Mes premières cousettes : les bavoirs

12 octobre 2014 at 20 h 49 min

Quand j’ai débuté la couture, j’ai commencé par des projets « petits » et « faciles ». Ma première création ne verra jamais le jour. C’était une manique bordée de biais. Pour une débutante, commencer par la pose d’un biais sur une épaisseur molletonnée, c’est loin d’être évident. Aujourd’hui encore je m’y risque avec précaution !

Ma seconde créa était plus simple : un bavoir personnalisé pour mon neveu. Patron trouvé dans le livre Ma petite couture. On voit bien sur la photo que le travail est encore grossier !

Avril 2013 - 001

Je suis restée sur les bavoirs en en cousant deux pour le petit d’une amie qui venait de naître. Ils étaient très grands, mais ont été très utilisés et encore aujourd’hui car justement ils couvrent bien l’enfant ! Cette fois-ci, je me suis servie du livre Couture simple pour enfants sages. J’ai tenté de faire une cravate sur le premier bavoir, ce n’était pas une réussite…

Avril 2013 - 002

Par la suite, les bavoirs que j’ai réalisés avaient une meilleure tête !

Il y a eu celui fait lors de mon premier swap.

Il y a eu celui fait pour le filleul de l’homme (c’est la seule de mes créa dont je n’ai aucune photo… dommage car j’en étais fière !)

Il y a eu celui fait pour ma nièce. On sent bien qu’il y a eu une très nette amélioration de la couturière depuis celui fait pour son frère un an auparavant !!

Juillet 2014 - 015 Juillet 2014 - 016

Et le dernier en date celui fait pour un autre petit

Juillet 2014 - 008

Ces deux derniers bavoirs ont un patron différent, issu du livre Intemporels pour enfants. C’est finalement mon modèle préféré, plus rond et doux que les précédents…

Petites filles à croquer : le short Z

12 octobre 2014 at 20 h 27 min

A l’occasion du concours de la Rentrée dont j’ai déjà parlé ici, j’ai voulu confectionner un short pour accompagner la tunique que j’ai faite à la puce. L’automne étant là, j’ai décidé de faire un short en velours qu’elle pourrait mettre avec des collants pour la mi-saison. Le tissu a été vite choisi : j’ai acheté il y a quelques mois un grand coupon de velours crème aux Coupons de Saint-Pierre, et il est idéal pour faire des vêtements (il va d’ailleurs me servir dans peu de temps pour faire une robe de petite fille !) Pour faire des poches contrastantes, j’ai pris des chutes restant de la confection de la tunique. Et j’ai réussi après beaucoup de recherches à trouver des boutons qui me paraissaient bien s’harmoniser avec l’ensemble.

Ce modèle m’inquiétait un peu car même s’il était très bien expliqué en détails et en photos, il a beaucoup de pièces, et ne me semblait pas être très simple. Au final, cela s’est révélé très agréable à faire, et pas plus compliqué qu’autre chose. J’ai monté mes premières poches sans aucun problème ! J’y ai mis un peu de temps, mais pas autant que je le redoutais.

Côté modifications du patron, j’ai rallongé la taille 130 en 140. J’ai hésité à faire des marges de couture plus grandes afin d’affiner le tout (la puce étant plutôt du genre brindille). J’avoue ne plus me souvenir ce pour quoi j’ai finalement opté, mais il me semble que je n’ai rien modifié…

La phase d’essayage a montré que la taille était parfaite, et que le short ne faisait pas « sac » : au contraire, il va très bien à la puce !!

Août 2014 - 004-6

Encore une fois, l’homme n’aime pas le tissu des poches contrastantes… Dommage, je trouve que c’est ce qui donne le « plus » au modèle !

Little Girl : la tunique K

12 octobre 2014 at 20 h 24 min

Voici une créa dont je ne suis pas peu fière !! Le modèle me faisait de l’œil depuis longtemps. J’ai lu et relu les explications… pas de problème majeur. Ne restait que la motivation… A l’occasion du concours de la Rentrée des Fées Tisseuses, je me suis bougée et j’ai décidé de faire cette tunique pour la puce.

Le choix du tissu a été facile : c’est la puce elle-même qui l’avait choisi. A la base, j’avais prévu de lui en faire une robe. Mais l’été ayant été mauvais, je l’ai finalement gardé au chaud. Il convient mieux à mon avis pour une tunique. Patron vite fait (en 130cm, excepté pour la longueur en 140cm), découpe des pièces et couture également.Pour le dos, j’ai utilisé un des nombreux boutons acheté une bouchée de pain chez Noz.

