DIY : Créations pour un mariage parfait

12 octobre 2014 at 20 h 41 min

mariageparfait

Une nouvelle Masse critique étant en cours, j’ai sélectionné plusieurs ouvrages. Le tirage au sort m’a permis de recevoir celui-ci : Do it Yourself : Créations pour un mariage parfait.

Alors non, je n’ai pas de mariage prévu à l’horizon. Mais j’avais vu sur Amazon deux critiques indiquant que cet ouvrage pouvait servir aussi bien pour un mariage que pour l’organisation d’une fête, d’un anniversaire… Aimant bien le fait main, les créas maison, ce livre m’a tentée.

L’auteur de l’ouvrage est Axelle Katrantzis-Wolters (elle est l’auteur du blog la Princesse aux bidouilles). Je ne connaissais pas mais j’aime bien.

Le livre est divisés en plusieurs parties : la papeterie, la déco, les mariés, la cérémonie, les urnes et le photobooth, le dessert, les petits cadeaux. C’est donc assez varié. Et agréable à feuilleter : la mise en page est claire, aérée, jolie, j’aime bien le papier utilisé (je sais que c’est bête mais c’est le genre de choses auxquelles je suis sensible). Les photos sont sympathiques et la vue d’ensemble des réalisations dans un contexte peu donner bien plus d’idées qu’il n’y paraît au premier abord. La plupart des réalisations sont expliquées point par point et de manière assez détaillée. La partie sur la papeterie notamment est bien faite car j’ai l’impression qu’en suivant les instruction on peut arriver à faire des cartes avec de belles finitions et un beau rendu. Certaines idées sont assez originales pour que ce soit la première fois que je les vois, et ça c’est toujours bon à prendre (le halo lumineux ou les strass sur semelle sont par exemple originales).

Voilà pour les points positifs. Passons maintenant à ce qui pêche. Et c’est cette impression qui a dominé mon premier feuilletage : je suis déçue. Déçue par les réalisations proposées. Plusieurs sont faites à l’aide de « perles à repasser » : je ne connais pas, et je n’aime pas du tout le côté trop enfantin, limite bidouillage d’enfant.

12102014-prise de vue sans titre20143803

Ce qui m’a aussi parfois un peu consternée est que j’ai eu l’impression que si je tentais certaines idées, cela aurait vraiment un côté trop amateur et un rendu très maladroit (j’ai assez fait de créas maison pour savoir quel peut être le rendu réel d’une idée belle sur le papier). De plus, certaines idées sont vraiment simplistes. Créer une barrette à partir de 2 strass ou une broche pour homme à partir d’une épingle et d’une figurine… Oui mais non. Des idées aussi simples, je n’ai pas besoin d’un ouvrage pour la mettre en œuvre. Idem pour les moulins à vent en papier : j’ai exactement fait la même chose pour l’anniversaire de la puce il y a quelques mois sans avoir eu besoin d’aide ou de conseil, et en trouvant l’idée de moi-même. Le photobooth proposé est très classique, et on peut trouver sur Internet des versions plus élaborées. Le souci majeur de cet ouvrage est là : quand on est habitué à beaucoup créer soi-même, il est facile de trouver sur Internet des idées, de s’en inspirer pour trouver ses propres idées. Qui souvent sont plus complètes que ce que cet ouvrage propose.

12102014-prise de vue sans titre2014380212102014-prise de vue sans titre20143800

Alors oui, si on n’est pas habitué à créer, à chercher, à décorer soi-même cet ouvrage est une bonne base. Je dirais même qu’une future mariée (ou l’organisateur d’une fête) qui ne sait pas quoi faire, vers où s’orienter, c’est un livre qui lui apportera beaucoup. Mais quelqu’un de plus aguerri pourra passer son chemin. Pour ma part, malgré les quelques idées sympathiques que j’y ai trouvées, je ne l’aurais pas acheté mais plus certainement emprunté à la bibliothèque.

Après avoir écrit ma critique, je l’ai postée sur Babelio. A cette occasion, je me suis rendue compte qu’une autre personne avait elle aussi effectué la sienne, qui rejoint très largement ce que je peux dire ici : AimerlesDimanches

Les Trente nuits qui ont fait l’histoire

8 octobre 2014 at 12 h 43 min

Trente nuits

Dans le cadre de ma première participation à la Masse critique de Babelio dont j’ai déjà parlé, j’ai reçu l’ouvrage Les Trente nuits qui ont fait l’Histoire. Soyons honnêtes, à la base ce n’est pas vraiment cet ouvrage dont j’avais vraiment envie (le dernier Lisa See était proposé et c’était le seul que j’aurais vraiment aimé recevoir). Cela m’a d’ailleurs fait comprendre que dans ce cadre-là (obligation de lire un ouvrage) il faut vraiment être sûr à 100% de vouloir lire le livre, sinon c’est plus une corvée qu’autre chose. Ça a été un peu le cas cette fois-ci, même si l’ouvrage en lui-même n’était pas déplaisant.

Les trente nuits qui ont fait l’Histoire est un ouvrage regroupant 30 textes d’historiens, chacun racontant une nuit qui a marqué le cours de l’histoire. Chaque auteur indique de quelle nuit il va parler, analyse la nuit en question, explique de quelle manière les événements ont été décisifs, et montre la manière dont la nuit en question est vue par les contemporains, les historiens ultérieurs…

J’ai d’abord été surprise, car je m’attendais à des récits un peu romancés des nuits en question. Il n’en est rien, mais pour autant cela n’en est pas moins intéressant. Le fait qu’il s’agisse de courts récits est agréable et permet de lire chaque histoire dans l’ordre que l’on souhaite, et assez facilement quand on le désire.

Tous les récits à mon goût ne se valent cependant pas. Certains sont moins intéressants que d’autres, soit du fait des événements décrits, soit à cause du style de l’auteur. Certains récits m’ont semblé trop courts, d’autres très longs… Le récit de la nuit de la Saint-Barthélémy par exemple est très intéressant, celui sur les « Guerres de Palais en royaume franc » m’a laissée dubitative. Je regrette également que dans certains récits, l’accent ne soit pas assez mis sur le rôle de la nuit dans les événements.

La nuit est ce temps où les lois et les codes qui règlent la vie civile, diurne et publique, sont comme suspendus, relayés par d’autres tout différent, ou par une sauvagerie qui n’aurait pas cours en plein jour.

Dans l’ensemble, les textes sont quand même plutôt de bonne qualité, voire très bonne qualité. C’est un ouvrage très plaisant et agréable à lire, malgré quelques longueurs. J’en ai apprécié la lecture. Mais je n’ai pas réussi à surmonter ma déception initiale, j’aurais vraiment nettement plus apprécié des récits romancés ! Néanmoins, c’est un ouvrage qui peut tout à fait plaire à des passionnés d’histoire.