Un coussin pour mon homme

27 janvier 2015 at 8 h 57 min

Il y a très très longtemps, non pas dans une galaxie lointaine mais à la mercerie, j’ai acheté un coupon de tissu qui m’avait tapé dans l’oeil. Quand mon homme l’a vu, c’est l’un des rares tissus qu’il s’est « approprié » refusant que je l’utilise pour autre chose qu’une création pour notre maison. Ce n’est que cette semaine que je me suis décidée à en faire un coussin.

J’ai pris pour base le tutoriel des Lubies de Louise qui est simplissime et permet de faire un coussin en cachant la fermeture éclair.

Janvier 2015 - 002-2

C’est ultra simple alors que je m’en faisais une montagne et le coussin a été fini en moins de 2h ! J’en ai fini un autre depuis qui est venu rejoindre le premier pour décorer le canapé !

Janvier 2015 - 002-1

Mes modèles de couture : le top

25 janvier 2015 at 8 h 55 min

Un beau jour de furetage à Noz, je suis tombée sur des ouvrages de chez Créapassion pour un prix dérisoire. J’ai ainsi acheté à moins de 5€ deux ouvrages neufs qui coûtent en temps ordinaire 25€ !! Créations à coudre pour la nuit de Nadège Saladini et Mes modèles de couture de Sophie de Luzan. Cet ouvrage propose des modèles assez classiques mais qui sont relativement simples à customiser. Beaucoup de modèles pour filles, plusieurs également pour garçons ce qui est un plus car ceux-ci sont souvent oubliés. Les explications ne sont pas très compliquées. Je n’aime pas tout ce qui est proposé, car certaines réalisations me paraissent trop tarabiscotées ou trop difficiles, mais dans l’ensemble c’est plutôt un bon ouvrage.

J’ai décidé d’utiliser l’un des tissus offert par ma sœur à Noël pour coudre un top à la puce. Ce tissu est très beau, très fluide, mais compliqué à découper et difficile à ne pas froisser. Néanmoins, il est léger et de ce fait idéal pour l’été. Le modèle est ultra simple à coudre. Cependant, j’ai mis un temps fou à faire le biais avec le tissu vu sa texture… Modèle simple, que je referai l’an prochain, si je trouve le temps !

avril 2014 - 003

Mes livres de couture : Mes modèles de couture

22 janvier 2015 at 19 h 25 min

J’ai déjà indiqué avoir trouvé ce livre par hasard chez Noz. 3€ au lieu de 25€ !! Cet ouvrage de Sophie de Luzan est très sympathique. Les modèles proposés sont très classiques, mais permettent d’imaginer de jolies customisations. D’autres modèles sont bien travaillés et font très soignés et jolis.

couture_2015-02-14_[155]

Je dois par contre reconnaître que d’autres créations ne me plaisent absolument pas !!! Comme le short par exemple…

couture_2015-02-14_[154]

Les garçons ne sont pas oubliés et beaucoup de modèles sont pour eux : chemises et pantalon essentiellement.

couture_2015-02-14_[158]

Je regrette que les pantalons ne tombent pas très bien (cf le corsaire fait pour la puce).

couture_2015-02-14_[156]

Pour moi, ce livre est une bonne alternative aux Intemporels qui m’avaient bien échaudée !!

La Tour fantôme tome 1 de Taro Nogizaka

18 janvier 2015 at 22 h 22 min

9782723493529-G

Une nouvelle Masse critique au compteur ! Cette fois-ci, les Bds et mangas étaient à l’honneur, et j’ai reçu le premier tome de La Tour fantôme.

En 1952, une vieille femme a été assassinée de façon horrible, attachée aux aiguilles d’une énorme horloge. La tour où le lieu du crime se trouve est alors considérée comme maudite. Deux ans après ce crime affreux, Taïchi Amano va se retrouver confronté au mystère de la tour, et être lui aussi attaché à l’horloge. Il sera sauvé in extremis par Tetsuo, un personnage assez mystérieux.

J’avoue avoir du mal à faire une critique du premier tome de cette série. Je ne m’attendais pas du tout à ce type d’histoire. Oui, l’histoire est sombre, mais je pensais qu’elle serait traitée plutôt de manière classique. Or il n’en est rien, et ma lecture m’a plutôt mise mal à l’aise.