Août 2014 - 004-8

Je n’y ai finalement pas passé beaucoup de temps ! J’ai rajouté du biais au niveau des manches pour faire plus joli.

Août 2014 - 004-7

Le résultat a plu, sauf à mon homme qui n’est pas fan du côté petites fleurs roses… On s’en moque, ce n’est pas lui qui la porte !!

Mes livres de couture : Belles d’intérieur

12 octobre 2014 at 20 h 10 min

15290

J’ai mis très longtemps à me décider à acheter ce livre-ci. Je commençais à en avoir une petite collection, je n’avais sur ce livre-ci que des commentaires sur Internet (mais pour avoir feuilleté certains ouvrages encensés par les critiques, je sais qu’il faut me méfier). Impossible de le trouver en librairie pour voir ce qu’il y avait dedans. Je l’ai finalement trouvé à la librairie Mollat (mon temple à moi). Je me suis presque décidée de l’acheter sur l’instant !!

Le thème de l’ouvrage est assez restrictif : la lingerie et les vêtements homewear. Allais-je vraiment en avoir l’utilité ? Mais en regardant les modèles, le livre m’a plu. Ils sont uuuultra simples mais permettent pas mal de fantaisies. J’ai voulu en faire plusieurs, c’était assez pour me décider !

   12102014-prise de vue sans titre20143786

L’ouvrage propose des hauts (caraco, débardeur, tee-shirt), des nuisettes, des bas (bloomer, shorty, pantalon), des sous-vêtements (culotte, maillot, soutien-gorge) et divers accessoires (guêtres, pochette…) C’est donc varié, et les tailles vont jusqu’au L. La présentation est basique même si parfois les mises en situation paraissent un peu ridicules.

12102014-prise de vue sans titre2014377912102014-prise de vue sans titre20143784

Les explications sont illustrées et succinctes, mais il faut dire que les modèles sont pour beaucoup d’une simplicité extrême. Pour avoir réalisé deux modèles, je trouve qu’il manque un petit quelque chose au niveau des finitions : par exemple sur le bloomer, il n’y a que des ourlets simples alors que je trouve les ourlets doubles plus « propres ». J’ai cependant trouvé que l’un des gros points fort de ce livre est que l’on peut réaliser beaucoup des créations avec très peu de tissu (en taille S ou M, il faut à moins de 80cm pour réaliser certains modèles). Et ça, c’est plutôt génial car j’ai souvent beaucoup de « petits » coupons et rarement de grands…

12102014-prise de vue sans titre20143781

C’est un ouvrage très sympa et je regrette de ne pas l’avoir eu à mes débuts car cela m’aurait encouragé à me faire davantage de choses pour moi !

Mes livres de couture : Ma petite couture : Accessoires et vêtements pour petits et grands

12 octobre 2014 at 20 h 06 min

index1

Mon premier livre de couture ! J’ai longtemps hésité sur l’achat de l’ouvrage qui allait me donner mes premières armes en couture. Alors oui, il est vrai qu’Internet est une mine d’or pour trouver quoi coudre. Les tutos ne manquent pas, les patrons gratuits non plus. Mais je reste très attachée au papier, et je trouve plus agréable de coudre à partir d’un livre et de ses patrons. Encore maintenant !

Ce livre est parfait pour les débutantes. Les modèles proposés sont vraiment très simples, mais mignons et variés. Tout est bien expliqué, et donne envie de s’y mettre.
L’ouvrage est découpé en 4 parties :
– une première concernant les accessoires pour enfants (tapis d’éveil, bavoir, housse couette, tour de lit, cape de bain…)
– une seconde se concentre sur les vêtements enfant jusqu’à 8 ans (jupe, robe, blouse…)
– une troisième partie propose des accessoires pratiques (coussins, couverture, cabas, sac…)
– l’ouvrage se termine avec les vêtements pour adulte (foulard, robe, tablier, tunique)

Soit en tout 94 modèles. Alors oui, tous les modèles présentés peuvent se trouver sur Internet, mais ce livre a l’avantage de bien détailler ce qu’il faut faire, et de proposer du coup d’acquérir les techniques de base (poser un biais, un passepoil…) Les patrons sont inclus.

