormément ce livre. J’ai trouvé les deux à Noz pour 4€ neuf au lieu de 25€, une aubaine !!

couture_2015-02-14_[149] couture_2015-02-14_[150]

Ce livre-ci a les mêmes avantages (autant de modèles fille que garçon) et les mêmes inconvénients (des modèles pour les poupées).

couture_2015-02-14_[148]

Les modèles de pyjama pour garçon sont vraiment très chouettes, et ceux proposés pour les filles sont tout simplement à tomber.

couture_2015-02-14_[147] couture_2015-02-14_[145] couture_2015-02-14_[146]

J’ai testé ce livre pour faire le pantalon du costume de Sangoku et ça allait parfaitement !

Créations à coudre pour l’été : la robe Angélique

25 mai 2015 at 22 h 35 min

Voici un modèle que j’ai voulu coudre dès que j’ai appris à me servir d’une machine. Qu’est-ce qu’elle est belle cette robe Angélique !!! Mais je n’ai pas trouvé un tissu qui me plaisait à l’époque (enfin, surtout aucun tissu qui plaisait à mon homme !!) Ni l’an dernier. Et cette année, ô miracle !! En allant dans une petite mercerie de Mont-de-Marsan (fermée maintenant) je suis tombée sur une batiste Linna Morata, une petite merveille ! La puce a accroché aussitôt également. Ni une ni deux, je l’ai acheté car c’était parfait pour la robe Angélique ! Légère et fluide, très fraîche dans les couleurs, mais très moderne avec des gouttes argentées…

Et voilà le résultat, la robe tombe impeccablement bien, les finitions sont tops (à une exception près : rien n’est prévu sur les côtés hauts devant, j’ai posé un biais). Faite en 130cm rallongée en 140cm pour la puce. A la base, on avait choisi avec la puce un biais de tour de cou argenté. Mais il ne convenait pas car la puce trouvait qu’il la grattait. J’ai donc défait et mis un biais coton vert. Le même qui finit la robe en bas, mais on ne le voit pas sur les photos car il est sur l’envers.

Tadaaaaa, voilà les photos !!

preview8.png previewii.png preview-.png

La puce la trouve très légère et agréable à porter. Il faut juste penser à nouer la robe un peu plus haut que sur les photos car sinon elle est trop échancrée.

Mes livres de couture : Créations à coudre pour l’été

10 mai 2015 at 9 h 46 min

Voici un livre de couture que j’adore. C’est avec lui que j’ai commencé à coudre des vêtements un peu complexes. J’avais fait la tunique Ravissante pour la puce (avec le biais fait maison et tout et tout).

Il y a autant de modèle pour fille que pour garçon. Ceux-ci me plaisent moins, mais restent très agréables cependant. Les photos donnent envie, et les explications très claires.

couture_2015-02-14_[153] couture_2015-02-14_[151]

Seul petit bémol : les modèles pour poupée qui ne m’intéresse pas du tout.

Cela fait 2 ans que je connais ce livre, et 2 ans que je veux faire le modèle de la robe Angélique pour la puce. C’est chose faite cette année et le résultat est super !

couture_2015-02-14_[152]

Balade sens dessus dessous de Shiro Fujimoto

9 mai 2015 at 18 h 53 min

Balade sens dessus dessou

Lors de la dernière Masse Critique de Babelio consacrée à la littérature de jeunesse, j’ai eu le plaisir de recevoir Balade sens dessus dessous de Shiro Fujimoto (allez, pour le plaisir on l’écrit en japonais : ねずみのえんそくもぐらのえんそく, histoire que mes 2 ans de cours de japonais n’aient pas été inutiles). Je l’avais sélectionné car en grande passionnée du Japon j’étais curieuse de découvrir un nouvel exemple de la littérature de jeunesse de ce pays.

Premier bon point : « l’objet-livre » est très beau et solide. Belles couleurs, couverture épaisse, pages également. Yoaké est un éditeur que je ne connaissais pas mais qui fait bien les choses.