D’une part, à cause du personnage principal, Taïchi Amano. C’est le anti-héros par excellence. On ne s’identifie pas du tout à lui, impossible même d’avoir de l’empathie pour lui : il agit vraiment comme un repoussoir. Pervers (et ne s’en cachant pas), menteur, tordu, il n’a aucune qualité. Mais je pense que son personnage évoluera par la suite car sa réaction face à la mère de son amie dévoile un autre aspect de sa personnalité… sauf s’il se laisse entraîner dans une autre direction.

Les personnages secondaires ne sont pas plus réjouissants. Nous avons Tetsuo, qui semble gentil mais se révèle tout de suite très mystérieux, sombre et manipulateur, le procureur, carrément flippant et dérangeant, l’ancien camarade de classe de Taïchi, désagréable et hautain… Sans parler de ceux dont on ne connait pas encore l’identité. Au milieu de tout ça, rares sont les personnages qui semblent sympathiques, et étrangement il s’agit des deux filles de ce premier volume. Mais même elles ont leur part d’ombre.

En outre, j’ai trouvé ce manga vraiment trop sombre et glauque. L’ambiance est très poisseuse, limite malsaine. C’est dû au comportement des divers protagonistes, mais également (et c’est plus compréhensible) à l’histoire en elle-même. En fait, l’auteur est dans la lignée des histoires horrifiques japonaises, très sombres et effrayantes.

Alors pourquoi ai-je du mal à établir une critique de ce manga ? Parce que, même si je n’ai pas aimé, je pense que ce premier tome a quand même des qualités. Le dessin est bon, un peu trop léché peut-être mais très travaillé. L’histoire, si l’on enlève le côté glauque qui m’a dérangée, est bien ficelée et peut vraiment donner envie de lire la suite. Même moi qui aies trouvé que ce n’était pas à mon goût suis curieuse de savoir comment tout cela va évoluer. Ce manga n’est donc pas pour moi, mais pour peu que l’on soit client de ce genre de série, je pense que c’est un titre qu’il ne faut certainement pas négliger.

Mes livres de couture : Élégance et sobriété

18 janvier 2015 at 9 h 08 min

Voici un ouvrage que j’ai longtemps hésité à acheter. Les modèles me plaisaient, mais j’avais déjà pas mal de livres de couture, et il y en avait tellement d’autres qui me tentaient… Cependant, un jour, j’ai cru le voir épuisé. Dès que je l’ai trouvé, je l’ai donc acheté ! Sans aucun regret.

Les modèles proposés sont variés, et tous ne sont pas à mon goût. Mais la plupart des robes et des tuniques proposées sont très féminines.

couture_2015-02-14_[159]

Un regret cependant : beaucoup de modèles ont des pinces, et il faut les modifier pour les adapter à la morphologie européenne. C’est pour cela que je n’ai encore tenté que 2 modèles… Le résultat est cependant satisfaisant, et cela taille bien.

couture_2015-02-14_[160] couture_2015-02-14_[127]

Les explications sont succinctes, je n’aurais pas pu m’y lancer en étant débutante. Mais avec de la pratique, aucun souci, et le rendu est soigné. Chaque fois que j’ouvre ce livre, j’ai mille envies qui viennent !

Seuls – Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann

11 janvier 2015 at 14 h 06 min

seuls,-tome-1---la-disparition-4397912-250-400 seuls,-tome-2---le-maitre-des-couteaux-4397063-250-400 seuls,-tome-3---le-clan-du-requin-67898-250-400 seuls,-tome-4---les-cairns-rouges-4397922-250-400 seuls,-tome-5---au-coeur-du-maelstrom-67899-250-400

Tome 1 : La disparition
Tome 2 : Le maître des couteaux
Tome 3 : Le clan du requin
Tome 4 : Les cairns rouges
Tome 5 : Au cœur du Maëlstrom

Cinq enfants se réveillent un matin absolument seuls dans la ville. Les adultes et les autres enfants ont tous disparus. Ils vont chercher à éclaircir ce mystère tout en survivant par leurs propres moyens dans ce monde qui paraît désormais très étrange.

