Miss Couture : le top à plis

29 août 2017 at 11 h 45 min

Et voilà encore et toujours un petit haut estival pour la puce. Cette fois-ci, j’ai choisi le top à pli du livre Miss Couture. Modèle qui n’est malheureusement pas mis en valeur dans l’ouvrage je trouve.

Pour le tissu, j’ai encore pioché dans les tissus que la puce aime et choisi un reste de celui utilisé pour confectionner ma jupe ratée. J’ai fait le patron en taille 128 rallongé en 140cm. C’est une fois le tissu coupé que je me suis rappelée que non, la puce ne mesure plus 140cm mais au moins 10 de plus ! Tant pis. Je couds le tout et s’il faut rallonger, je me débrouillerai d’une manière ou d’une autre.

Le top en lui-même est vraiment simple à patronner, découper et coudre (il ne comporte que 2 pièces, heureusement que c’est simple et rapide !) Je me suis trompée dans la couture du premier pli, et j’ai eu du mal à comprendre comment faire les suivants. Mais réparer mes erreurs n’a pas pris plus de 10 minutes. Au final, je n’ai pas mis plus d’une heure pour faire cette cousette. Décidément, j’aime énormément ce tissu et je trouve que ça rend très bien avec ce top !

L’essayage a montré que le top est pile à la longueur qu’il faut (allez, pour être honnête je dirais que quelques centimètres de plus n’auraient pas été de trop). Par contre, problème non prévu : il était beaucoup trop serré au niveau de la poitrine ! Aaarrg. Qu’à cela ne tienne, je rectifie en échancrant d’avantage au niveau de l’emmanchure. Ce top serre encore un peu mais il plait à la puce : encore une réussite !

Tissu utilisé pour le top à plis :
Coton à fleurs et carreaux (Toto tissu)
Autres fournitures utilisées pour le top à plis :
Biais violet (mercerie Laines et Tisus)
Boutons pression (mercerie Laines et tissus)

Cadeau de naissance : protège carnet de santé

19 avril 2017 at 11 h 23 min

Voici le dernier cadeau que j’ai fait pour la naissance de ma nièce. Il s’agit pour moi de quelque chose que je fais très facilement pour offrir aux parents : un protège carnet de santé. L’avantage c’est que ça permet de laisser place à l’imagination et que c’est plutôt simple à faire… sauf si on décide de compliquer les choses comme c’est mon cas !

Je n’avais pas envie de faire un carnet rose, c’est vraiment trop cliché. J’ai donc décidé en fouillant dans mes coupons de partir sur du rouge. Pour la couverture, j’ai utilisé un livre trouvé il y a peu à Noz : Mes petits appliqués.

Les modèles proposés sont vraiment à croquer, et très variés. J’ai donc choisi de réaliser une petite fille en appliqué. Et de personnaliser avec le nom de ma nièce, cousu en broderie (c’est un point facile à faire, mais je en sais plus son nom. J’ai décidé de ne pas le fermer avec des ficelles que je ne trouve pas très pratiques, mais avec une languette avec un bouton pression. Quelques boutons et de la dentelle pour agrémenter le tout, et voici le résultat.

 

La turbulette japonisante

15 octobre 2014 at 13 h 02 min

Pour ceux qui cherchent toujours des tutoriels sympathiques, voici celui de la turbulette japonisante proposée sur le site des Moutons de Kallou dont j’ai parlé précédemment à propos des kallounettes. Le modèle est original change des gigoteuses traditionnelles.

 

patrons-kallou

La cape pour bébé

13 octobre 2014 at 18 h 43 min

J’avais trouvé le modèle sur le site Blue Marguerite. Apparemment pas très compliqué, il fallait néanmoins faire le patron soi-même. J’ai acheté le tissu (intérieur polaire, extérieur en laine bouillie qu’il me restait d’une couverture), demandé à l’homme de me dessiner l’appliqué et j’ai fait carburer la machine. J’ai vraiment galéré pour monter la capuche au col. J’ai dû reprendre cette partie je ne sais combien de fois. Je me demande encore comment j’y suis arrivée…

L’ouverture pour passer la tête s’est révélée bien trop petite au final, alors que la cape était très grande. J’ai dû reprendre le tout en créant une ouverture et en ajoutant une bride. Et là ça allait parfaitement !!

Mai 2013 - 009-1 Mai 2013 - 009-2

Le costume d’infirmière

8 octobre 2014 at 18 h 09 min

Un vendredi soir de mars, tout était calme dans la ville. Jusqu’à ce que la puce nous apprenne que moins d’une semaine plus tard aurait lieu le carnaval de son école, et qu’il lui fallait un déguisement, « maison » s’il vous plaît !!! Et auquel les enfants doivent participer. De quoi s’arracher les cheveux.

Après une tentative avortée de Petit chaperon rouge, la puce s’est finalement décidée pour un costume d’infirmière. Infiniment plus simple à faire ! Elle aime bien m’aider, elle a pu y participer en cousant un peu. J’ai trouvé un modèle que le site de Petit Citron : il s’agit d’un tablier simple, idéal pour être cousu rapidement. Modèle qui n’a d’ailleurs pas emballé la puce quand elle l’a vu !! Une fois commencé à assembler elle vient zieuter et me sort « wouhaa, mais c’est super joli en fait ». Ben oui mamz’elle !! Je l’ai monté assez vite : ayant auparavant galéré sur un tablier, je savais exactement comment faire et n’ai pas perdu de temps.

J’ai cousu une coiffe sur le modèle d’un bandeau à cheveux, rajouté de la feutrine pour faire les croix et roulez jeunesse ! Alors, elle est pas belle notre Florence Nightingale ?

Mars 2014 - 001 - Copie

Le sac d’artiste

4 octobre 2014 at 12 h 19 min

Sur le site de Poussière d’étoiles, on trouve le tuto du Sac d’artiste.

Je le trouve vraiment bien fait, et c’est le cadeau idéal pour un enfant. En plus, il n’est pas compliqué à réaliser. Un peu long car il y a pas mal de pièces à découper, mais facile car il n’y a que des rectangles !

Il y a donc une poche pour les crayons (il faut d’ailleurs écarter davantage les coutures pour pouvoir insérer les crayons ou les stylos facilement). J’ai réalisé la poche à bricoles avec des pressions comme indiqué sur le modèle, mais il vaut mieux privilégier des scratchs à mon avis. J’ai agrémenté d’un appliqué dino pour rappeler l’extérieur du sac d’artiste. Les anses sont un peu longues à mon goût, il serait peut-être judicieux de les raccourcir un peu.

J’en ai fait un il y a un an pour le Noël d’un petit garçon qui a été ravi ! Les dinosaures étaient le tissu idéal, je ne savais pas que le-dit petit garçon était dans sa période « fan de dinos » ! Cette cousette a été l’occasion pour moi de vérifier la solidité de mes coutures : 2 ans après, et avec un traitement « musclé » de la part de son propriétaire qui l’utilise toujours et le traîne partout, le sac est encore en très bon état et pas décousu du tout !

Sac d'artiste Sac d'artiste

Tissu utilisé pour le sac d’artiste :
Coton à motifs dinosaures (Butinette)
Coton rayé épais (Butinette)
Coton bleu (Butinette)
Coton à pois vert (Coupons de Saint-Pierre)
Autres fournitures :
2 pressions
Des crayons, des stylos et des feuilles !!