L’histoire de cet album est très simple : profitant du beau temps, la classe des souris part se promener. Sous terre, la classe des taupes fait de même. Une balade ressemblant à une petite aventure, et qui montre de quelle manière chaque action des unes influe sur le parcours de l’autre.

Première surprise : il y a très très peu de texte. Certaines pages en sont vierges. Je dois avouer que ça déroute, et du coup c’est assez difficile par moments pour une lecture à haute voix. Cependant ces pages sont assez rares, et si l’enfant feuillette tout seul, cela ne pose aucun problème. Autre très léger bémol : les dessins s’étalent sur des doubles pages, ce qui est très agréable mais pose un souci au niveau de la pliure. Car certaines actions s’y passent et à moins d’ouvrir l’album en grand et donc de l’abîmer, on y voit mal. Dommage…

Ce sont néanmoins deux petits points qui n’entachent pas le plaisir de lecture et la qualité de l’album. Les dessins sont juste à croquer : les petites souris tout comme les petites taupes sont adorables. Les couleurs sont jolies, entre pastel et teintes plus vives. Le dessin est tout en douceur, très agréable à regarder et re-regarder (oui, un album se lit de nombreuses fois, il ne faut pas se lasser entre deux lectures !) L’histoire est sympathique et rigolote. Chaque classe va être confrontée à des soucis, ou des surprises amusantes. De nombreux obstacles ponctuent la balade, et chaque classe fait des rencontres permettant à l’enfant lecteur de découvrir des insectes ou des petits animaux (fourmis, serpent, mille-pattes…) L’interaction entre les deux classes fait tout le sel de l’aventure et ravira l’enfant.

Au final, un album que je recommande vivement pour les petits entre 2 et 5 ans !!

Comme onze comprend de Janet Evanovich

6 mai 2015 at 8 h 59 min

url

Après l’excellent tome 10, je me suis ruée sur le tome 11 des aventures de Stéphanie Plum. Tout aussi réjouissant que le précédent !!

Stéphanie est décidée : elle en a assez des galères et démissionne de son boulot de chasseuse de primes. Il paraît que l’usine de boutons embauche… Elle va tenter de trouver un boulot calme. Mais elle enchaîne les échecs et les plans foireux. Et ne peut rompre totalement les ponts avec son ancien boulot. D’autant plus qu’on cherche à la tuer pour une raison mystérieuse…

Encore une fois, je me suis régalée !! C’est vraiment une lecture anti-stress et bon pour le rire. Stéphanie est toujours la même, elle a la poisse car même lorsqu’elle veut changer de vie, les événements s’acharnent contre elle.

Côté enquête, j’avoue avoir été un poil déçue par le fin mot de l’histoire, un peu trop en contradiction avec ce qu’on a lu dans tous les autres tomes de la série. Malgré tout, même si ce volume n’est pas le meilleur il n’en reste pas moins très bon. Et maintenant, il va falloir attendre bien des mois avant le tome suivant…

La citadelle des ombres – Prélude : Le prince bâtard de Robin Hobb

5 mai 2015 at 8 h 34 min

url

L’un des éléments principaux de la fameuse série de l’Assassin Royal de Robin Hobb (indispensable à lire pour tout amateur de fantasy !) est la possession du Vif par le héros, Fitz. Ici, Robin Hobb nous raconte l’origine de la haine pour le Vif par les habitants des Six Duchés, et donc l’histoire du célèbre Prince Pie.

Le récit est fait à la première personne par Félicité, jeune domestique attachée au service de la princesse Prudence. Elle va assister à l’histoire d’amour entre prudence et un jeune étranger, puis à la naissance et à la vie du Prince Pie, doté du Vif.

J’ai bien aimé l’histoire et comme toujours, la plume de Robin Hobb est juste parfaite pour décrire personnages et événements. J’ai trouvé la chute de l’histoire très bien trouvée. Cependant, il m’a manqué un petit quelque chose pour être complètement convaincue et comblée, un petit goût de trop peu. Il faut dire que c’est plus une nouvelle qu’un roman tant c’est court… Dommage, mais c’est une lecture bien agréable tout de même, que je ne regrette pas !