Le premier tome pose les bases de l’histoire et met en place une atmosphère très étrange et assez étouffante. Dès le second tome, ça s’accentue, et on sent que cette BD n’est pas destinée aux plus jeunes enfants. C’est assez dérangeant et parfois violent. La tendance se confirme avec les tomes suivants. Il ne faut donc pas la mettre dans les mains des jeunes lecteurs.

Les cinq premiers tomes forment un premier cycle. Qui finit de façon étrange, mais qui se suffit à lui-même. Le dessin est simple, les dialogues collent à chaque personnage. On se laisse prendre très rapidement dans l’histoire. Ces enfants vont vite grandir et avoir des attitudes d’adultes.

Une belle découverte que cette série, dont j’attends la lecture des tomes suivant avec impatience !!

Tee-Shirt Katsu à rayures

8 janvier 2015 at 15 h 21 min

Je voulais faire un petit quelque chose pour mon filleul à Noël. J’ai sorti le livre Esprit Kimono pour les petits à la recherche d’un modèle. N’ayant plus assez de tissu pour le pyjama (en plus ma maman en a acheté quelques uns, inutile de faire doublon), j’ai arrêté mon choix sur le tee-shirt Katsu en 24 mois. J’avais un coupon de jersey léger à rayures parfait… même si je me suis rappelé une fois le tee-shirt fini que j’avais déjà utilisé ce tissu pour un bonnet à oreilles offert à mon filleul également ! Mais bon tant pis…

Tee-shirt Katsu

Le modèle est noté difficulté « 2 étoiles ». Pour ma part, je ne l’ai pas du tout trouvé compliqué. Les manches ont été un peu délicates à coudre mais c’est tout, je n’ai pas eu de mal pour quoi que ce soit. Je me suis aussi rajouté un challenge avec ce tissu à rayures. Avec au final un résultat plutôt probant car les raccords des manches et ceux du corps sont réussis !

Tee-shirt Katsu Tee-shirt Katsu

J’ai cependant fait une petite erreur au niveau de la poche, cousue un poil trop haut (on peut le voir sur la photo) et qui du coup se retrouve prise dans la couture de la parementure… J’ai utilisé des pressions et non des boutons pour les épaules, plus pratiques à mon goût.

Tee-shirt Katsu Tee-shirt Katsu

Mon regret sur ce tee-shirt est que j’ai utilisé du jersey sans utiliser les propriétés du jersey. J’ai cousu cette matière comme si c’était du coton, et je n’ai donc pas ce côté extensible qui fait la particularité du jersey. A vrai dire, même si à j’ai déjà cousu du jersey, j’ai encore un peu (beaucoup ?) de al avec ce tissu, et je n’ai pas osé tenter de coudre uniquement au point zig-zag.

Un modèle sympa à refaire !!

Tissu utilisé pour le tee-shirt Katsu :
Jersey à rayures (Butinette)
Autres fournitures :
Boutons pression

Le Porte-chéquier

2 janvier 2015 at 15 h 46 min

Ma belle-maman m’a demandé lors de sa dernière visite de lui faire un porte-chéquier (elle en avait assez de celui en plastique tout moche et tout abîmé donné par la banque). J’ai regardé sur Internet et j’ai trouvé un modèle qui me plaisait. Malheureusement, la tentative n’a pas été concluante et le porte-chéquier a été raté. Je suis donc partie sur un autre modèle, concocté par moi sur le modèle de la couverture de carnet.

Couture20144454

Tissu coton de chez Butinette, pour la tranche, le C et le coeur, il s’agit de simili cuir. Matière pas évidente à coudre car elle ne pardonne pas l’erreur. Mais j’ai réussi du premier coup !! Reste à savoir si ça ne va pas s’abîmer trop vite. J’ai choisi la lettre C pour chéquier, cher, chic et surtout Chantal, prénom de ma belle-maman !!

A l’intérieur des rabats, j’ai ajouté deux petits rangements pour les cartes et les tickets.

Couture20144458

Là où je suis très fière, c’est que les dimensions sont exactes, ni trop larges ni trop serrées !! Modèle à refaire pour ma belle-soeur qui l’a beaucoup aimé !