Harlem, sur la route du diable de Goum et Boriau

31 juillet 2015 at 8 h 09 min

harlem-sur-la-route-du-diable

Harlem est un petit garçon afro-américain qui vit avec sa mère et ses sœurs dans un logement dont le propriétaire cherche à les expulser. Mais la famille garde espoir car le grand frère, Jazz, vient de signer un contrat avec une maison de disque. Il offre à Harlem une guitare et lorsque celui-ci se met à jouer, le fantôme d’un jazzman apparaît !! Et lui apprend que son frère est en danger car le diable veut son âme…

Encore une nouvelle masse critique Babelio qui me permet de recevoir cette BD. J’ai apprécié l’histoire même si j’ai regretté que tout se déroule trop rapidement. Il manque un peu de profondeur pour que je puisse adhérer complètement au tout. Les personnages sont agréables, mais je n’ai pas trouvé le second du diable assez crédible. Harlem par est très attachant, tout comme sa sœur Baba.

Côté graphismes et couleurs, autant dire que ce n’est vraiment pas le style de dessins que je préfère. Trop léché, trop informatisé… Néanmoins, ils ont une touche de moderne et les couleurs collent très bien à l’histoire et sont très jolies.

Un album sympathique, mais qui manque néanmoins d’une petite touche pour être vraiment attachant.

Seuls – Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann

11 janvier 2015 at 14 h 06 min

seuls,-tome-1---la-disparition-4397912-250-400 seuls,-tome-2---le-maitre-des-couteaux-4397063-250-400 seuls,-tome-3---le-clan-du-requin-67898-250-400 seuls,-tome-4---les-cairns-rouges-4397922-250-400 seuls,-tome-5---au-coeur-du-maelstrom-67899-250-400

Tome 1 : La disparition
Tome 2 : Le maître des couteaux
Tome 3 : Le clan du requin
Tome 4 : Les cairns rouges
Tome 5 : Au cœur du Maëlstrom

Cinq enfants se réveillent un matin absolument seuls dans la ville. Les adultes et les autres enfants ont tous disparus. Ils vont chercher à éclaircir ce mystère tout en survivant par leurs propres moyens dans ce monde qui paraît désormais très étrange.

Le premier tome pose les bases de l’histoire et met en place une atmosphère très étrange et assez étouffante. Dès le second tome, ça s’accentue, et on sent que cette BD n’est pas destinée aux plus jeunes enfants. C’est assez dérangeant et parfois violent. La tendance se confirme avec les tomes suivants. Il ne faut donc pas la mettre dans les mains des jeunes lecteurs.

Les cinq premiers tomes forment un premier cycle. Qui finit de façon étrange, mais qui se suffit à lui-même. Le dessin est simple, les dialogues collent à chaque personnage. On se laisse prendre très rapidement dans l’histoire. Ces enfants vont vite grandir et avoir des attitudes d’adultes.

Une belle découverte que cette série, dont j’attends la lecture des tomes suivant avec impatience !!

Elinor Jones d’Algésiras et Aurore

10 octobre 2014 at 16 h 58 min

Le_Bal_d_hiver_Elinor_Jones_tome_1 Le_Bal_de_printemps_Elinor_Jones_tome_2 Le_Bal_d_ete_Elinor_Jones_tome_3

La maison Tiffany est réputée pour ses créations de couture. Elinor Jones éprouve une grande fierté à avoir été recrutée pour y être couturière. Mais elle va très vite découvrir ce qui ce cache derrière cette gloire. Entre le mystérieux Chao, Bianca la caractérielle, Heng le silencieux, elle va devoir trouver ses marques. Et affronter ses propres démons.

Le premier tome relate l’arrivée d’Elinor, et le premier bal. Ces bals sont organisés à l’occasion de chaque saison par la maison Tiffany et permettent de présenter la collection. Les second et troisième tomes se centreront sur les bal de printemps et d’été. L’histoire évoluera, permettra de découvrir les motivations de chacun.

J’ai beaucoup aimé cette série assez courte. D’une part l’histoire est simple, mais bien racontée et assez prenante. Mais le point fort selon moi ce sont les dessins et les robes qui sont présentées. De vraies petites merveilles faites pour éblouir les clientes… et les lectrices !! Et la fin est loin d’être mièvre.

Une très belle découverte !