Idéal pour commencer ! Malheureusement pour celles qui veulent se le procurer, il est maintenant épuisé depuis de nombreux mois. J’ai à plusieurs reprises été contactée pour le vendre, mais je le garde car il y a encore plein de modèles que j’ai envie de faire !

On peut voir sur le blog de Tata Cousette http://tatacousette.wordpress.com/2012/10/09/ma-petite-couture-de-sophie-bouger/ quelques photos du livre et une autre critique que la mienne (mais qui va dans le même sens !) A noter que l’auteur du livre possède elle aussi un blog, la Barakossa. J’ajoute que j’ai eu entre les mains les autres ouvrages de cet auteur et qu’ils sont selon très nettement en dessous de celui-ci…

Mes livres de couture : Petites filles à croquer

12 octobre 2014 at 20 h 04 min

JALI080-filles-croquer-couture-mode-Araki-edisaxe-z

Autant je me suis tâtée pour investir dans le livre Little Girl, autant pour celui-ci, je n’ai pas hésité une seconde ! Les modèles proposés sont parfois assez compliqués. Mais qu’est-ce qu’ils sont beaux !! Un vrai régal pour les yeux. Bien mis en valeur par l’adorable petite fille qui sert de mannequin. J’avoue que la robe que l’on voit en couverture m’a pour beaucoup décidé à acheter tant j’ai craqué dessus, et l’homme aussi.

04102014-batmobile20143760 04102014-batmobile20143763

Le point fort de cet ouvrage selon moi (outre les modèles bien sûr !), c’est le choix des tissus pour les vêtements, vraiment très appropriés. Mon regret est qu’il est difficile de trouver la même chose en France… Les patrons ne sont pas toujours évidents à suivre car assez fournis, mais on y arrive quand même. Et j’hésite parfois assez longtemps pour faire les réalisations car il y a toujours pas mal de pièces pour les modèles. Les explications en fin d’ouvrage sont elles très bonnes. Et les modèles vont jusqu’au 12 ans, ce qui est assez rare !!

S’il y a bien un achat que je ne regrette pas, c’est celui-ci !

Mes livres de couture : Little Girl

12 octobre 2014 at 20 h 01 min

41Q8NwCS+HL._SY300_

J’ai découvert cet ouvrage à la médiathèque. Je l’ai feuilleté rapidement, mais pas été très convaincue. Mis en page trop sobre, modèles qui me paraissaient vieillots ou pas esthétiques… Un seul m’a vraiment attiré l’œil, mais tout me semblait très compliqué. Peu après, je l’ai réemprunté pour regarder de plus prêt la petite robe qui me plaisait et j’ai finalement décidé de l’acheter. Grand bien m’en a pris, l’exemplaire a disparu du prêt et le livre est épuisé depuis !

Ce qui m’a fait changer d’avis, c’est tout simplement une relecture plus attentive de l’ouvrage. Et d’avoir regardé le blog des Japan Couture addict. On voit bien que les modèles sont très jolis, et tombent idéalement sur les fillettes. Maintenant, lorsque je le feuillette, j’ai mille et une envies. Et les modèles ne sont finalement pas si compliqués, il suffit d’un peu de pratique.

04102014-batmobile20143770

Après, je ne suis pas fan de tous les modèles, mais il en faut pour tous les goûts. Les jupes notamment ont selon moi un souci, à savoir une taille trop haute.

04102014-batmobile20143766

Et il  est parfois difficile de reproduire les patrons car les lignes se croisent en un fouillis difficile à lire. Les tenues proposées n’ont pas beaucoup de pièces ce qui rend les patrons assez rapide à faire une fois que l’on s’est retrouvé dans l’embrouillamini des lignes.

Comme tous les ouvrages à tendance japonaise, les modèles sont photographiés au début, puis le cahier technique est à la fin. Tous les modèles ne sont pas faciles, mais certains sont relativement simples. Et surtout le rendu est top et très soigné !

