Le charme du style classique : la robe à pois

2 juin 2015 at 8 h 17 min

J’en ai déjà parlé lors d’un article antérieur, le modèle de robe du livre Le charme du style classique m’avait complètement fait craquer. Très simple, épuré et féminin… bref, j’ai bavé devant ! Mais sans me lancer, car c’est un modèle complexe (pas moins de 10 pièces !!) devant lequel j’avais un peu peur. Puis petit à petit, j’ai progressé dans l’idée de me jeter à l’eau. D’abord, acheter le tissu (coton beige à pois blancs comme le modèle car il me plaisait bien tel quel). Puis bien lire, re-lire, re-re-re-re-relire les explications. Je me suis ensuite décidé à faire le patron (ce n’est pas compliqué, ça ne mange pas de pain). Et enfin, j’ai franchi le pas : faire une toile !

Première toile (pour le haut uniquement, car c’est ce qui poserait problème), faite avec une marge de couture moitié moins large que d’habitude. Oui, parce qu’avec ma poitrine mini que même les japonaises en ont des plus grosses, je ne savais pas si ça n’allait pas « pendre » sur moi et j’ai préféré anticiper. Là, catastrophe ! Rien n’allait, je me voyais déjà renoncer à cette robe tant les modifications me paraissaient insurmontables. Au bord des larmes la petite madame, triste de voir sa belle robe rester de papier glacé.

Mais j’ai pris mon courage à 2 mains et j’ai préparé une nouvelle toile. Cette fois-ci, marge de couture de 1 cm comme prévu sur le patron. Comme je me suis rendu compte qu’il y avait également un problème de buste, j’ai rajouté 5 cm de longueur pour les épaules, et réhaussé sous les aisselles de 3 cm pour que ça ne soit pas trop échancré. Mais ce n’était pas encore ça, ça baillait au niveau des épaules. J’ai donc cintré davantage sur les côtés et là, miracle ! Tout semblait aller parfaitement !!

Mai 2015 - 005-6

Je me suis donc lancé avec le vrai tissu. Puis j’ai rajouté la jupe (qui était très simple à faire elle). Tout va bien. Je m’applique comme jamais, je surfile, je surpique avec soin. Tout est beau. Je sens que ça ne va pas durer, mon sixième sens me le dit…

Mai 2015 - 005-7

Arrive l’étape décisive : la pose de la fermeture à glissière invisible. Chose que je n’ai jamais faite. D’abord j’épingle pour voir si ça va. Non, c’est encore trop large en haut, mais ça va impeccablement à partir des fesses. Il faut donc resserrer en haut et rattraper vers le bas. Je refais un test. Ça va !! Go go go, il faut y aller !! J’inaugure pour l’occasion mon nouveau pied acheté récemment : le pied pour fermeture à glissière invisible. Une vrai merveille, celui qui a inventé ça devrait être canonisé. C’est fou ce que ça simplifie les choses, je couds ma fermeture sans aucun souci !! C’est beau, propre, et vraiment invisible (« mais ça se voit » m’a quand même dit la puce, attirée par le nom et déçue du résultat). J’avais malheureusement un décalage entre la partie droite et gauche, j’ai donc dû découdre et recoudre et au final tout est parfait ! (ou presque).

Mai 2015 - 005-5

Encore quelques petites couture à la main et… tadaaaaaa !! Je suis fière de moi, très très fière. Qui aurait cru que j’arriverais à un tel résultat ? Pas moi ! Et pas mon sixième sens qui doit (heureusement pour le coup) être en vacances.

 couture_2015-05-31_[889] couture_2015-05-31_[891]

Prochaine étape : pourquoi pas le même modèle mais un peu plus cintré (je pense qu’il faudrait quand même enlever au moins 2 cm de plus dans le dos, la robe est un tout petit peu trop large) et avec un tissu plus « punchy » ?

couture_2015-05-31_[902] couture_2015-05-31_[900]

Le charme du style classique : La blouse

21 mars 2015 at 19 h 08 min

Toujours pour le concours du printemps, et pour aller avec la jupe porte-feuille réversible, j’ai cousu une blouse.

C’était un modèle que j’avais repéré depuis bien longtemps. Pas compliqué à coudre a priori. Et avec un bon rendu. Le patron a été fait en 2 temps 3 mouvements, le tissu très vite découpé. Quant à la couture, cela a été très rapide également.