[Edit] La puce a lu (dévoré plutôt !!) les 3 tomes en une soirée. Inutile de dire qu’elle a adoré. La fin l’a bien entendu attristée, mais visiblement c’est une série qui a fait mouche avec elle aussi.

Les Carnets de Cerise Tome 1 : le Zoo pétrifié

9 octobre 2014 at 17 h 37 min

index7

Cerise est une petite fille de 11 ans. Elle est pleine de vie, habite seule avec sa maman, traîne avec ses 2 meilleures amies… et rêve de devenir écrivain. Pour cela, elle commence un journal et s’entraîne à observer les gens. Très vite, elle remarque un vieux monsieur, qui sort toujours de la forêt couvert de peinture. Pourquoi ? Qui est-il ?

Attention, petit bijou !!! Cette BD dont je n’ai lu que le premier tome m’a tout de suite accrochée. D’abord par la couverture, très belle. Les dessins à l’intérieur pour une fois tiennent la promesse de celle-ci, et on découvre avec joie des dessins très mignons et soignés, et un mélange de BD et de carnet intime. Le tout nous fait rentrer dans la vie de la petite Cerise, une petite fille décidément bien attachante.

index6 images1

L’histoire met un peu de temps à démarrer car elle débute par quelques pages du carnet de Cerise, c’est assez long à lire. Pas désagréable cependant, mais on comprend tout de suite que l’on n’est pas dans une BD classique. Une fois le récit lancé, tout s’enchaîne très vite et on ne peut plus décrocher. C’est émouvant, bien trouvé, bien construit, avec un petit côté doux-amer… Bref, c’est bien !!

Cela peut plaire autant aux adultes qu’aux enfants, belle-fille a aimé également.

Il paraît que le second tome est aussi sympathique que le premier, je vais vérifier ça dès que possible !

Les enfants du capitaine Grant d’Alexis Nesme

9 octobre 2014 at 17 h 18 min

les-enfants-du-capitaine-grant-de-jules-verne-bd-volume-3-simple-50986 les-enfants-du-capitaine-grant-de-jules-verne-bd-volume-1-simple-9720 les-enfants-du-capitaine-grant-de-jules-verne-bd-volume-2-simple-21175

Ces trois tomes sont l’adaptation BD du roman de Jules Verne. Je me souviens l’avoir lu quand j’étais ado, et avoir été complètement emballée et transportée par cette histoire. Encore aujourd’hui, et malgré les 20 ans qui ont passés depuis ma lecture, je me souviens encore fortement de certaines scènes.

Lors d’une sortie en mer avec son navire de plaisance, Lord Glenarvan découvre une bouteille contenant un message. C’est un appel au secours du capitaine Grant, dont le navire a sombré. Lord Glenarvan décide de monter une expédition pour partir à son secours. Sa femme, les enfants du capitaine, Robert et Mary, son second Tom Austen, le major Mac Nabbs et Jacques Paganel un étourdi géographe français seront de l’aventure. Car si le message mentionne la latitude, la longitude a malheureusement été effacée…

Voilà pour l’histoire. De l’aventure en perspective ! J’avais très peur d’être déçue par l’adaptation BD. Il n’en a rien été. Le récit fait par Alexis Nesme a l’air d’être assez proche et fidèle au récit de Jules Verne. En tout cas, j’ai bien retrouvé les scènes qui m’avaient marquée, et d’autres oubliées sont ressurgi. Paganel m’a paru aussi insupportable qu’il y a 20 ans.

Côté dessin, l’auteur/dessinateur a pris le parti de l’anthropomorphisme (mot barbare pour dire simplement que les personnages sont des animaux). Ce n’est pas forcément un procédé nouveau (voir par exemple le dessin animé du Tour du Monde en 80 jours, autre adaptation de Jules Verne). Mais il est cependant bien réalisé. J’ai particulièrement savouré le fait que Paganel, savant français, soit représenté par une grenouille. Les dessins en eux-mêmes sont très beaux et fouillés. Cela rend cette BD particulièrement agréable à lire. J’ajoute que Alexis Nesme n’a pas joué la facilité car les dialogues et descriptions sont nombreux et fournis.

1424_P4

Cette BD peut aussi bien être lue par des enfants que des adultes. Attention toutefois car dans la BD comme dans le roman, le cannibalisme est clairement évoqué et montré…