Mes livres de couture : Couture simple pour enfants sages

12 octobre 2014 at 19 h 56 min

350x350xlivre-couture-simple-enfants-sages.jpg.pagespeed.ic.cZGpVXr4DG

L’un des premiers que j’ai acheté : Couture simple pour enfants sages de Emma Hardy : trouvé 3€ dans un vide-grenier, je n’allais pas laisser passer l’occasion ! Il y a des modèles intéressants, mais d’autres que je trouve très moches (le tablier par exemple… ou certaines robes trop échancrées). Ce modèle par exemple ne me semble pas très seyant :

04102014-batmobile20143775

Après quelques réalisations, je ne suis pas entièrement convaincue par les modèles. Les chaussons par exemple m’ont faite suer à grosses gouttes tant ils étaient compliqués. En plus au final ils se sont révélés presque trop petits pour le bébé à qui ils ont été offerts (je ne suis pas sûre qu’il a pu les porter une semaine…) Je n’ai jamais tenté un nouvel essai, les modèles proposés dans Esprit Kimono pour petits étant nettement plus simples et plus à mon goût. De même, j’ai tenté le bonnet à oreilles mais cela n’a finalement que peu d’intérêt.

J’ai par contre été agréablement surprise par la jupe simple, qui rend vraiment bien. De même, le modèle de bandeau a été fait avec la puce et il est très basique à coudre. D’autres modèles (notamment les pantalons) rendent vraiment bien et donnent envie de les faire. Bref, du bon et du moins bon. Je ne l’aurais pas acheté si j’avais dû le payer le prix fort…

04102014-batmobile20143772

Gilet YASUO pour mon neveu

3 octobre 2014 at 19 h 33 min

Ce gilet Yasuo est une cousette que j’ai faite pour mon neveu et filleul.

Gilet Yasuo Gilet Yasuo

Le modèle est issu du livre Esprit kimono pour les petits. Il est réversible, mais je ne suis pas convaincue par le côté revers avec un seul bouton. Je crois d’ailleurs que je l’ai mal placé, ça tombe moins bien de ce côté-là comme on peut le constater sur la photo. J’ai cousu le modèle en 18 mois et ça allait impeccablement bien à mon filleul qui avait cet âge-là. Il était chou dedans !! Voilà une créa qui n’a pas coûté très cher : les boutons ont été trouvés chez Noz, le tissu jaune récupéré dans un stock non utilisé chez ma maman, et le coupon de velours acheté à la foire aux coupons à -50% (cette foire aux coupons qui se déroule deux fois par an dans la mercerie à côté de chez moi est une vraie ruine pour mon porte-feuille). Très joli velours côtelé d’ailleurs, bien épais.

Je n’ai pas rencontré de difficulté notable, le patron est très vite fait, le tout vite cousu avec un rendu propre.

Tissus utilisés pour le gilet Yasuo :
Velours milleraies anthracite (mercerie Laines et Tissus)
Coton jaune (stock de ma maman)
Autres fournitures :
4 boutons (Noz)

Bloomer KIWAKO

3 octobre 2014 at 19 h 11 min

Et un bloomer Kiwako, un ! Pour le baptême des petits d’une amie, j’ai pris le parti de ne faire que du cousu main. Avec plus d’un an d’expérience, je me suis dit que je pouvais désormais tenter. Bien m’en a pris, elle a adoré tout ce que j’ai offert aux petits (elle baptisait ses deux enfants de 18 et 36 mois). Ce bloomer fait partie de ce qu’elle a préféré. Apparemment son plus jeune est à croquer avec. Quel dommage que le livre de Zazobouzi n’aille que jusqu’au 3 ans ! Je me tiens au courant, espérant que vu le succès de son ouvrage l’auteur décide de publier une « suite » (du 3 au 6 ans par exemple) mais rien ne viens ou n’a l’air prévu…

Bloomer Kiwako

Je vais me répéter, mais comme beaucoup de modèles de cet ouvrage, ce bloomer est très simple à faire.  J’ai cependant un peu galéré au niveau des liens du bas : je voulais les faire en biais contrastant, mais impossible de le poser. J’ai finalement abandonné et décidé de faire comme je le pouvais pour arriver à terminer en faisant quelque chose de propre. On voit sur la photo que le rendu sur le côté en bas est un peu bizarre, mais visiblement une fois que l’enfant l’a dessus ça ne se remarque pas.

Ayant toujours mon énorme coupon de coton vert à pois blanc, je l’ai utilisé pour coudre ce petit bloomer. Pas d’autre fioriture, je trouve que le modèle se suffit à lui-même et ne se prête pas à être surchargé.

Tissu utilisé pour le Bloomer Kiwako :
Coton pois verts (Coupons de Saint-Pierre)
Autres fournitures :
Élastique 2 cm de large pour la taille.