Février 2015 - 003-2-1 Février 2015 - 003-6-1

Deux petites déceptions une fois le modèle terminé. D’une part, le noeud à l’arrière. J’ai laissé trop de biais. Et celui-ci est trop rigide, d’où un côté pas forcément esthétique selon la manière dont c’est noué. D’autre part, la blouse est légèrement trop grande. Mais une fois dessus, avec un jean, elle tombe quand même si bien que je l’adore !!!

Février 2015 - 003-5

Comme le thème du concours était le printemps, j’ai choisi un tissu popeline à fleurs trop beau !! La puce va certainement avoir droit à un haut dans le même tissu. J’avais déjà cousu de la popeline, et je suis définitivement fan de cette matière. C’est doux, agréable à coudre, ça se tient… Une merveille !

Je n’ai finalement pas présenté ce haut ni la jupe pour le concours (au passage, regardez combien la jupe tombe bien !) car aucune photo n’avait un aspect attrayant. Mais ce n’est pas grave, j’ai cousu plusieurs autres projets pour le concours !

Le charme du style classique : la jupe porte-feuille

19 mars 2015 at 13 h 54 min

Pour le concours du printemps des fées tisseuses, j’ai eu des idées plein la tête. Beaucoup… Trop… Au final, j’ai dû faire un tri. Cela m’a quand même motivé pour me coudre énormément de choses. Ce qui change car ces derniers mois c’est surtout pour les autres que j’ai cousu.

J’ai tenté un ensemble jupe/blouse pour ce concours. Pour la jupe, j’ai choisi un modèle simple et qui me tentait depuis un moment. Et pour lequel j’avais les tissus nécessaire : velours milleraies rouge acheté à la foire aux coupons, et coton rouge à grosses fleurs blanches acheté sur les Coupons de Saint-Pierre.

Février 2015 - 003-7

Ma fierté sur cette jupe : le biais posé de manière absolument impeccable ! Et vu la longueur ce n’est pas rien. Je pense avoir enfin (deux ans pour y arriver, je ne vais pas vite) compris comment faire pour avoir ce résultat. Et mes pinces sont réussies. La jupe me va très bien, mais l’homme la trouve trop longue. Il n’a pas tort mais chut, il ne faut pas le lui dire !

Le Charme du style classique : le sac F et R

27 octobre 2014 at 11 h 43 min

En feuilletant le Charme du style classique, ma sœur a (entre autres) repéré le sac à main. J’ai donc décidé de le lui faire et de lui offrir pour son anniversaire. J’ai choisi un tissu particulier qui apparemment ne lui a pas plu aussitôt ! Pour ma part je lui trouvais une certaine originalité et il me plaisait bien.

Je suis mitigée sur ce modèle qui ne rend pas comme sur le livre. Tout d’abord, il fait plu trapu que sur le modèle. Ensuite, il faut rajouter un morceau de carton pour rigidifier la base, ce que je n’ai pas fait car je ne trouve pas cela très pratique. Par contre, ce modèle est plus grand que ce que je ne pensais et ça c’est plutôt positif.

Côté couture, j’ai eu énormément de mal à coudre le biais (oui encore !!) J’ai dû le reprendre à certains endroits pour le renforcer mais malgré ça, cela s’est décousu. Mais bon, il faut voir le poids que ma sœur met dedans !!

Février 2014 - 002-1 Février 2014 - 002-2

Le charme du style classique

16 octobre 2014 at 19 h 57 min

Le charme du style classique de Shinko Ota est le premier livre de couture japonais que j’ai acheté pour me coudre des choses. Je n’avais pas vu les modèles ou feuilleté le livre avant, je me suis fiée uniquement sur les avis internet (aujourd’hui, je ne retenterais pas !) Ça a heureusement été une très bonne surprise car cet ouvrage est rempli de créations vraiment très jolies. Certaines ne sont pas du tout à mon goût car informes et importables, mais pour la plupart les vêtements proposés sont très seyants.

12102014-prise de vue sans titre2014378812102014-prise de vue sans titre20143795

J’ai notamment craqué sur la robe de couverture, très belle mais que je n’ai pas encore tenté de faire car elle n’est pas évidente.

12102014-prise de vue sans titre20143791

Quand j’arriverai à trouver un peu de temps pour me coudre des choses, je m’y mettrai ! J’ai notamment la motivation et le tissu pour me lancer dans la confection du manteau. Beau défi en perspective !!